21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
.
MessageSujet: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Lun 10 Déc - 19:29

Nyril ouvrait doucement les yeux. Sa vue était trouble et il avait une migraine comme il n'en avait jamais eue. Heureusement pour lui, ces sensations se dissipèrent après quelques minutes et le jeune homme observa alors où il était. Il était assis sur un banc, près d'un portique qui semblait être l'entrée d'un parc d'attraction et divers stand l'entouraient. Des montagnes russes, mais aussi une gigantesque grande roue, dépassaient toutes les autres constructions alentours. Cependant, tout ceci avait quelque chose de lugubre et sinistre, comme si personne ne s'occupait de ce parc d'attraction depuis de très nombreuses années.

"Ouah... Où suis-je? Qu'est-ce qui s'est passé..."

Sans faire attention, Nyril se leva et commença à déambuler au hasard dans les allées. Il se perdait dans ses pensées, à essayer de se rappeler ce qui s'était passé. Il murmurait plus à lui-même que pour quelqu'un d'autre mais il était visiblement seul dans les environ.

"Je suis allé dans l'arène que nous avons créé en réalité virtuelle pour y affronter Hairen, notre intelligence artificiel forte. Après avoir enregistrer des résultats encourageant, j'ai mis fin au programme et puis... Je me suis retrouvé ici. Ce n'est pas normal, il y a quelque chose qui cloche. Il doit y avoir une explication!"

Le hackeur vagabondait encore quelques minutes lorsqu'il se retrouva devant un bâtiment au pied de la grande roue et qui, visiblement, était occupé. Amis ou ennemis? De toute façon il ne pouvait pas être dans une pire situation qu'actuellement en espérant que les personnes qui vivaient là pourrait l'aider à se procurer un ordinateur. Nyril inspira profondément puis cria en direction de l'entrée du bâtiment.

"Il y a quelqu'un?"
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Sam 15 Déc - 18:06

Atsuki se reposait au coeur de la cabine lorsqu'un cri le réveilla en sursaut. Un sursaut mémorable, digne du trouillard qu'il était. Il chuta de son siège rembourré qui lui servait de matelas et se cogna son dos bossu contre le sol métallique, produisant un "BONG" fort peu discret. En fait, toute la cabine métallique avait résonner sous le poids du maigrelet.

Le japonais se jeta sur ses lunettes pour quitter le monde floue qu'il voyait depuis assez longtemps, et aussi sur son clavier qui lui servait d'arme. Le cri était peut-être celui d'un ennemi... Ou d'un allié peu fréquentable. Les souvenirs de ses derniers jours refirent rapidement surface : sa rencontre avec Remy et la nonne, celle avec son propre frère meurtrier et celle avec Kazuma, son valet... Il l'avait d'ailleurs envoyé dans un autre endroit du plateau de jeu, pour régler quelques menues détails... La recherche de nouveau membres de son clan, pour être exact. C'était également parce qu'il en avait peur...

Mais ce bref flash s'interrompis assez rapidement, permettant au Roi de regarder -courageusement dissimulé derrière une vitre- ce qui se passait en dehors de la cabine. Et il le vit, le jeune garçon blond. Qui se demandait si quelqu'un était là, qui s’interrogeait. Son instincts lui souffla que c'était un allié, un Trèfle comme lui, et c'est pour cela qu'il essaya d'ouvrir la porte de la cabine, pour pouvoir sortir et regarder le jeune homme de plus près - Oui, il ne lui parlera pas -.

La porte était solide, et Atsuki fit un bruit du diable ne cognant dans ce qu'il croyait être une porte très résistante, avant de s'apercevoir qu'elle était juste fermé, cette porte. Il ouvrit en grognant le verrou, et sortit devant le garçon. De loin, il semblait monstrueux et déprimé, avec son allure de bossu et sa tête caché par sa masse de cheveux noir... Une grimace naquit sur ses lèvres, un sourire en fait, tandis qu'il détailla plus en approfondit ce qui ressemblait à un gamin. Blond, avec de grand yeux vert et une tête trop ... Cute ? Il venait visiblement d’atterrir dans ce monde de brute, vu que ses vêtements était totalement intact... Mais serait-il un survivant, lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Dim 16 Déc - 16:10

Nyril entendu un bruit, un autre et finalement une porte s'ouvrit. Rapidement, il ne pu s'empêcher qu'il s'agissait là de quelqu'un comme lui. Il y avait en effet chez cet inconnu plus de signe évident qu'il n'en fallait pour reconnaître un véritable geek. Que ce soit le teint pâle, les yeux cerné ou encore la tenue vestimentaire et la coupe de cheveux, tout trahissait la condition de celui-ci. L'observant plus en détail, le hackeur remarqua son origine asiatique avec son teint jaunâtre, presque blanc en fait, et ses yeux qui semblaient légèrement bridés. La somme de tout ces détails suffit à Nyril pour en conclure que son interlocuteur était japonais qui utilisa donc le japonais, qu'il utilisait depuis de nombreuses années désormais, pour s'adresser à la personne en face de lui.

"Bonjour, je m'appelle Nyril Suni. Pourriez-vous me dire où suis-je?"

S'étant rapproché de son interlocuteur, il pouvait maintenant entrevoir l'intérieur de l'abris de fortune. Des sièges rembourrés semblait constituer le seul confort dont disposait le bâtiment, en plus de fenêtre pour éviter les courants d'air. Que c'était-il passé ici? Cet endroit était vraiment inquiétant et pourtant plus agréable pour Nyril que le monde réel. C'était comme si toutes les erreurs de l'Humanité avaient été effacée, ne laissant que des ruines pour permettre à quelques individus de reconstruire le monde des milliers d'années plus tard. Mais son monde virtuelle, utopie qu'il avait codé de toute pièce, lui manquait terriblement. Une vague sensation de tristesse lui serrait le coeur et il savait qu'il devrait se résigner à retourner dans ce monde qu'il détestait tant pour retrouver celui qu'il aimait tant.

"Ceci n'est pas le vrai monde n'est-ce pas? Alors de quoi s'agît-il?"

Il avait prononcé ses mots en japonnais, comme les autres mais sa voix était désormais assurée, comme s'il avait pris conscience de sa situation dans le silence qui s'était installé quelques instants. Il regardait l'inconnu droit dans les yeux sans donner l'impression qu'un seul muscle de son corps ne bougeait, comme le geek durant le bref instant de repos entre deux niveau de Touhou.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Dim 16 Déc - 18:54

Le garçon s'était rapproché de notre ami geek de quelques pas lorsqu'il reprit la parole,en le regardant d'une curieuse manière. Cela le dérangeait d'une certaines façon, d'être regarder comme un animal de foire. Enfin, il n'y pouvait rien, et il rendait bien ce regard de derrière ses carreaux de lunettes. Une chemise propre, un teint blanc , quoiqu'un peu rosé et des cheveux blonds lui firent pensé à ses jeunes anglais exemplaire... Il avait quoi, seize ans ? Bref, le garçon lui posa une question pour savoir l'identité d'Atsuki.

"Bonjour, je m'appelle Nyril Suni. Pourriez-vous me dire où suis-je?"

Atsuki ne répondit pas tout de suite, de par ses problèmes psychologique. Genre, les mots était clairement dans sa tête, mais au moment de couler vers sa bouche, il restait bloqué dans sa gorge, le condamnant surement à garder pour lui ses pensées et ses actes. Il aurait voulut lui dire qui il était et quels était ce monde, mais le seul bruit qui sortit de sa gorge fut une sorte de grognement rauque, d'un homme qui ne parle jamais :

"A-tsuki S-sengo..."

Super, la présentation, on faisait pas mieux lorsqu'on voulait montrer qu'on était un pur asocial. Il se mordit les lèvres devant sa piètre prestation, et repensa à son ordinateur disparu. Que cela aurait été plus simple de parler par écran interposé ! La deuxième question que Nyril posa au geek était à la fois intelligente et complètement inutile. Car il abordait le point que tous les joueurs se posait : mais ou était-il donc ? Atsuki ne daigna pas répondre et un silence s'installa, vite brisé par le cri d'agonie d'un joueur. Au cri bestial qui retentissait maintenant, Atsuki en déduit qu'il s'agissait un loups des villes -en quelques sortes-. Il attrapa le garçon d'un geste vif, sans que celui-ci ne puisse se débattre, et le tira violement dans la cabine, avant de se barricader dans la boite métallique. Le monstre, un loup énorme bardée de pièce de métal tranchante, passa à quelques mêtres des gens, bien visible par la fenêtre de la Roue. Un morceau de jambe pendait de sa gueule, et des rale retentissait d'un endroit hors du champs de vision des deux Trèfles. Le joueur n'était pas mort et agonisait lentement sous le soleil de plombs...

"Bienvenue en enfer..." Conclut tristement Atsuki en faisant un effort pour ce pauvre agonisant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Dim 16 Déc - 20:46

Bien qu'il ne l'avait pas demandé, l'inconnu s'était présenté de lui-même. Cependant, un silence s'installa rapidement entre eux. Un cri éclata, terrible cri d'agonie d'un être sur le point de trépasser, mais celui-ci fit visiblement réagir Atsuki qui tira Nyril à l'intérieur de la cabine avant qu'il ne puisse réagir. Sa tête cogna la cloison métallique de l'autre côté de la pièce. Bien que légèrement sonné, il réussi à se remettre debout pour voir par la fenêtre passer une créature dont il ne pu dire ce qu'elle était exactement. Visiblement, cette créature était de la même famille que les loups ou les chiens du monde réel mais il y avait quelque chose dans celle-ci de plus sombre et menaçant. Une fois la bête passée, accompagnée par les faibles gémissement de sa dernière proies, Nyril jeta un coup d'oeil furtif sur la pièce et son regard se posa sur le clavier à côté d'Atsuki.

"Je suppose qu'il est inutile d'espérer trouver un ordinateur ici Atsuki? Ni ailleurs dans ce monde n'est-ce pas? J'en viendrait presque à regretter le monde réel pour en avoir un sous la main."

Un ordinateur, l'informatique... C'est la seule chose qu'il regrettait de ne pas avoir dans ce monde. Pourquoi n'était-il pas resté dans la réalité virtuelle? C'était sans doute une pensée stupide de croire qu'il ne serait pas ici. Ce n'était nullement dans ses plans et ce devait être quelque chose qui échappait à son contrôle et sa connaissance qui l'avait emporté ici. Et puis de toute façon, ce qui est passé est passé, il lui fallait maintenant songé au présent. Aussi, le jeune homme décida de faire plus ample connaissance avec Atsuki et c'est pour cela qu'il continua d'user de la langue natale de ce dernier.

"Tu sais... On n'est pas si différent tout les deux. Ton antre, ça devait être ta chambre, je me trompe? La mienne c'était mon laboratoire de développement et informatique. On pourrait peut-être bien s'entendre tout les deux, tu ne crois pas?"

Nyril sorti de sa poche son gsm, la batterie de celui-ci était complètement vide et un impact quelconque avait fait une fissure en forme de toile d'araignée sur l'écran, le rendant complètement hors d'usage. Sans vraiment réfléchir, il le posa parmi d'autres objets, bien en vue pour tout qui y ferait attention. Il s'assit en tailleur sur le sol froid et reposa son dos contre la paroi en face de la porte. Il rejeta la tête en arrière et ferma les yeux comme il le faisait souvent quand il se retrouvait dans une impasse et devait tout repenser cependant la vie ici semblait le plus grand défi qu'il aurait à affronter de toute son existence.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Lun 17 Déc - 19:04

Je suppose qu'il est inutile d'espérer trouver un ordinateur ici Atsuki? Ni ailleurs dans ce monde n'est-ce pas? J'en viendrait presque à regretter le monde réel pour en avoir un sous la main."

Si l'étranger avait dit cela, c'est parce qu'il avait vu le clavier complètement brisé de partout qui traînait par terre. Oui, il n'y avait pas de PC au bout de celui-là, seulement du sang sur le coté et des touche en moins. Aucun PC ni même appareil électrique ne marchait dans ce foutu monde, puisque les Dieux en avait banni l’électricité. Du coup, Atsuki était en manque depuis le début du mois, bien que son emploi du temps chargée par son désir de survivre n'ait pas les cases conçu pour accueillir "informatique" dans ses trous. Il était déjà trop occupé par : "Survivre" et "Manger". Enfin... Atsuki hocha la tête pour acquiescer à sa remarque, après cette longue réflexion intérieur. Oui, si seulement il en avait un...

Sa main glissa machinalement vers le kit de survie qu'il avait rassembler au fur et à mesure de ses recherches : des conserves, des couteaux, un briquet et un bec de gaz portatif, sans oublier le duvet et la couette. Tout ce tas d'objet rassemblé pour avoir de quoi héberger des gens... Mais après ? Il avait déjà rencontrer quelques trèfles, tous avec l'air hagard de ce qui n'ont plus d'endroit où aller.... Comment leur donner l'espoir de vivre ? Il attrapa une conserve et l'ouvrit tandis que son interlocuteur continua de lui parler.

"Tu sais... On n'est pas si différent tout les deux. Ton antre, ça devait être ta chambre, je me trompe? La mienne c'était mon laboratoire de développement et informatique. On pourrait peut-être bien s'entendre tout les deux, tu ne crois pas?"

Il le toisa quelques instants du regard après cette question insolite avant de grimacer son étrange sourire de déformer. Si, il était différent selon lui. Déjà, de part leur physique opposé : Atsuki se jugeait laid et monstrueux depuis longtemps, alors que le garçon avait un visage agréable et mignon : tout les opposait surement au niveau du caractère, avec un NEET totalement inactif, introverti et manquant cruellement de confiance et un garçon qui parlait avec aisance et qui avait un travail. Oui, Atsuki le jugeait différent, il ne devait pas avoir vécu ce qu'il avait vécu : une famille qui se déchire et qui fait semblant, un père en voyage constant et une mère jouant la carte de la femme soumise. Il ne connaissait pas ce que s'était de voir sa famille se fractionner au jour le jour et de s'exiler dans sa propre chambre pour fuir cela...

Tandis que les pensées assaillait le geek au cheveux noir, il laissa tomber la conserve et se prit la tête entre ses mains, espérant par ce geste calmé la douleur qu'il ressentait intérieurement. Ses mains tremblaient, comme tout son corp, tandis qu'il chercha à se calmer. La trahison de son seul soutien durant cette période difficle acheva enfin cette pitoyable déferlante de mal-être lorsqu'elle remonta à son esprit, et le Geek fondit en larme dans les bras du blond. Ah, qu'il aurait aimé avoir une vie comme la sienne, plus ou moins normal... La douleur était insoutenable pour le Roi de Trèfle.... Quel sera la réaction de Niryl ?

_________________
Avatar et Signa par Déchéance/Hurlement Sauvage ! Merci à lui !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Lun 17 Déc - 20:29

Atsuki semblait souffrir intérieurement avant de fondre en larme dans les bras de Nyril. Dans un effort exceptionnel, il réussit à la porter dans un des sièges avant de fouiller le désordre qui régnait dans la pièce. Il trouva une boite de lait chocolaté, deux allumettes à moitié cassée et un bec à gaz. Il alluma une flamme et fit chauffé la boisson. Il laissa un certain silence s'installer, se remémorant une scène de son enfance. Quelques larmes coulèrent sur son visage et il tourna la tête pour les cacher de la vue du japonnais. Il essuya discrètement les larmes et apporta la boisson chaude à Atsuki.

"Je sais que ce n'est pas vraiment chez moi ici mais... Tiens, bois ça. Je suis désolé si j'ai pu te faire de la peine."

Nyril s'installa dans le siège en face de son interlocuteur et pris la parole. Être ici, et la vie dans le monde réel, devait être très difficile pour Atsuki et Nyril voulait lui faire part de son ressenti sur ce monde.

"Tu sais... Tu m'aurais rencontré dans le monde réel je... Je n'aurais pas été comme ça. C'est juste qu'ici, j'ai l'impression d'être dans une version nightmare de Minecraft ici. Même si c'est quelque chose qui me déplaît... C'est comme si on était plongé au coeur d'un jeu vidéo... Sauf qu'on n'a rien pour nous guider sur ce que nous devons faire..."

Pendant quelques minutes, l'anglais resta silencieux. Observant le japonnais dont les pleurs semblait se calmer et un certain intérêt pour les paroles de Nyril l'avait gagné à première vue.

"Tu sais, pour ma part, la vie n'a pas été merveilleuse malgré les apparences. J'ai vécu dans la noblesse anglaise mais... J'étais très doué pour les études, voir trop. Alors que les autres enfants apprenaient à lire, écrire et calculé, j'apprenais plusieurs langues étrangères dont le japonais. J'avais des cours de math et de science pour des élèves qui avaient six ans de plus que moi. Partout où j'allais, on me pointait du doigt et on murmurait sur mon passage. J'avais même déjà mon premier ordinateur depuis plusieurs années! Alors que tout le monde s'éloignait de moi, je me renfermais avec mes consoles et mon ordinateur comme seul ami. Plus aucun enseignant ne voulait m'avoir comme élève et ma dernière lueur d'espoir était le soutient que je recevais encore de mes parents."

Le jeune homme marqua une pause. Son coeur semblait se resserrer sous l'émotion et sa vue était troublée par les larmes qui commençait à se former. Nyril respira profondément puis continua son récit... Il n'avait parlé à personne de cet évènement qu'il considérait comme un abandon de la part de ses parents.

"A douze ans, je devins le plus jeune diplômé d'Oxford. Mais j'étais devenu quelqu'un de solitaire, un geek sinistre que même ses parents ne supportaient plus. Chaque jour qui passait, je ressentais le mépris et la répugnance que je leur inspirait grandir de jour en jour. J'étais devenu un indésirable au sein même de ma famille. C'est ainsi qu'il acceptèrent que je parte poursuivre mes études dans ton pays natal... Au Japon, nul ne me connaissait, j'étais loin de ma famille... Pour moi, c'était un nouveau départ encore plus solitaire qu'avant et pour eux un soulagement de ne plus me voir dans la demeure familiale..."

Les larmes coulaient le long du visage de Nyril, sa gorge nouée par l'émotion l'empêchait de prononcer le moindre mot. Après tout... Pourquoi essayer de le cacher comme il le faisait d'habitude? Atsuki devait bien connaître ce masque d'indifférence derrière lequel il se cachait habituellement en public. Après quelques minutes, il parvint enfin à faire sortir quelques mots pour clôturer ce rapide aperçu de sa vie.

"Finalement, je suis devenu un des meilleurs hackeurs pour créer mon propre monde virtuel et j'ai saisi l'opportunité qu'on m'a offert pour avoir les moyens de réaliser cette utopie..."
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mer 19 Déc - 15:47

L'anglais se confiait au japonais, peut-être pour lui faire comprendre que sa vie à lui aussi n'était pas rose. C'est tout du moins ce que pensais Atsuki avant de relever la tête vers le jeune blond, qui se retenait visiblement de pleurer lui aussi. Il était deux malheureux incompris, et le NEET le ressentait dans le récit entrecoupé d'hésitation de ce jeune homme. Comme il avait du souffrir, Atsuki comprenait... Qui sait, peut-être que quelques années de plus de ce régime, ou bien si il avait accru les doses, l'aurait changer en épave, comme le Japonais. Devant tant de détresse, celui-ci ne trouvait pas de mots pour consoler le jeune blondinet. Il fit alors ce qu'il pensait qu'il avait besoin, et le tira contre lui pour qu'il se libère de son fardeau sur son épaule, un geste sans mauvais attention.

Collé pendant de longues minutes dans une étreinte réconfortante, Atsuki réfléchit tout en berçant le blond. Oui, ils étaient tous les deux des geeks par la force des choses, à cause de ce monde qui allait de travers, de leurs familles ou de leurs différences. Si il était écarté de tous et catégorisé à part, n'était-ce pas parce qu'il allait mal et cherchait un palliatif ? L'illumination se fit clair dans l'esprit d'Atsuki, tandis qu'il aidait le garçon en larme à se calmer en lui prêtant son épaule. Il allait montrer au monde que les personnes comme Niryl et lui était des gens qu'il fallait prendre au sérieux. Pour une fois -et ceux depuis longtemps-, quelques chose s'était réveillé en lui, quelques choses qui le poussait à se batre dans ce monde pour survivre... Il allait leur montrez !

Lorsque Niryl se calma au bout de quelques temps, Atsuki le repoussa et se leva face au vent. Il était déterminé à faire survivre ce clan de geek coute que coute, car cela montrerait au monde qu'ils n'étaient pas des tâches inutiles comme les autres le pensait. Il était presque totalement droit malgré son dos déformé par trop d''heure devant son PC, ses yeux fixé sur l'horizon. Il se décida soudain : il ne devait plus fuir, il devait agir. Agir pour permettre au autre d'espérer... Il se tourna face au garçon blond qui le regardait, et décida de lui donner de quoi manger, car il en aurait besoin. Il alla donc chercher une des conserves et l'ouvrit avec un de ses ouvres-boites, avant de la mettre à chauffer... Il allait d'abord manger, puis il réfléchirait à la suite ensuite...

_________________
Avatar et Signa par Déchéance/Hurlement Sauvage ! Merci à lui !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Jeu 20 Déc - 12:13

Atsuki avait tiré à lui Nyril dans ce qui sembla être un geste maladroit pour le réconforté. Aussi, il se laissa faire et ils restèrent l'un contre l'autre quelques minutes malgré tout ce qui pourrait sembler étrange dans la situation. Cependant, Nyril ne pu s'empêcher que quelque chose avait changé dans l'attitude du japonais. Un léger sourire passa sur le visage de Nyril devant cette scène, se remémorant le changement entre le geek timide dans le monde réelle qui devient un être d'une détermination sans faille alors qu'il rejoins une partie un multi de Borderlands 2.

Cependant, il sembla qu'Atsuki comptait laissé un peu de répit à Nyril avant de parler de ses intentions et réfléchir à comment agir pour survivre ici. Car, maintenant, le hackeur était sûr que cette détermination et ce changement de comportement chez le japonais avaient pour objectif la survie. S'installant dans un siège à côté d'une vitre, Nyril observa ce qu'il y avait dehors, ce disant qu'il lui faudrait une arme. Cependant, il n'était pas un combattant et trouver une arme qui lui conviendrait... Cependant, il fût interrompu dans sa réflexion par Atsuki qui lui apporta de quoi se restaurer.


"Merci beaucoup Atsuki... J'aurais aimé te rencontrer dans notre monde tu sais? Notre rencontre aurait été moins sinistre qu'ici."

Mangeant à petite bouchée, Nyril observait attentivement tout ce qui se trouvait dans la pièce, cherchant quelque chose qui pourrait l'aider à se battre lorsqu'il irait dehors. Une barre de fer traînait dans un coin mais l'anglais rejeta cette idée car celle-ci serait trop lourde pour lui. Il lui fallait une arme légère mais solide s'il voulait survivre ici. Ayant fini le repas qu'on lui avait donné, Nyril déposa la boite de conserve et son couvert avant de prendre la parole.

"Tu sais... On a toujours dit que les geeks serait les premiers à tomber en cas d'une apocalypse car nous n'aurions plus la seule chose pour laquelle nous sommes doués. Cependant, je pense que les gens ont tord. Après tout, nous avons des réflexes plus aiguisé que n'importe qui d'autre et une ingéniosité capable des raisonnements les plus complexes. Et je crois que nous devrions leur montrer à tous que ces qualités sont extrêmement utiles pour survivre."

Quel était l'objectif de Nyril en disant cela? Il voulait mettre Atsuki sur ce qu'il pensait être leurs meilleurs atouts pour survivre. Certes, ils n'étaient pas fait pour affronter de face les dangers de ce monde mais il y avait bien d'autres moyens de lutter. En effet, le physique était clairement à l'avantage des autres mais ils avaient été entraîné en quelque sorte par les jeux vidéos dans bien d'autres domaines.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Sam 22 Déc - 15:15

Niryl parlait, et ses paroles remplit de logique gonflait la volonté d'Atsuki à survivre. Certes, comme le disait le garçon, il n'avait aucune chances sur le plan physique, mais les NEETS n'était-il pas plus astucieux, plus... Astucieux ? Se rendant compte que son nouveau compagnon d'arme en cherchait une, Atsuki lui fit signe de se pousser et souleva la banquette. Sous celle-ci se trouvait un cristal lumineux et vers, "battant" au rythme du coeur du Roi de Trèfle, ainsi que des armes en tout genre. Le geek sortit un pistolet semi-automatique de l'espace de rangement et le jeta au garçon. Si il voulait se défendre, cela lui irait, non ? Une arme plus ou moins légère et ne nécessitant pas de force physique pour tuer...

Atsuki referma ensuite la banquette tandis que ses méninges tournait à toute allure : il devait rassemblez chaque trèfle pour les informer des dernières information qu'il possédait et adopter une autre stratégie envers les autres clans. Fini de fuir, il allait agir maintenant....


[C'est super court, je saiiiiis >x< ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Sam 22 Déc - 20:51

Atsuki alla chercher quelque chose sous une banquette, un cristal y brillait suivant une fréquence qui ressemblait à une fréquence cardiaque et divers armes y était stockée. Le japonais sorti un arme de poing et la tendit à l'anglais qui réagit comme s'il était au coeur de Ghost Recon. Il reconnu immédiatement le FN 5.7 USG, plus connu sous le nom de Five-seveN USG, qui était présente dans ce jeu et s'en rappela les caractéristiques.

"Merci... Si j'en crois ce que j'ai appris de cette arme dans les jeux vidéos, c'est une arme semi-automatique très légère et avec peu de recul. Elle utilise des munitions FN5.7x28mm qui ont été conçue spécialement pour celle-ci au départ, offrant un chargeur de vingt balles. Ce sont les même que le P90 si je me souviens bien. Ce sont des balles perforantes destinée à passer à travers les protections individuelle jusqu'à 200 mètres."

Nyril retira le chargeur et le vida pour compter les cartouches. Il y en avait vingt, aussi l'anglais se mit à recharger l'arme, engagea la première balle puis ferma le cran de sécurité. Il était conscient d'avoir une arme mortelle en main mais savait qu'il devrait rapidement apprendre à l'utiliser. Cependant, il valait mieux ne pas gaspiller les munitions et il passa l'arme dans la ceinture de son short. Ainsi, ils partaient en guerre, les geeks se levaient pour combattre pour leur vie et leur liberté. Maintenant, il faudra rassembler tout les membres de leur clan pour avoir un réel impact. Il s'approcha d'Atsuki puis s'inclina devant lui en posant un genou à terre.

"Je mets toutes mes capacités à ta disposition pour ce que tu as prévu. Il va falloir rassembler les autres geeks qui sont sur ce monde je suppose. Sais-tu où ils sont?"

Se relevant, Nyril alla observer par une vitre ce qui se passait dehors mais le temps s'était dégradé et il neigeait maintenant tellement qu'on ne pouvait pas voir à plus d'une vingtaine de mètres mais des traces était visible dans la neige. D'où ils étaient, il serait bien difficile de dire qui les avait laissée, humain ou créature, mais elle semblait avoir été laissée par un bipède qui avait trébuché plusieurs fois. Sans dire un mots, le hackeur regarda le roi de trèfle et lui dit un signe de la tête pour lui indiquer les traces dont il ignorait la provenance. Tout ses sens aux aguets pour déceler le moindre signe d'une présence à l'extérieur, le jeune homme s'interrogeait sur les êtres peuplant ce monde et se demandait s'ils oseraient s'attaquer à la cabine. Celle-ci ne semblait avoir qu'une seule porte et, en cas d'attaque, il faudrait tenir retranché jusqu'à ce que soit l'ennemi abandonne ou ne soit vaincu, soit jusqu'à sa propre mort. Bien que les monstres semblaient préférer s'en prendre aux malheureux qu'il attrapait errant plutôt que de se lancer dans un assaut mais en était-il de même des autres tombé dans ce monde?

"Il n'y a pas que notre clan et ces créatures comme le loup de tout à l'heure... Je suppose qu'il y a d'autres clans. Penses-tu qu'ils mèneraient un assaut et feraient un siège?"
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mer 26 Déc - 16:33

Non, il ne savait pas où était tous les fidèles soldats qui composait sont clans, mais il allait bientôt le savoir : en effet, Kazuma était parti à la recherche de tout ceux qu'il pouvait trouver, pour les ramenés ici et les informer des réalités de ce monde.. Donc, des soldats, il en aurait d'ici quelques jours, cela n'était pas un problème.

Il vit son nouveau compagnon regarder par la fenêtre et regarder la neige tombée. Une neige épaisse, trop épaisse pour sortir et avancer tranquillement. Le jeune garçon lui fit alors un signe, et Atsuki réajusta les épais carreaux qui garnissait son visage. Et là, il vit les fameuse traces, ainsi que la question dans le regard du garçon : est-ce que notre abri sera assez solide ? Atsuki ne le savait pas lui-même, mais il avait réfléchit à la localisation de l'abri uniquement pour parer en cas de conflit : en effet, on pouvait toujours monter sur la grande roue et utiliser un snipeur pour tirer sur les créatures ou les gens qui oserait approcher.... Oui, tout était calculé pour survivre dans le coin, chaque cabine avait été équipé d'un kit de survie sous la banquette. Car oui, Atsuki avait peut-être la trouille, mais il avait passé une bonne partie du mois à aménager son système pour permettre à son clan de survivre en cas de siège... Niryl pouvait donc dormir sur ses deux oreilles... Si "dormir sur ses deux oreilles" était possible avec un fou comme Kazuma dans le clan.

Atsuki chercha donc à transmettre cette information sans subir son blocage maladif du à son manque de sociabilité. Il avait envie de parler au garçon, mais sa solitude s'était muer en une sorte de maladie mentale, ayant détraqué son crâne et l'emmurant dans sa solitude. Il réalisa cela au moment même où ses mots bloquait une énième fois dans sa gorge pour ne pas en sortir, seul un espèce de gargouillit ou quelques mots étaient vaguement compréhensible jaillit des lèvres pâles comme la mort:

" gmhg... Sécurité... Ici..."

Okay, avec sa voix grave et éraillé et sa tête de... DE NEET quoi, Atsuki avait de quoi faire flipper. Il se voulait réconfortant et se trouvait finalement plus effrayant qu'avant. Comment devait-il dirigé les gens avec un tel... une telle efficacité à les térrorisé ! Le bruit de craquement de son pauvre petit coeur aurait pu être entendu par des dizaines de personnes si il n'était pas fictifs, et c'est avec un soupir et des yeux triste de déprimé qu'il caressa la tête de Niryl. A, cela allait être dur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Dim 30 Déc - 17:13

Atsuki était venu voir les traces que Nyril avait aperçu dans la neige et il essaya visiblement de le rassurer. Même s'il parlait toujours de cette voix éraillée de ne pas avoir parlé depuis longtemps et en s'exprimant seulement par quelques mots. Visiblement, il s'était assuré que l'endroit était sûr que ce soit contre les créatures ou d'autres personnes qui seraient hostiles aux geeks. La neige les obligeant à rester là, Nyril s'installa dans un siège d'où il pouvait observer l'extérieur à travers une fenêtre.

Tout en restant là, silencieux, l'anglais réfléchissais déjà à tout ce qu'il serait possible de créer ou de recréer avec les restes qui devaient être dispersés un peu partout. Est-ce que les lois de la physique étaient les mêmes ici que dans leur monde? Visiblement, la gravité et la combustion existait et était les mêmes, mais en était-il de même pour tout le reste? Pourrait-on refaire des piles ou une dynamo en trouvant de quoi les faire? Plein de question l'assaillait mais il préférait les garder pour lui, du moins pour l'instant, Il aurait le temps d'observer et d'expérimenter plus tard mais pour le moment il valait mieux récupéré. Il avait toujours une migraine incroyable et la fatigue accumulée lors de ces 72 dernières heures sans sommeil pesait sur lui. Sans prendre garde, il s'endormit d'un sommeil agité, le sommeil de quelqu'un que le simple bruissement du vent dans un arbre pourrait réveiller.

Après ce qui ne sembla être que quelques minutes, Nyril se réveilla. Par la fenêtre, la neige avait fini de tomber mais la nuit était tombée. Atsuki était visiblement parti faire quelque chose en dehors du champ de vision de l'anglais. Le jeune homme se leva et s'étira alors qu'il vit une ombre se dirigeant vers eux sous la lueur des étoiles. Les ténèbres régnaient à l'intérieur en l'absence d'éclairage mais Nyril restait tout ses sens aux aguets en appelant le maître des lieux.


"Atsuki... Quelque chose vient. On dirait une personne mais dans l'obscurité impossible d'en être sûr et de le reconnaître."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Dim 6 Jan - 15:57

Comment avait-elle pu se perdre à ce point? Le soir était tombé, et elle se retrouvait maintenant dans une sorte de parc d'attractions abandonné, du genre à vous faire froid dans le dos. Elle voulait simplement retrouver Loyd, mais aucune tête de drogué dans le coin. Et pour comble de malchance, de la neige s'était mise à tomber. De la putain de neige épaisse.
Elle tremblait violemment et claquait des dents. Avançant péniblement, elle buta soudain contre quelque chose et poussa un cri de terreur en voyant ce que c'était.
Un humain à moitié mort, la jambe arrachée, qui poussait des râles atroces.
Elle se releva et détala le plus vite qu'elle put, tombant presque à chaque pas. Lorsqu'elle fut suffisamment éloignée, elle commença à faire attention à ses pas, sachant que si elle tombait de nouveau, épuisée comme elle l'était maintenant, elle risquait de ne pas se relever...

Elle erra ainsi pendant ce qui lui sembla être une éternité, avant de se rendre compte, en voyant des traces dans la neige, qu'elle tournait en rond. La nuit était là, les flocons ne tombaient plus mais le froid était toujours présent, et elle manifestait les premiers signes d'hypothermie. Elle ne sentait ni ses doigts, ni ses orteils. Sa vision était trouble, et elle arrivait à peine à distinguer la buée produite par son souffle. Elle aurait mangé son chapeau pour avoir moins froid.

Elle leva la tête, espérant voir un peu plus clair, et se mit à marcher droit devant elle. Ne pas tomber. Ne pas dormir. Ces deux phrases, qu'elle se répétait mentalement, la tenaient éveillée.

Elle se cogna soudain contre quelque chose et tomba les fesses dans la neige. Elle se releva en jurant (elle s'était cogné le genou) et vit qu'elle se trouvait devant... la grande roue. Devant une cabine, plus précisément. Elle regarda par la minuscule fenêtre et crut distinguer une silhouette. Un fol espoir s'empara d'elle et elle boitilla jusqu'à la porte. Donnant de petits coups contre celle-ci avec le peu de forces qu'il lui restait, elle parvint à articuler d'une voix tremblante:


- S-s'il vous p-p-plaît... laiss-ssez moi e-entrer...
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Lun 7 Jan - 18:43

Il se réveilla au parole de Niril, tiré d'une doux rêve où il était encore en paix avec lui même et ses ordinateurs. Il se releva et regarda le blond sans trop comprendre le sens de ses paroles, et essuya ses yeux embrumées par le reste du sommeil. Quand c'était-il assoupit ? Le temps de réfléchir à cela et une gamine vint taper contre le carreaux de la cabine de la grande roue, l'air paniqué. Sans réfléchir au conséquence, Astuki chercha la poignée et actionna ledit objet, pour permettre à la brunette de pénétrer dans leurs antres. Peut-être que si il avait eut plus de temps, il aurait regretter de ne pas avoir saisi l'occasion d'attraper une ennemie, mais l'urgence dans la voix de la fille et son propre manque de sommeil jouait en la défaveur des capacités mentales du NEET.

Il se poussa et tira la fille au fond de la cabine pour ne pas la laisser près de la zone dangereuse, et fit signe à Niryl de fermer la porte. Celui-ci resta un instant surpris, ce qui poussa le geek au longs cheveux à le faire lui-même. La seconde d'après, la mâchoire d'un énorme croisement entre un chat et un tas de couteau tranchant s'abattait sur la vitre, faisaint sursauter deux des trois personnes ainsi assise dans la cabine. Le monstre griffa la vitre et laissa une marque dans le verre, avant de faire demi-tour...


"..."

Atsuki était silencieux devant ce qu'il jugeait être une fille de bonne famille, à en juger par ce qu'il restait des vêtements de luxe sur le corp de la gamine. Déchiréde toute part par les difficultés de la vie sur le plateau de jeu, elle était en piteuse état et aurait eu besoin, comme eux tous, d'un bon bain. Le geek jeta ensuite un regard à Niryl signifiant qu'il devait faire ses preuves en menant la conversation avec l'inconnu...

_________________
Avatar et Signa par Déchéance/Hurlement Sauvage ! Merci à lui !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mar 8 Jan - 0:28

Nyril était perplexe losqu'Atsuki fit entrer la jeune fille qui venait de frapper à la porte. D'après ce qu'il avait appris depuis sont arrivée, il fallait se méfier un peu des gens surtout qu'elle ne semblait pas être une geek comme les deux garçons. Cependant, il resta silencieux et ferma la porte quand le Japonais lui fit un signe en ce sens. Il avait à peine verrouiller la porte qu'une créature s'abattit contre la cloison qui, heureusement pour eux, résista. Quelques instants d'après, elle avait disparut et l'attention de Nyril se tourna enfin vers la nouvelle venue. Elle avait des cheveux châtain clair, comme ceux de ma mère ne pu s'empêcher de penser Nyril, et de beaux yeux bleus. Le geek s'attendrissait en quelque sorte devant cet jeune fille qui était à ses yeux comme la petite sœur qu'il aurait bien voulu avoir et il était triste de voir quelqu'un d'aussi jeune dans ce monde sinistre.

Atsuki regarda Nyril, lui signifiant en quelque sorte qu'il devait mener la conversation avec la nouvelle venue mais il était encore trop ému pour pouvoir parler. Sans dire un mot, il retira son trench-coat et le mis sur les épaule de celle-ci avant de sortir d'une voix très douce et en anglais ses premiers mots.


"Tu dois avoir froid d'avoir marché dehors dans cette tenue... Je m'appelle Nyril Suni. Puis-je connaître ton nom?"

Peut-être Atsuki considérait le comportement de l'Anglais comme trop gentil mais les bonnes manières qu'on lui avait inculqué remontait à la surface et il traita donc son interlocutrice de la manière la plus aimable dont il était capable. Il dévisagea quelque instant l'enfant pour se tourner vers le NEET à qui il s'adressa en japonais, espérant que la jeune fille ne connaissait pas cette langue.

"Aurions-nous quelque chose à lui proposer pour se réchauffer? Elle n'est pas comme nous... On voit bien qu'elle n'est pas du même monde que nous, celui des geeks. Mais elle est un être humain et on ne peut pas la laisser dans cet état."

Intérieurement, le hackeur se maudissait de ne pas avoir garder un peu de ce qu'Atsuki lui avait offert car il l'aurait alors céder sans hésiter à la jeune fille mais c'était le Japonais qui décidait ici alors il ne pouvait pas vraiment proposer ne serait-ce qu'un café ou un lait chaud, avec un peu de miel, et sa veste était le mieux qu'il pouvait faire pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mer 9 Jan - 15:21

Vu la taille de la créature qui s'était abattue contre la vitre, les deux garçons venaient de lui sauver la vie. Son état de fatigue ne lui permit pas de les remercier, ce qu'elle fit donc mentalement.
Elle était maintenant au fond de la cabine, assise sur le sol métallique. Ce dernier était gelé mais elle était tellement frigorifiée qu'il paraissait presque tiède sous ses fesses. Ses membres endoloris ne voulaient plus bouger, son genou saignait, elle était prise de violents frissons qui devenaient presque des spasmes par instants, ses sauveurs faisaient très certainement partie d'un clan adverse, mais elle s'en fichait, parce que maintenant, elle était au chaud.
Le blond la dévisageait, et curieusement, sa présence était étrangement rassurante, et il dégageait une sorte de chaleur dont elle avait été privée depuis longtemps. Il lui mit son trench coat sur les épaules, et murmurant un "Merci" à peine audible, elle se blottit dedans comme dans une couverture. Ce n'était pas très chaud, mais c'était mieux que rien. Il se présenta ensuite d'une voix rassurante: il s'appelait Nyril Suni. Un nom un peu étrange, mais qui sonnait bien. Il lui demanda poliment son nom.

- A-Alice... souffla-t-elle d'une voix éraillée.

Puis il s'adressa à son camarade (un jeune homme qui avait vraiment l'air d'un NEET). Ses paroles ravivèrent momentanément l'attention d'Alice.

- D-des geeks?

C'était vraiment une remarque stupide, mais son cerveau était trop embrumé par la fatigue pour qu'elle puisse réfléchir normalement. Ses spasmes devinrent plus violents et elle ferma les yeux. La chaleur du lieu lui donnait envie de dormir. Son coeur battait anormalement vite et ce n'était pas parce qu'elle éprouvait un sentiment quelconque. Ca lui était déjà arrivé une fois, lorsqu'elle était petite et qu'elle était tombée dans un lac, en hiver, parce qu'elle jouait trop près du bord...

- Je... je me sens mal...

Elle avait une dette envers eux qui allait certainement grossir un peu plus.

Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mer 9 Jan - 17:37

Il regarda la jeune fille frigorifié et réfléchit avec son habituelle air... Horrible ? Inhumain ? Bref, avec son air de geek habituel, en résumé. Il conclut que la jeune fille était vraiment mal et sans doute une ennemie, et que si elle mourrait ici, il risquait des représailles de la part d'adversaire et aussi de perdre des information. Il se leva donc dans l'étroit espace que constituait la cabine et alla chercher dans le compartiment sous le siège une épaisse couverture qu'il lança sur la fille, pour que celle-ci puisse se réchauffer. Il venait de dévoiler la cachette de tout l'équipement de son clan, mais cela importait peu au geek si ça pouvait permettre à une inconnue de survivre et de lui parler de ce qu'elle savait sur son clan, ça pouvait compenser ce petit sacrifice.

Il sortit également du même endroit une cafetière et un vieux réchaud à gaz, et fit chauffé de l'eau pour préparer un café, seul boisson chaude dont il avait les composants en ce moment. Ses gestes était tranquille et sur, comme si il ne craignait rien dans cet endroit, si le lieux était sur et qu'il était chez lui. Cela était bien sur faux, mais c'est la seule chose qu'il pouvait faire pour donner à cette cabine un semblant d'aspect chaleureux. L'air froid entrait par les failles d'isolation de l'endroit et Atsuki se surprit à frisonner. Il regarda Niryl et la fille alternativement, puis agrippa le blondinet pour le coller à lui, sans arrière pensée bien sur, mais avec le besoin de se réchauffer, les hommes se serrent les uns contre les autres, non ?

Il utilisa son unique main libre, l'autre tenant son compagnon blond contre lui, et se servit de cette main libre pour verser le café dans les premiers récipient qu'il avait trouver, c'est à dire une tasse, une asiette creuse et un bol représentant un personnage de dessin animé dont la bienséance m'interdit de parler tant mes propos serait vulgaire et... Oui, bref, passons.

Il tendit les "tasses" à ses deux acolytes et soupira en posant les contenant à café dans les mains des deux autres. Les mains du geek se réchauffèrent au contact de la propre tasse et il articula lentement et en hésitant à cause de sa folie mental....


"Niryl... On comprends toutes... Les langues ici..."

Sa voix rauque surpris la gamine et lui-même, car il avait réussit à faire une phrase complète, vous savez, cette chose avec "sujet-verbe-complément". Il regarda les yeux bleus de la fille et soupira doucement sur la fumée de sa boisson en fermant les yeux, se sentant soudain fatiguer par toute l'agitation du plateau de Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mer 9 Jan - 20:41

Atsuki préparait du café tendis qu'Alice s'enroulait dans son trench-coat et la couverture pour ne pas avoir froid. Regardant distraitement par la vitre et sentant les courants d'air froid maintenant qu'il était moins habillé, il fût surpris de sentir l'étreinte d'Atsuki mais il se laissa faire, ne sachant que faire d'autre. Le japonais lui donna du café tout comme à la jeune fille. Il tenait son... Assiette de la main gauche tendis qu'il se grattait la nuque de sa main libre avec un air un peu gêné. Cependant, celui-ci se changea rapidement en un regard qui signifiait à Atsuki qu'il aurait pu l'informer plus tôt lorsque ce dernier lui dit que tout le monde comprenais toutes les langues.

"Et c'est maintenant qu'on me le dit... Merci pour le café en tout cas."

Il n'eu cependant pas l'occasion de goutter le breuvage car leur invitée commença à avoir de violent spasme avant de perdre visiblement connaissance. Nyril se précipita sur elle, glissa sa main sous les couvertures et trouva rapidement la carotide. Son coeur battait mais il était trop rapide, comme si Alice était en train de sprinter de toutes ses forces. Cependant, c'était surtout le contact froid qu'il avait sous ses doigts qui l'inquiéta.

"Elle fait de l'hypothermie je crois... On doit vite faire quelque chose où elle risque de mourir! J'espère que tu m'excusera si j'enfreins des règles de ce monde."

L'anglais retira son gilet et sa chemise pour les utiliser afin de colmater du mieux qu'il pouvait la brèche sous la porte par où l'air glacial s'engouffrait. Il grelottait avec le froid qui mordait sa peau. Il posa la jeune fille enveloppée dans son trench-coat et la couverture sur une banquette pour qu'elle ne soit plus sur le sol glacé. Le froid, sa migraine qui revenait, le manque de sommeil... Il chancela et tomba au pied du Roi de Trèfle. Il sentait le sol vaciller sous lui et il s'agrippa au bras d'Atsuki. Il réussit à donner quelques conseils à ce dernier pour éviter le désastre pour Alice.

"Essaye de colmater un maximum les courants d'air... Il faut chauffer la pièce."

(HRP: Dans mon idée, c'est juste l'inquiétude de Nyril et sa fatigue qui ont eu raison de lui... Mais si vous avez d'autres idées, c'est pas un soucis.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mar 15 Jan - 17:37

Elle sentit qu’on la portait et qu’on la déposait sur quelque chose de nettement plus confortable que le sol métallique de la cabine. Une banquette, certainement. Sa vision était trouble, mais elle distingua les cheveux blonds de Nyril. Il s’affairait à faire quelque chose, mais quoi ?

Elle regarda le plafond. Sa respiration était rapide, sifflante. Elle devait à tout prix essayer de se calmer, mais elle n’y arrivait pas. Tournant à nouveau la tête vers les geeks, elle distingua qu’ils essayaient de boucher les trous qui laissaient passer le froid dans la cabine. Nyril n’avait plus rien pour se couvrir le torse. Alors, au prix d’un effort surhumain, elle réussit à sortir un bras de la couverture, et, lentement, elle retira le trench-coat pour le tendre à son propriétaire. Mais son bras tremblait et elle dût le lâcher, manquant de forces. Sa main retomba, trouvant la tasse de café encore chaude. Ce contact la réchauffa et elle ne put qu’attendre patiemment sur la banquette que son cœur retrouve un rythme normal. Elle commençait lentement à se réchauffer.

Elle contempla le plafond. Les autres s’affairaient et elle sentait que l’atmosphère de la pièce était plus tiède, plus agréable. Le moment était parfaitement choisi pour roupiller un peu, histoire de reprendre des forces.
Elle piqua du nez dans sa couverture, espérant qu'ils ne lui en voudraient pas.


[Désolée du retard ;^;]
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mar 15 Jan - 19:36

Atsuki savait que Niryl avait raison et il se dépêcha d'obéir aux ordres de son subalterne, sortant des vielles loques utilisé pour... Pour quoi déjà ? Si il s'en souvenait, cela l'arrangerait, mais pour le moment, ils étaient plus utile à autres choses. Il vit de coin de l'oeil Alice s'endormir et soupira en allant s’asseoir sur la banquette, sortant de sa poche une barre de chocolat emballé qu'il avait récupérer lors de sa dernières sorties, dans une benne à ordure. Il déchira le papier et l'envoya à Alice et à Niryl, pour que les deux à l'aspect adolescent puissent se réstaurer un peu. Bien sur, le bout tomba devant la fille qui dormait, mais qu'importe ! Le geek attendrait son réveil pour le signaler. Il regarda ensuite la neige tomber et s'absorba dans la contemplation d'une telle blancheur, qui lui plaisait même si elle était synonyme de mort en ses lieux... Enfin...

_________________
Avatar et Signa par Déchéance/Hurlement Sauvage ! Merci à lui !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mar 15 Jan - 22:25

Nyril gisait sur le sol, dans le coma, pendant qu'Atsuki s'occupait de ce qu'il pouvait pour colmater les interstices qui laissaient pénétrer le froid mordant. Même si ce n'était pas parfait, la température augmenta très doucement dans la pièce. Les légers spasmes qui le parcouraient s'arrêtèrent et il entra dans un sommeil très profond. Celui-ci était très agité mais malgré tout très agréable car ses rêves étaient peuplé de souvenir heureux pour l'anglais.

Pourtant, dés qu'il ouvrit les yeux, ces souvenirs paraissaient bien loin... Comme si ça faisait plusieurs années qu'il n'avait plus jouer aux jeux qu'il avait vu durant son sommeil alors que c'était il y a quelques jours à peine pour les plus vieux. Il se releva péniblement lorsqu'il sentit quelque chose de mou sous sa main. Il regarda et trouva un morceau de chocolat qui avait commencé à fondre. Il le ramassa et l'avala rapidement car, après tout, c'était mieux que rien. Il ramassa son trench-coat et le mis pour récupérer sa chemise afin de se rhabiller un peu. Alice dormait paisiblement et Atsuki était en train d'observer par la fenêtre.


"Il ne s'est rien passé je suppose puisque tu ne m'as pas réveillé... J'ai dormi combien de temps?"

Se dirigeant ensuite vers leur visiteuse de la nuit, le hackeur s'assit à côté d'elle et remis sous la couverture le bras d'Alice qui pendait à côté de sa tasse de café froide désormais. Il resta là, à veiller sur la jeune fille, jusqu'à ce qu'elle se réveille.

"Tu as bien dormi?"

C'était étrange... Enfin, pour le hackeur poser cette question était étrange lui qui était habitué à passer des jours sans dormir. Et puis, il se découvrait sous un nouveau jour... Quelqu'un d'à première vue sociable comme sa personnalité sur le monde virtuel. Mais après tout, n'était-il pas ici la même chose que dans le monde virtuel? Une représentation de ce qu'il montre de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mer 16 Jan - 13:54

Mal à la tête...

Elle ouvrit un oeil, puis un deuxième. Nyril l'observait, juste à côté. Elle se tourna vers lui.

- Tu as bien dormi?
- Mieux que si j'étais restée dehors, merci.

Elle se força à sourire. Quelle migraine! Combien de temps avait-elle dormi? Nyril avait l'air fatigué, il devait s'être assoupi lui aussi. Atsuki regardait quelque chose par la fenêtre. Elle trouva un bout de barre chocolatée par terre, mais elle le délaissa. Elle n'avait pas faim. Au contraire, elle se sentait affreusement nauséeuse, mais n'en montra rien. Elle leur avait donné suffisamment de soucis comme ça, et elle ne devait pas montrer ses faiblesses.
Ne sentant plus son chapeau sur sa tête, elle le trouva par terre et se redressa pour le mettre sur sa tête. Elle manqua de se laisser retomber sur la banquette. Tout tournait autour d'elle! Elle prit quelques secondes pour respirer avant de le replacer sur sa tête. Sa main effleura son front et elle se rendit compte que sa température était anormalement élevée.
Elle était tombée malade sous la neige.

- Et merde... marmonna-t-elle suffisamment bas pour que les garçons ne l'entendent pas.

Elle savait qu'ici, où qu'elle puisse bien être, la maladie pouvait être fatale. Et c'était bien ce qui l'effrayait.

Se redressant un peu mieux en grimaçant légèrement, elle s'adressa à Nyril, pensant qu'il aurait la réponse:


- J'ai dormi combien de temps?

Puis elle se retourna vers la fenêtre. L'angoisse et l'appréhension formaient une boule dans son ventre qui s'ajoutait à sa nausée. Il allait bien falloir qu'elle y retourne... Même dans son état. Elle devait à tout prix le cacher. Elle devait déjà la vie aux deux garçons, elle ne voulait pas qu'ils la sauvent encore.
Grave erreur de sa part. Mais ça, elle ne le savait pas. Tout ce qu'elle espérait, c'était qu'elle n'était pas suffisamment pâle pour que cela paraisse inquiétant...
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Mer 16 Jan - 15:50

Atsuki continuait de regarder la neige lorsque Niryl se réveilla et lui demanda si tout était normal et combien de temps il avait dormi. Il s'était peut-être écouler une demi-heure, ou une heure, Atsuki n’avait pas fait attention. Il était rester à regarder dehors, où la neige avait continuer de tomber, rendant toute excursions impossible dans la mesure où la porte était plus ou moins bloqué. Il se retrouvait donc à trois, -dont une étrangère-, à devoir attendre la fin de la tempêtes. Alice se réveilla avant que Atsuki ait pu baragouiner une réponse, et Niryl fonça, comme un chat vers un bol de lait, vers la gamine. Si il n'était pas sur ce plateau de Jeu, on aurait pu croire à la relation d'un jeune couple à qui tout sourit, tant le garçon était remplie d'attention pour la jeune brune. Atsuki esquissa un sourire à cette pensée, tant le contraste entre le moment présent et la réalité était hallucinant. Que serait-il devenu tout les trois sans l'arrivé des Dieux dans leurs vies ? Alice serait sans doute devenu une femme modèle et riche, bien éduqué par ses parents, comme en témoignait les vêtements coûteux qu'elle portait, et Niryl un pro de l'informatique et générateur du plus grands nombre de bon logiciel du globe. Et lui-même... Il supposa qu'il serait rester un vieux geek toute sa vie et qu'il aurait été retrouvé mort devant son ordinateur ou sa console, des années plus tard... Cette pensée chassa son sourire et il se remit à regarder la neige tomber, le regard vide et l'air morne. Sa motivation semblait avoir été happé par la neige...

--- POUR ENRICHIR CE RP? NOUS VOUS PROPOSONS UN EXTRAIT DES PENSEES DU GEEK ---


"Ce que je ferais après cette tempête de neige... Bah, à quoi bon ? de toute façon notre clan est voué à l’échec. Quoi que si Niryl m'entendait, il me dirait de m'accrocher. Sauf qu'il est trop pris par la gamine pour m'écouter, puis je ne parle pas à voix haute... Bah, c'pas grave, ce garçon est suffisamment intelligent pour me servir de bras droit, je pense, et parler à ma place... Comme ça, je pourrais exposé aux autres mes idées pour ré-activé le clan. Faudrait déjà que Kazuma reviennent avec d'autre gens. Après tout, on est quoi, une vingtaine d'âme, et aucune ne brille par son intelligence ou sa volonté dans ce clans, moi y compris..."

--- FIN DES PENSEES DE ATSUKI ---


[HRP: Comment ça je sais plus quoi mettre ? Uu""]

_________________
Avatar et Signa par Déchéance/Hurlement Sauvage ! Merci à lui !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Dim 20 Jan - 11:29

"Je ne sais pas... Atsuki ne m'a pas répondu et je me suis moi-même endormi. Je dirais qu'on n'est pas resté endormi longtemps mais je ne peux rien t'affirmer."

Nyril n'avait pas vu les signes de la maladie d'Alice, trop occupé à observer la neige qui arrivait maintenant presque au niveau de la fenêtre. Il devait y avoir au moins un mètre d'épaisseur dehors se dit Nyril tout en se demandant combien de temps ils pourraient survivre dans cette pièce avec le peu qu'ils avaient à disposition. Il se tourna vers Alice et trouva son visage si pâle qu'il ne pu s'empêcher de mettre sa main sur le front de la jeune fille pour voir si elle avait de la fièvre.

"Allez, recouche-toi. Tu n'es pas en état de te lever et de toute façon la neige nous bloque ici. Il te faut du repos et espérer que ton organisme arrive à vaincre la maladie hélas. Je suppose que si on n'a pas d'électricité, on a surement pas de médicament."

Le hackeur réussit à remettre sans trop de difficulté leur invitée au lit car elle n'était pas capable de résister à l'anglais qui était certes fatigué mais en bonne santé. Une fois ceci fait, il se mit à côté du roi de trèfle puis regarda lui aussi par la fenêtre.

"On va devoir la garder quelques jours au moins... Et espérer que la maladie n'aie pas raison d'elle d'ici là. Ce ne serait pas très bon pour nous qu'un membre d'un autre clan perde la vie ici. Que va-t-il se passer maintenant?"

Nyril se demandait quand la neige cesserait de tomber et que l'épais manteau blanc recouvrant les alentours. Le décor de désert polaire qui s'étalait ne le réjouissait guère et il aurait bien voulu pouvoir accompagner Alice jusqu'aux membres de son clan qui pourraient certainement mieux prendre soin d'elle que deux geeks.

"Je la ramènerais au QG de son clan dés que ce sera possible... Ils s'en occuperont mieux que nous et ça évitera les soucis diplomatiques. Enfin, si tu es d'accord bien sûr."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue} Aujourd'hui à 14:38

Revenir en haut Aller en bas

Mais où suis-je? [Libre] {Lieux: Grande Roue}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."» YASMINE ▽ J’suis gentil, j’suis gentil mais j’suis pas M. Ingalls !» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -» LIBRE ✖ La roue tourne» L'amoureuse des armes (libre)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: RPs Terminés-