21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

What's in my head~ [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

.
MessageSujet: What's in my head~ [Libre] Dim 26 Mai - 14:18

Cela ne faisait que quelques jours depuis l’arrivée de Marionnette sur le Plateau et pourtant, elle n’y comprenait rien. Ceux qui lui expliquaient voyaient leurs mots sombrer dans l’esprit de la fillette et tomber dans l’oubli. Il était rare qu’elle se rappelle de ce que les gens lui disaient, mais quand c’était vraiment frappant ou important, elle s’en souvenait. Ainsi, elle savait que son sang était hautement contaminé et aussi empoisonné, si on considérait que ceux qui se retrouvaient avec le sang de Marionnette dans le corps mourraient dans d’atroces souffrances. Quelquefois, la maladie apportait plus de bien que de mal…

La gamine errait dans la grande ville comme un fantôme, s’abreuvant de ce paysage qu’elle ne reconnaissait pas. Seule image familière : une grande ruelle sombre, comme celle où elle s’était abandonnée à la maladie mentale. Sans hésiter, elle y entra, marmonnant pour elle-même et chantonnant à voix basse. Elle s’attendait à se voir, ni plus ni moins, une petite fille aux joues creuses, à la robe lourde et déchirée, à plat ventre sur le sol, le corps recouvert de bleus et d’ecchymoses. Et qui pleurait et qui vivait son dernier moment de lucidité avant de se réfugier dans le seul endroit capable de l’accepter : son propre esprit.

Il faisait froid, tout d’un coup : la robe de Marionnette ne lui couvrait pas les épaules et elle grelottait sans s’en rendre compte. Elle était trempée de pluie, salie par la boue et le sang –son sang. Les yeux de la fillette bougeaient à une vitesse folle, à la recherche de la petite albinos qu’elle avait déjà été… le savait-elle seulement qu’elle était maintenant blonde?
Il n’y avait pas de fillette, mais Marionnette découvrit autre chose : le cadavre d’un loup en décomposition. Sans doute avait-il été tué par soit son clan, soit des joueurs. La gamine s’en approcha avec un sourire de dingue sur le visage.

-Un chien! Comme il est beau!

La gamine s’agenouilla près du cadavre. Non, il n’était pas beau du tout, avec sa fourrure sale, son odeur écœurante et sa chair verdâtre. Mais il suffisait d’un simple délire pour le transformer en magnifique chien noir, qui ne faisait que dormir. La fillette vit que ses dents, courtes mais pointues, étaient encore là. Une arme parfaite, quoi…

Marionnette agrippa une canine du Lupon et tira pour lui arracher. Elle avait beau être folle, une partie de son instinct savait encore comment survivre sur le Plateau.

-Méchant chien, me mords pas!


Même mort, le loup avait une dentition solide. La fillette tentait tant bien que mal de lui prendre une dent, mais ses mains glissèrent et elle tomba à la renverse. C’en était trop! Elle perdit patience et se mit à frapper le cadavre de ses petits poings maigres. Elle ne souriait plus, en fait elle hurlait de colère. La bipolarité peut faire des miracles.

-Méchant! Méchant méchant méchant méchant méchant!

Ses cris de colère furent interrompus par une quinte de toux qui lui fit monter les larmes aux yeux. En ce moment, elle était aussi vulnérable que faible. La maladie la rongeait elle avant les autres, elle était quand même la première à avoir souffert de son sang contaminé. Et Marionnette souffrait, ainsi roulée en boule à côté d’un corps en putréfaction, toussant et crachant maintenant le fameux sang qui formait de minuscules étoiles rouges sur le sol…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Dim 26 Mai - 17:28

Quelque part au Japon, en pleine nuit, cacher dans une petite rue sombre, étroite, humide et non éclairé où une seule personne pouvait passer, ne mener qu’à une impasse, je me cachais dans le coin le plus sombre de la rue et j’attendais patiemment que mes poursuivants passent pour me faufiler dans un hôtel où je pourrais me barricader mais ça ne se passa pas comme je l’avais prévue…

-Et moi qui voulais rentrer tôt ce soir je crois que c’est mort…

Un groupe de trois personnes venait d’entrer dans la rue en file indienne et malheureusement pour moi ce sont mes assaillants, ce sont des mercenaires engager par l’une des personnes à qui j’avais tué son frère qui était un criminel très recherché et que j’avais tué il y a maintenant de cela 3 mois, maintenant je suis coincé par ces trois mercenaires qui ne vont pas tarder à me trouver et le seul moyen de m’en tirer est de les tuer mais ils sont lourdement armées et je n’ai presque aucune chance avec le peu d’espace que j’ai pour manipuler mon katana. Je ferme mes yeux et repense à tous ceux que j’ai faits avant d’arriver ici et d’être piégé ainsi puis d’un coup tout devin plus sombre et je tombais dans le vide.

2 heures avant le piège…

Il était quatre heures de l’après-midi quand j’ai reçu un avis de recherche qui me demandait de tuer une personne s'étant soi-disant échapper et qui faisait soi-disant partie de la famille d’un criminel que j’avais tué il y a maintenant 3 mois, cela me parut étrange sur le coup vue qu’il ne restait plus que le frère du criminel mort il y a 3 mois qui lui est un honnête citoyen… Malgré cela, je partis directement le tué pour rentrer plus tôt ce soir mais une surprise m’attendait là-bas.

Je réussis à le trouver au bout de 4 heures de recherche, il était caché dans un grand immeuble qui est entièrement fait en baie vitrée et qui appartient à une compagnie d’informatique. Je cache mon katana sous mes vêtements et je commence à rentrer dans le bâtiment en vérifiant comment est reparti la sécurité, la sécurité est assez faible et pourtant je suis dans un grand hall qui est bien équipé, j’aperçois un ascenseur et me dirige en sa direction toute en passant au milieu des employés qui me regardent de travers et là je vois un employé qui se dirige vers moi, il est petit et trapu et est habillé comme tout les employés mais je remarque qu’il tremble légèrement et qu’il est en sueur. À partir de ce moment-là, je prends mon katana et le tranche en deux car il a fait un mouvement qui m’est connu, celui de prendre son flingue qui est caché au niveau de sa ceinture. Quand son corps tomba sur le sol cela confirma mes soupçons, c’était un piège, tous les employés sont des mercenaires engager par le frère du criminel que j’avais tué il y a 3 mois, il veut se venger mais malheureusement pour lui je ne suis pas un débutant, je me retourne et je commence à courir vers la sortie pour fuir mes assaillants qui sortent tous leurs flingues mais je fus plus rapide qu’eux, j’atteignis la sortie en entendant une dizaine de coups de feu et une balle m’érafla le bras gauche. Je les distançai de quelque mètre et je vis une rue où je pourrai me cacher et je m’y abritai.

Arriver dans Né-Andarta

Je me réveillai d’un coup, me leva et regarda un peu partout autour de moi, je suis dans une rue semblable à celle où mais elle me semblait très différente de l’autre, elle est plus large et il fait jour… Je m’appuie sur un mur car j’ai un mal de crâne pas possible et je ne sais pas pourquoi j’ai cette sensation d’être tombé de haut, mon bras gauche qui me brûle à cause de la balle qui ma érafler et une violente brûlure dans le dos qui me fait penser à une carte avec un pique, et là, d’un coup, j’eus une vision qui ne dura qu’une seconde, cette vision me montra une gare mais je ne pus en voir plus à cause de la durée de cette vision et une voix me dit :

-Rejoins ton clan, ils t’expliqueront certaines choses et te diront ceux que tu dois savoir…

Je sus à ce moment-là où je devais aller mais il fallait d’abord que je trouve un point de repère pour aller à la gare. Je commencer à me mettre en direction de ceux qui semblaient être la sortie de la rue mais soudain j’entendis un cri strident qui ressemblait vaguement au cri d’une petite fille, je me dirigeai vers l’endroit où j’ai entendu le cri, je me cachai au coin de la rue et regardai en direction du cri et là je vis une petite fille roulée en boule à côté de ceux qui semblaient être un loup qui était plus décomposé qu’autre chose. La fillette est dans un sale état, c’est une petite blonde, qui est mince et qui semble être très fragile, elle est vêtue d'une robe noire et d'un serre tête noire qui sont tous les deux salis par la boue et le sang. Je vois du sang à ces pieds et elle est en train de pleurer mais ne connaissant pas l’environnement, je reste dans mon coin et la regarde longuement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Dim 26 Mai - 20:51

vait les yeux larmoyants et les goutelettes de sang se transformaient en flaque rougeâtres. Après de longues secondes, la gamine se redressa et avec plusieurs haut-le-coeur, recracha un immense caillot de sang. Comment ce truc avait-il trouvé place dans sa gorge? Mystère, mais dès qu'il fut sorti la petite poupée pu respirer normalement. Son visage déjà pâle était presque translucide et mouillé de larmes. Sans attendre, elle prit le caillot sanglant et le placa dans la gueule du loup mort, puis la referma. Ça lui apprendrait!

La fillette se releva pour poursuivre sa route quand elle vit un étranger. Elle le regarda longuement, plus intriguée qu'autre chose. Était-ce un autre joueur? Derrière lui se trouvait un résultat de l'imagination de Marionnette: Jim, l'ami imaginaire, qui lui pointait l'épée de l'inconnu. Une drôle d'épée, différente de celle que portait les chevaliers de Londres. La gamine lui fit son plus beau sourire.

-Bonjour.

Elle n'avait pas oublié les règles de la courtoisie, même si l'époque où elle les appliquait semblait bien loin... elle fit une petite révérence en inclinant la tête, puis regarda Jim pour savoir si elle avait bien fait. Elle eu un hochement de tête comme réponse. Bien.

Le loup semblait oublié, pour l'instant. La petite s'approcha de l'étranger et sans aucune raison, le serra dans ses bras comme si c'était une peluche. Sans savoir pourquoi, elle l'aimait bien, cet homme, il lui semblait gentil... qui sait peut-être n'était-ce qu'un autre ami imaginaire?

-Le méchant chien, méchant méchant chien... tous des méchants, tout le monde...


Oui, les gens étaient bien méchants... Marionnette ferait-elle parti du jeu si personne ne l'avait abandonné, si les prêtres l'avaient receuilli au lieu de la punir comme il l'avait fait? Si rien de tout cela n'était arrivé, Marionnette Winchester aurait été une petite fille normale et qui aurait vécu une vie toute aussi normale. Mais rien de tout cela n'allait arriver, maintenant, il était trop tard, la petite fille avait grandi trop vite et son esprit s'était perdu. Seule consolation, sa ville avait été la première à payer.

Elle lâcha le monsieur devant elle et commença à arranger les plis de sa robe. Une lady devait toujours être présentable, après tout. Des grognements se firent entendre et Marionnette se retourna vivement, son visage formant un étrange mélange de peur et d'exitation.

-Des chiens! Gentils chiens, méchants chiens, Jim, on fait quoi avec les chiens?

Réponse simple, idée simple. La petite poupée porta sa main à sa bouche et mordit jusqu'à ce que le sang coule en abondance. Puis, elle laissa le sang couler par terre, tout près du cadavre de loup. Était-ce ça qui attirait la meute ou la petite fille elle-même?

-Gentils chiens, méchant sang... méchant méchant! Gentil sang, méchant loup, grand Jim, petite Marionnette... mais qui est la petite Marionnette, huhuhu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Lun 27 Mai - 20:24

Regardant toujours de mon coin la petite fille, je vis qu’elle a des haut-le-cœur et qu’elle crache quelque chose qu’elle met dans la bouche du loup, ne sachant pas ceux que c’est je ne me pose pas plus de question.

Je la vois se lever et elle se met à regarder en ma direction. Elle me regarde pendant un certain temps et elle me fait un grand sourire.

La fillette me dit bonjour en anglais et fait un geste de salue qui était typique chez les aristocrates d’il y a quelque siècle, je reconnais sa langue car j’avais appris beaucoup de langues toutes au long de mes voyages d’affaires, ce qui était très pratique pour infiltrer certains services. Je veux lui répondre mais je ne le peux pas à cause du choc que je ressens depuis mon arrivée dans ceux qui me semblent être un autre monde. Du coup, je lui fais un signe de la tête pour la saluer par politesse puis elle s’approche de moi et elle me serre dans ces bras pour je ne sais quelle raison…
Elle me parle de chien en me disant qu’ils sont tous méchants et me lâche pour arranger les plis de sa robe lorsque, d’un coup, j’entends des grognements provenant de la sortie de la rue, il s’agissait de cinq loups dont deux sont rouges et noir et deux sont blancs et noir, cela doit être une meute qui a senti l’odeur du sang de la petite fille et… elle se mord la main et laisse couler abondamment son sang sur le sol ! Elle me dit qu’ils sont tous méchant et pour je ne sais quelle raison elle m’appelle Jim.

Ne comprenant pas son geste je me mets devant elle et dégaine mon katana en défiant les loups par la pointe de ma lame et je me dis que là il n’y aura plus de manque de place pour pouvoir utiliser mon katana. Les loups avancent lentement en mettant un rouge et noir et un blanc et noir en ligne, ils continuent d’avancé puis accélère d’un coup, les deux qui sont avant me saute dessus et les deux autres tente de me morde aux jambes, mais malheureusement pour ces loups je suis très entraîné, je fais un pas sûr le côté pour éviter les deux loups qui sautent puis je m’abaisse et tranche en deux les deux loups qui tente de me mordre les jambes en faisant un mouvement vertical avec mon katana. Mais les deux autres loups ont atterri à côté de la fillette, l’un s’en approche en grognant et l’autre tente encore de me sauter dessus, au moment où il prend appui je fonce sur lui et le tranche en moins de deux, je vois l’autre loup qui lape le sang qui est au sol et qui appartient à la petite fille, il tente de la mordre mais il s’arrête dans son mouvement et tombe raide mort.

Je ne comprends pas pourquoi mais il est mort juste après avoir lapé du sang de la petite fille, je trouve cela étrange mais ne m’en inquiète pas toute de suite car elle saigne beaucoup de la main, Je déchire un morceau de ma veste et lui panse sa plaie pour éviter qu’elle ne perde trop de sang toute en évitant de me mettre de son sang sur les doigts car cela me paraît suspect que le loup soit mort juste après l’avoir bu.

Après cela je lui fais signe que je n’arrive pas à parler et lui montre le chemin de la sortie pour essayer de lui faire comprendre qu’il faut que l’on sorte d’ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Mar 28 Mai - 20:47

Peu importe ce que Marionnette faisait, l'homme ne réagissait pas ou très peu. Sans doute restait-il un peu incrédule, ce monde n'avait rien de normal et ses nouveaux habitants non plus. Il n'était probablement pas là depuis longtemps et ne parlais pas du tout. Était-il gêné?

Cela ne l'empêcha pas de défendre bravement la petite demoiselle contre la meute de loup qui apparut. Il y en avait quatre, ayant tous en commun une nuance noire sur leur pelage. Deux d'entre eux partageaient une couleur rouge comme deuxième pigmentation, les autres le blanc. Le réflexe de la jeune demoiselle quand elle répandit son sang fut bon, mais les monstres préférèrent le repas juste devant eux, soit le courageux étranger qui se battait pour deux.

L'inconnu tua deux des loups et garde l'attention d'un troisième, mais le dernier s'approcha de Marionnette, flairant le sol à la recherche de sa jeune proie. La gamine ne bougeait plus, hypnotisé par la bête qui tomba dans la flaque de sang qu'elle avait laissé. Puis, un coup de langue. Puis deux. Un troisième. Ça y est, il était mort. En fait, pas encore, mais ce n'était qu'une question de secondes.

Et enfin, le dernier Lupon s'écroula, foudroyé par le poison de la fillette. Celle-ci tapait des mains, joyeuse, en riant d'un rire parfaitement innocent et surtout, sincère.

-Je l'ai eu! Le méchant a perdu, Marionnette a gagné!

Puis, l'étranger s'approcha d'elle pour panser sa blessure. Ses gestes étaient doux, mais posés et surtout, méfiants. Familiers, en même temps, tout ceux qui la touchait agissaient ainsi. Elle le regarda faire sans dire un mot. Ses précautions étaient sensées mais inutiles, tant que le sang n'entrait pas dans son organisme il ne pouvait être touché.

L'homme lui parla en signe, indiquant à Marionnette qu'il ne pouvait pas parler. Il était muet? Eh bien... voilà qui était nouveau.

La fillette le prit par la main et l’entraîna en dehors de la ruelle. Oubliée, l'albinos qu'elle cherchait, l'important était de se mettre en sécurité. Tout en quittant la rue, la gamine parlait de tout et de rien, s'attendant quand même à une réponse.

-Jim t'aime bien, je crois... tu es un chevalier? C'est quoi ton épée? Les méchants chiens, méchant méchant... moi c'est Marionnette! Marionnette Winchester! Et lui c'est Jim!

Elle pointa dans le vide.

-Vite vite, les méchants vont revenir... les gentils chiens, méchants loups, gentille Marionnette, méchante Marionnette... huhuhuhuhu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Jeu 30 Mai - 20:05

Elle semble avoir compris que je ne pouvais pas parler, elle me prend la main et m’emmène avec elle en dehors de la rue. Tout en quittant la rue, elle me parle de choses et d’autres, j’apprends qu’elle s’appelle Marionnette Winchester, qu’il y a un certain Jim avec elle qui m’aime bien mais que je ne vois pas, elle pense que je suis un chevalier et me demande ceux qu’est mon épée…

Je me demande d’abord qui est ce Jim que je ne vois pas mais je me dis que c’est un personnage issu de son imagination à cause de son jeune âge. Marionnette me parle de chevalier et de mon épée qui lui a l’air inconnu et pourtant de nos jours, tout le monde sait ceux qu’est un katana et les chevaliers n’existent plus. À ce moment-là, je me mets à penser qu’elle vient peut-être d’une autre époque et que ce monde réunis des personnes venues d'autres époque.

Après être sorti de la rue, elle pointe du doigt le vide et me dit qu’il faut se dépêcher car les loups risquent de revenir et nous partons dans une direction quelconque toute en suivant la route.

Cela fait maintenant dix minutes que l’on marche et, d’un coup, un hurlement retentit dans tout le quartier et un loup jaillis du toit d’un immeuble et saute devant nous. C’est un loup qui est tout gris et qui est assez étrange de par sa taille car il est tout simplement géant, il doit faire à peu près un mètre et quelque au garrot et d’une autre son corps qui est presque recouvert entièrement d’acier.

Je dégaine mon katana et vois le loup entrain de commencer à nous foncer dessus, j’en fais de même et tente de le trancher au niveau des parties où il n’y a pas d’acier, c’est-à-dire aux jambes, mais cela se voit être inefficace car même sa peau est extrêmement dur, j’ai juste réussi à l’entailler légèrement et je commence à courir car le loup se met à me poursuivre.

Tout en courant je regarde Marionnette et me demande si l'ont pourraient pas trouver une solution pour l’avoir. Peut-être qu'avec son sang ont le pourraient? Je ne s’ai pas encore si son sang et spécial avec ceux qui c'est passer toute à leur mais on peut essayer.

Je me faufile entre les jambes du loup et j'indique rapidement à Marionnette de rouvrir sa blessure pour que j'en induise la lame de mon katana, elle le fait et elle laisse couler son sang sur le sol. Je me dirige vers elle, j’induis rapidement ma lame de son sang et je cours vers le loup et lui plante le bout de ma lame dans sa gorge. Je recule car il tente de me mordre et j’aperçois que je lui ai laissé une petite entaille à la gorge, le sang de Marionnette a dû rentrer dans son organisme maintenant il reste plus qu'à voir si cela va faire effet.

Vingt secondes après, il est par terre et ne bouge plus. Cela confirme que le sang de Marionnette est assez spécial et il m'a l'air empoisonner, je voudrais la questionner un peu pour savoir pourquoi mais je n'ai pas encore retrouvé l'usage de ma voix, je lui demanderai sa quand je pourrai car elle peut être une grande allié comme elle peut être une grande ennemi pour moi.

Qui est-elle vraiment? D’où vient-elle ? Pourquoi son sang est comme ça ?

Ce sont des questions que je me pose en la regardant d’un air intrigué et en repensant sa blessure.



Dernière édition par Raiko Takeshi le Dim 2 Juin - 17:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Sam 1 Juin - 20:46

Depuis près d'une dizaine de minutes, Marionnette et le gentil monsieur qui lui avait sauvé la vie marchaient près de la ruelle, à la recherche d'un endroit sur. Pendant tout ce temps, la gamine cassait les oreilles de l'inconnu avec ses babillages enfantins qui se résumaient à: Jim, méchant sang, petite Marionnette et un tas de huhuhu. Le discours de la fillette était assez répétitif, n'apprenant rien de bien nouveau à l'inconnu, mais la petite s'amusait bien.

Soudainement, des grondements se firent entendre. La gamine se colla à son nouvel ami en tremblant, scrutant les alentours à la recherche de la bête. Puis, elle apparut: un nouveau loup, bien plus gros, gris et solide comme la pierre. L'homme fonça pour tenter de le tuer, mais sa lame fantastique ricocha contre la peau dure du monstre. Il n'avait fait qu'une simple entaille, ce n'était que très peu, mais peut-être assez...

Marionnette eut le réflexe de mordre sa main, mais se heurta au bandage. D'un coup de dents, elle le retira et gratta furieusement sa blessure qui ne saignait déjà plus. Le sang se remit à couler et le ''chevalier'' y trempa sa lame avant de retourner combattre la bête. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le loup succombait au poison de la fillette.

L'étranger revint panser sa main et Marionnette s’accrocha à son bras. Elle était fatiguée, sa seule envie était de fermer les yeux, dormir un peu. Elle continuait de parler, mais le sujet n'était plus le même:

-Quatre clans, quatre remplis de méchants... des Piques, des Trèfles, des Carreaux, des Coeurs... pourquoi ça existe, je veux rentrer chez moi, j'ai mal...

Le reste se perdit dans une violente quinte de toux qui lui fit monter les larmes aux yeux. Au bruit qu'elle produisait, ça ne pouvait que faire mal. Sa respiration se fit sifflante, elle toussa et d'un coup, la petite se remit à cracher du sang. Encore une fois, il lui fallu une bonne minute pour ressortir un caillot. Elle le jeta par terre, près du loup mort. Marionnette tremblait, hypnotisée par la vue de son propre sang.

-Méchant sang, gentil sang... pauvre, pauvre petite Marionnette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Jeu 13 Juin - 20:39

Toute en repensant sa plaie, elle s’appuie sur mon bras et commence à s’assoupir. Cela doit être dû à tout le sang qu'elle a perdu et à la fatigue.
 
Après avoir fini de repenser sa plaie, elle me parle de quatre clans qui sont le clan des Piques, des Trèfles, des Carreaux et des Cœurs. Donc la vision que j’avais eue en arrivant ici et qui me disais de rejoindre mon clan, c'est-à-dire celui des piques, n’étais pas le fruit de mon imagination. De plus, il n’y a pas que mon clan qui fait partie de ce monde et à ceux que j’ai compris les quatre clans ne sont pas amis. Elle en sait plus sur ce monde que je ne pourrai le croire mais malheureusement je ne peux pas lui soutirer des informations et elle est trop mal en point.
 
D’un coup, elle se mit à tousser et pleurer, sa toux devient de plus en plus forte et elle commence à cracher du sang. Je pense  qu’elle a une maladie ou une hémorragie interne  mais je ne sais pas quoi faire pour l’aider. Au bout de quelques minutes, elle finit par cracher un caillot qu’elle jette près du loup mort et se met à trembler en regardant son sang.
 
 
Au bout de quelques minutes, elle s’arrête de trembler et s’évanoui, tout ce cirque a dû la fatiguer au point qu’elle s’évanouisse. Je regarde tout autour de moi pour voir s’il n’y aurait pas un hôtel ou un bâtiment dans ce genre pour être planqué et que je l’allonge sur quelque chose de confortable le temps qu’elle se réveille, j’aperçois un hôtel situé à quelque mètre de là, je prends Marionnette dans mes bras pour l’y emmener et me dépêche car le soleil commence à se coucher.
 
 
J’entre dans l’hôtel avec Marionnette dans les bras et regarde un peu partout s’il n’y a aucun danger. Ont est dans un grand vestibule sombre où plein de papier traîne par terre, le comptoir est en bazar avec ces meubles derrière qui sont en morceaux, un ascenseur est là mais il y a plus d’électricité et un escalier est juste à coter. Je me dirige vers les escaliers et j’entends un hurlement venant d’un loup qui doit être dehors, je monte au troisième étage le plus vite possible sans me soucier de mes arrières,  me précipite dans une chambre et ferme le tout en espérant que le loup ne sait pas que l’on est ici.
 
 
Ont est dans une petite chambre assez sombre où seul des bribes de lumière l’éclaire avec ses fenêtres encrasser et sa peinture terne, un lit placer au milieu de la pièce, une chaise entre la fenêtre et le lit, une vieille table de chevet à côté du lit et de la chaise sur laquelle il y a une bougie, des plantes et des bouts de verre traînent par-ci par-là dans la pièce et une armoire à l’autre bout de la chambre. Je me dirige vers le lit en évitant au maximum les bouts de verre et dépose tout doucement Marionnette sur le lit, je prends un coussin que je lui mets sous sa tête et la couvre avec des couvertures que je secoue juste avant car elles traînaient par terre. Après cela je fouille les tiroirs de la table de chevet qui contiennent un couteau suisse et une boîte d’allumettes encore pleines, j’allume la bougie et me précipite pour fermer les rideaux en espérant qu’ils soient assez épais pour cacher la lumière au monde extérieur. Je me dis que même avec de la lumière cette chambre est vraiment glauque et je pars fouiller dans l’armoire pour voir s’il n’y a pas de habits ou d’autre chose intéressante, je trouve une veste, une robe et une vieille trousse de soin contenant des bandages, je prends la veste et la robe que je mets sur le dossier de la chaise et prends les bandages pour remplacer les bouts de ma veste sur ces plaies.
 
Ayant fait ceux qui semblent être bon, je m’assoie sur la chaise, adosse mon katana contre la table de chevet, je me prépare à un quelconque assaut et attends que Marionnette se réveille en guettant la porte et les bruits du bâtiment.
 
La nuit risque d'être longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Ven 14 Juin - 16:54

La petite garda un souvenir très confus de sa perte de conscience. Elle ne s'était jamais évanoui avant, le tout n'avait pu être causé que par un trop-plein d'émotions et d’événements pour le moins troublants. Son regard s'était rempli du rouge sanglant au sol avant de tomber sous l'emprise d'une lourde obscurité qui lui voila les yeux. Elle s'écroula dans les bras de son nouvel ami et sombra dans un rêve sans queue ni tête aux images remplies de sang, de loups de toutes les couleurs, du visage de l'inconnu et, oui, de cartes à jouer. Les symboles des clans semblaient rouillés, d'autres brûlaient ou étaient barrés d'un croix. Des bruits de coups de feu, des explosions, des cris, un bûcher, un puits rempli de sang... et ces voix qui l'appelaient, des mains invisibles qui tiraient sur le bas de sa robe pour l’entraîner vers le bas, dans un gouffre sans fond. La petite vit des gouttes de sang tomber de ses mains et atterrir sur des êtres qui l'observaient à travers le sol. Comme l'acide, le liquide leur brûlait la peau et laissait apparaître la chair à vif et des os qui moisissaient à vue d'oeil, quelquefois même la cervelle pour ceux qui en recevaient sur la tête. La gamine avait beau hurler et se débattre, les images et les voix restaient, bien présentes et laissant une empreinte bien profonde dans son jeune esprit.

Marionnette se réveilla en hurlant, se redressant vivement à la recherche d'une cachette pour fuir le résidu de vision qui dansait encore devant ses yeux. Elle était tremblante et nerveuse, sa respiration était bruyante et saccadée, des larmes de peur lui montaient aux yeux. Elle se jeta à côté du lit où elle était couchée et posa malencontreusement les pieds sur des éclats de verre. Sans y prêter attention, elle se jeta en boule sur le sol, tentant d'échapper à la surveillance de l'étranger. Les traces de son rêve disparaissaient lentement, laissant la petite fille gémissante et en proie à la peur. Elle commençait à réaliser qu'elle n'était plus dans la ruelle, mais dans ce qui ressemblait à une auberge. Sa main blessée était entourée d'un morceau de tissu d'un blanc éclatant, comme un bandage. Elle toucha le pansement du bout des doigts, puis les retira vivement. Elle ne connaissait pas ce tissu. 

La petite s'adossa au mur sale et leva ses grands yeux tristes vers l'inconnu. Sans dire un mot, elle enleva ses chaussures, remonta sur le lit et montra son pied droit à l'étranger. Sur la plante du pied était tatoué un coeur.

-Pourquoi vous ne m'avez pas tué? C'est la règle, c'est comme ça qu'il faut jouer. Les faibles meurent et Marionnette est faible. Le sang est fort, le sang tue, Marionnette est faible et le sang tue Marionnette...

En plein milieu du coeur, une entaille saignait. La petite regardait le sang couler sans réagir. Ça lui faisait mal de résister, se vider de son sang n'amènerait à rien. L'ami n'était pas un ami, il ne pouvait être un Cœur comme elle. Et s'il était un ennemi des coeurs, il était son ennemi.

La gamine aperçut un couteau près de l'inconnu. Vive comme l'éclair, elle s'en empara et l'examina attentivement. La lame était vieille un peu, mais elle était encore coupante. Marionnette eut un grand sourire. Sans attendre, elle passa le couteau sur sa plaie et enduisit la lame de sang. Pour un instant, elle oublia l'homme qui l'observait.

-Oui... si Marionnette est forte, je serai tranquille. Le sang sera faible et Marionnette va gagner! Oui, elle va gagner! Jim l'a dit et Jim a toujours raison!


Elle ricana un peu, puis se remit à tousser. Cette fois, elle ne cracha pas de sang, mais c'était quand même une toux creuse et pleine de douleur. Et pendant qu'elle s'étouffa, elle n'arrêta pas de rire doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Lun 29 Juil - 18:15

Cela fait maintenant plus de quatre heures que Marionnette est évanouie et que je surveille les moindres bruits venant de l’hôtel et de l’extérieur qui sont des bruits de plancher et de choses qui courent un peu partout. Durant cette longue attente, je passais mon temps à aiguiser mon katana et à jouer avec le couteau suisse que j’avais trouvé et qui était très rouillé. Au bout de quelques heures, je jugeais que mon katana est assez aiguisé en passant le doigt dessus et le repose contre le mur.

Je finis par déposer le couteau suisse sur la table de chevet pour me concentrer sur ma tâche car j’entends que dehors certaine créature commence à bouger. Je regarde Marionnette durant un long moment pour voir dans quel état elle est mais cela m’inquiète beaucoup car elle est très pale. Je me demande si je devrais lui donner un peu de mon sang car elle pourrait souffrir d’anémie mais je n’ai pas le matériel pour faire sa et il vaudrait mieux que je lui demande quand elle sera réveillée.

Je me lève de ma chaise et je me poste devant  la porte pour me dégourdir un peu les jambes et pour mieux entendre les bruits provenant de l’hôtel, il n’y a aucun  bruit suspect venant de l’hôtel pour l’instant… et puis d’un coup, j’entendis un hurlement qui venait de derrière moi et je fis volte-face pour voir ceux qui se passer.

-Qu’est-ce que…

C’est Marionnette qui vient de se réveiller et qui c’est jeter sur le sol près de la chaise, je fais rapidement le tour du lit pour voir dans quel état elle est et je la vois là, en boule parmi tous les bouts de verre qui jonche le sol, pleurante et tremblante car elle a dû faire un cauchemar et se faire mal à cause des bouts de verre.

-Tu va bien ? Tu peux te relever ?

Je lui demande cela alors que je sais qu’elle ne va pas bien et je remarque que je peux enfin parler, le traumatisme dû à l’arrivée dans ce monde a dû passer. Je vois qu’elle ne m’écoute pas et elle regarde les bandages que je lui avais changés tout à leurs.

-Je t’ai changé tes bandages pour éviter une quelconque infection et que…

Elle enlève les bandages pour je ne sais quelle raison et j’espère que la plaie ne va pas se rouvrir mais ça a l’air de lui importer peu… Elle se lève et s’adosse au mur en me regardant avec des yeux tristes puis elle enleva ses chaussures, elle remonte sur le lit et me montre son pied droit sur lequel il y a un cœur qui est tatoué sur la plante de son pied et une entaille saigne au milieu de ce cœur, ça doit être à cause des bouts de verre. Est-ce que sa serai le symbole qui montre à quel clan elle appartient ?

Elle me demande pourquoi je ne l’ai pas tué et me dit que c’est les règles du jeu et que les faibles meurent.Cela doit être en rapport avec les clans mais sa m'importe peu.

-Pourquoi devrais-je te tué ? Cela ne m’apportera rien et je ne compte suivre aucune règle.

Elle ne m’écoute toujours pas et attrape rapidement le couteau suisse qui se trouve sur la table de chevet, elle a un grand sourire et cela m’inquiète car elle semble avoir des problèmes mentaux, elle passe le couteau sur sa plaie et enduit la lame de son sang. Elle me dit que son sang est fort, quel est faible et me parle d’un Jim. Elle doit être schizophrène mais cela ne me pose pas problème.

-J’ai vu que ton sang est assez étrange mais tu n’es pas aussi faible que tu le penses, tu as été assez forte pour survivre toute seule dans ce monde pour l’instant, ce qui me semble être un grand exploit au vu des loups que nous avons croisés.

Elle rit un peu et se remet à tousser, elle a l’air de souffrir et elle rigole doucement pour je ne sais quelle raison, je m’assois à côté d’elle et lui tapote légèrement dans le dos pour essayer de lui faire passer sa toux.

-Reste calme, je vais t’aider et te protéger, je te le promets.

Je suis assez confiant en lui disant cela et je souhaite vraiment la protéger dans ce monde où le danger m’a l’air très présent. J’attends que sa toux passe et attrape ces chaussures pour enlever les bouts de verres qui sont plantés dedans. Elle est assez calme depuis qu’elle a fini de tousser et je décide de me présenter car je n’ai pas pu le faire et j’espère que cette fois elle va m’écouter.

-Excuse-moi de ne pas mettre présenter tout à leurs mais je ne le pouvais pas. Je m’appelle Raiko Takeshi, j’ai 24 ans et je viens du Japon.

Heureusement que je connais bien l’anglais car grâce à cela je pourrai parler avec elle et à ceux que je vois elle m’a écouté car elle me regarde désormais d’une autre façon.

-Est-ce que tu viens d’une autre époque ? Car ta robe m’évoque beaucoup une autre époque durant laquelle les enfants de riches porter ce genre de vêtements et si possible je voudrais que tu me parles plus de ce monde et des clans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Jeu 1 Aoû - 2:16

La petite ria, ria doucement... puis son ricanement se mua en un léger sanglot. Elle avait souffert durant toute sa courte vie, souffrant physiquement et mentalement, supportant les sarcasmes, les corrections inutiles sans jamais rien. Puis, tout était sorti et les Dieux l'avaient trouvé. Pourquoi l'emmener sur le plateau maintenant et pas dans quelques années? Sur qu'un enfant peut baisser la garde de n'importe qui, mais toujours pourquoi...?

Marionnette n'écoutait pas l'étranger. Elle se laissa tomber sur le lit, roulée en boule malgré sa longue robe, le couteau dans les mains, fixant le vide sans réagir à ses paroles. Qu'aurait-elle pu répliquer? Ne pas suivre les règles... c'était marcher vers sa mort, mais comment lui expliquer? Elle ne voulait pas le voir mourir non plus... quand il lui tapota le dos, elle se retourna pour le serrer dans ses bras, posant la tête contre sa poitrine et fermant les yeux le plus fort possible. Elle aurait adoré le rencontrer dans d'autres circonstances, sans les loups, l'auberge miteuse et le cauchemar, mais c'était ça la routine, maintenant.

-Non! Si vous protégez Marionnette, les Cœurs vous tueront! Ceux qui protègent Marionnette meurent... le sang me protège, le sang est fort pour Marionnette... et il va tuer Marionnette... je ne veux pas vous voir mourir, vous ne devez pas me protéger!

Elle devait s'enfuir et laisser l'homme là, avec un peu de chance il l'oublierait et ils poursuivraient tous les deux leur vie chacun de leur côté, sans problèmes... concernant l'autre, évidemment. Mais si c'était impossible? S'ils se revoyaient? Ce monde était si petit...

Quand Raiko se présenta, la gamine passa du mode déprimée et sérieuse au mode curieuse. Tout l'intriguait dans cet homme: son nom, son habillement, son arme, son pays, son époque... il lui avait dit qui il était, pourtant elle ne savait toujours rien sur lui. Et lui en savait beaucoup sur elle...

Relâchant son étreinte, la petite poupée recula avant de secouer la tête à la négative.

-Marionnette n'est pas riche. Mon papa était pauvre, c'est ma seule robe... et Marionnette est née en... (elle compta sur ses doigts, tentant de se rappeler l'année exacte) 1...5... 6... 1! C'est ça! Monsieur Raiko, c'est où le Japon? Il y avait quoi là bas quand je suis née?

Inclinant la tête sur le côté, la fillette soupira. Il fallait répondre à la question sur les clans, ce qui n'était pas facile... il ne fallait pas trahir les Cœurs.

-Tout le monde sait où sont les bases, mais c'est tout. Les clans se font la guerre pour survivre, mais je ne sais pas pourquoi... peut-être pour rentrer à la maison... pour ramener Marionnette chez elle... pour échapper aux dieux... c'est lequel votre clan, monsieur Raiko?

S'il était Carreau, ce serait plus simple. Elle avait déjà rencontré leur roi et il avait été très gentil, elle était donc en bon terme avec eux. S'il était Cœur ce serait encore mieux, mais pour les deux autres... ça ne disait rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Dim 8 Sep - 20:16

Marionnette commence à me parler un petit plus d’elle et je finis par apprendre quel vient d’une autre époque. Au début, cela me semble étrange mais au vu de ces manières et de ces habits je me dis qu’il faut la croire même si cela est assez étrange, mais je pense que vu qu’on est dans un autre monde, il se peut que  les différentes époques se mélange.

-Le Japon est situé à l’est de l’Asie et à ton époque il y avait encore les Daïmios et les samouraïs, une époque que j’aurai bien voulu vivre mais cela fait 500 ans d’écart avec mon époque.

Marionnette continuer de me regarder, inclina la tête sur le côté et soupira, cela doit être au sujet des clans. Elle m’explique le but des clans qui est de se faire la guerre mais je ne suis pas là pour faire la guerre à qui que ce soit, j’ai déjà ma propre guerre à mener. Elle me dit que tout le monde connait la base de leur clan dont moi, ceux qui me fait rappeler la vision que j’ai eu en arrivant dans ce monde. Elle finit par me demander à quel clan j’appartiens et je me souviens de la brûlure que j’ai eu dans dos qui me faisait penser à un pique mais le seul moyen de le savoir et de le voir.

-J’ai eu une drôle de brûlure dans le dos qui ma vaguement fait penser à un pique en arrivant assis, je voudrais que tu le voies pour me dire si c’est bien un pique mais même si c’est ça cela m’importe peu car je ne compte pas la faire la guerre à qui que ce soit sauf si je dois me défendre.

Je dégage légèrement Marionnette pour me lever,  je vais vers la chaise et dépose ma veste sur le dossier de la chaise et j’en fais de même avec ma chemise, puis je me mets face à Marionnette, lui fait un signe de tête et me retourne pour lui montrer mon dos.

-Alors ?

J’attends patiemment sa réponse, je me dit que cela va changer beaucoup de choses même si cela m’importe peu et j’espère qu’elle ne va pas avoir peur de moi après l’avoir vu.

HRP: Excuse moi pour le temps que j'ai mit à répondre et comme tu peux le voir cela n'est pas très long car je n'avais pas beaucoup d'idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Sam 14 Sep - 20:10

Les termes que Raiko utilisa pour parler de son pays à l'époque du Moyen âge fascina tout de suite la petite Marionnette. Tout le savoir à accumuler semblait à portée de main, pour un bref instant. Dire que chez elle, tout le monde se pensait seul sur la planète, avec une terre plate. La fillette n'avait aucune envie de retourner vivre chez ces prétentieux dans leurs maisons sombres et sales. Elle voulait être soit ici, soit ailleurs, dans une autre époque, un autre monde, tout pour que ce soit différent.

-Je peux aller chez les samouraïs? Ils ont l'air gentils.... eux aussi, ils protègent Marionnette? Mais non, il ne faut pas...

Elle laissa Raiko se dégager de son étreinte pour lui parler de son clan... la petite sentit tous ses muscles se raidir en entendant le mot "Pique" et son instinct lui crier de prendre la fuite. Malgré tout, elle s'approcha bravement du dos de son "ami," se disant que de toute façon, il n'aimait pas les règles, donc il ne voudrait pas la tuer. Mais si elle perdait le contrôle... elle pourrait être la tueuse dans toute cette histoire.
Elle passa doucement le bout de ses doigts sur la nuque de Raiko, puis descendit doucement vers l'omoplate, se refusant encore de le voir. La tatouage ne se manquait pas, il ressortait, mais Marionnette s'obstinait à faire semblant de chercher tout en fermant les yeux. Elle ne voulait pas le voir, ce tatouage, elle voulait juste continuer de croire qu'il pouvait rester avec elle...

-Alors?

Rassemblant son courage, la petite ouvrit les yeux et le vit. Un pique. Un coeur à l'envers. Il était là, implacable, fatidique. Elle passa la main dessus, comme pour tenter de l'enlever. Mais il n'allait pas s'effacer. Il allait rester là, la torturer dans ses rêves, lui rappeler que la souffrance allait encore gagner... 

Raiko était un Pique.

-Non...

Le visage de la poupée se déforma, devint un vrai masque de désespoir alors qu'elle plantait ses ongles dans la chair de son nouvel ennemi, griffant le tatouage le plus profondément possible. Elle détestait ce tatouage, elle détestait le sien, elle détestait tout... tout les clans. Mais elle aimait son ami. Sauf que l'ami était devenu ennemi. Il n'y avait plus d'ami.

-NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elle s'arrêta brusquement, recula de quelques pas, tremblante de chagrin, puis sur un coup de tête, fonça vers la sortie avec la ferme intention de courir le plus loin possible et d'attendre l'oubli total.
La gamine ouvrit la porte de la chambre et ne fit même pas une dizaine de pas dans le  corridor avent de tomber sur une araignée immense qui la regardait de façon étrange. Sans même y repenser à deux fois, la petite cria sa frayeur avant de tourner les talons et repartir, ouvrir la porte de la chambre où se trouvait Raiko et s'y enfermer de nouveau, retenant la porte pour empêcher le monstre d'entrer.
Mais l'araignée ne vint pas, et la fillette n'eut qu'à se laisser tomber en position assise enfouir son joli visage dans ses mains et se mettre à pleurer.

-Non, pas toi... je voulais que tu restes avec Marionnette... les Cœurs n'aiment pas mes amis, Marionnette est obligée d'aimer les Cœurs .. mais pourquoi tu ne veux pas être mon ami? POURQUOI TU N'ES PAS UN CŒUR, TOI AUSSI?


La fillette se mordit brusquement le point pour s'empêcher de hurler et rapidement le sang se mit à couler hors de sa bouche. Son visage était mouillé de larmes et ses yeux semblaient illuminés tant par la rage que par la terreur.
Elle le détestait pour l'avoir abandonné. Mais elle lui pardonnait parce que ce n,était pas sa faute. Elle se détestait parce qu'elle était Marionnette. Mais ça, elle ne pouvait pas se le pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Mer 25 Sep - 20:00

Je sentis les petites doigts de Marionnette qui se posèrent sur ma nuque, mes poils s'hérissent à leurs contacts, ils sont doux et émanes beaucoup de chaleur, elle commence à les passer un peu partout sur mon dos et les passes à l'endroit où il doit y avoir la marque de mon clan car je me souviens encore de la douleur que j'eu en arrivant ici.

Je sens qu'elle ne veut pas voir mon tatouage mais il le faut, si elle me dit rien je ne s'aurais pas vraiment à quel clan j'appartiens...

Elle continue puis s'arrête, j'entends un « non » désespérer qui vient de derrière moi, c'est Marionnette, sa réaction me dit que ce qu'elle à vue ne lui plait pas, je m'en inquiète et en viens à la conclusion que je ne dois pas être dans le clan des cœurs et que je dois faire partis de celui des piques... Je ressens une vive douleur à l'endroit où est mon tatouage, c'est Marionnette qui plante ces ongles dans mon dos, ils sont assez long et fin pour qu'elle les fasse rentrer dans ma chair ceux qui commence à être assez douloureux, puis elle les retire pour me griffer partout dans le dos en griffant essentiellement mon tatouage, elle doit penser qu'elle pourra enlever le tatouage comme ça mais ça ne marchera pas.

-Tu devrais arrêter, cela ne sers à r…

Elle cria, et cela pendant un long moment toute en continuant à me griffer le dos. J'attends qu'elle s'arrête toute seule pour essayer de lui parler car je sais que je ne pourrais pas la résonner pour l'instant...

Elle finit par s'arrêter d'un coup et je l'entendis reculer de quelque pas, je commence à tourner la tête pour voir comment elle va mais je l'entends déjà courir et la voit ouvrir la porte pour me fuir.

-Attend…

Trop tard, elle est déjà partit et je ne pourrais pas la rattraper avec mon dos qui me fait souffrir, je sens mon sang couler toute le long de mon de dos et vois quelque goutte de mon sang qui jonche le sol. Je me lève pour aller prendre les bandages qui sont dans la trousse de soin mais au moment où je la prends, j'entends un cri qui vient de l'extérieur, j'y reconnais le cri de Marionnette, je l'entends revenir en courant et là je vois qui ferme la porte d'un coup sec et elle reste appuyer contre celle-ci.

Je la regarde s'asseoir contre la porte et elle se met à pleurer, elle me demande pourquoi je ne veux pas être son ami et pourquoi je ne fais pas partit du clan des cœurs.

-Je veux bien rester avec toi et être ton ami mais je suis désoler pour toi, je n'ai pas choisis le clan dans lequel je voulais être et même si j'aurai pu le choisir j'aurai décidé de faire partit d'aucun de ces clans car je ne veux pas tuer des personnes qui n'ont rien à voir avec mes affaires.

Puis je ne sais pour qu'elle raison, elle se mord le poing et là je vois du sang couler de sa bouche et elle se met à pleurer.

J'attrape plusieurs bandage et m'approche d'elle, mon dos continu de me faire souffrir mais ce n'est pas ma priorité, je dois d'abord la réconforter et la soigner. Je m'assis face à Marionnette et lui essuie ces larmes.

-Arrête de te faire du mal, je ne veux pas te voir souffrir à cause de moi donc s’il te plait, arrête de pleurer et de mordre ton poing.

J'attends qu'elle arrête de se mordre le poing et le tend pour la soigner avec un des bandages que j'ai pris toute en faisant attention à ceux que je n'ai pas de son sang sur les mains pour que je me soigne.

Je finis de la soigner correctement et m'assis sur le lit pour recouvrir mes plaies dans mon dos en essayant de bien mettre les bandages pour que mes plaies soient bien recouverte, j'y arrive tant bien que mal et me retrouve avec le dos recouvert de bandage. Mon tatouage ne peut plus être visible et je me dis que c'est mieux comme ça.

Je regarde Marionnette et me dit que ce n'est pas à moi de choisir si oui ou non je dois rester avec elle, je sais que je risque de lui attirer des ennuis mais je pourrais la protéger mais la décision n'appartient qu'à elle.

-Je peux rester avec toi si tu le souhaite et te protégeais mais je ne peux pas le choisir pour toi car je sais que tu souffres plus que moi à cause des clans.

Je m'allonge sur le lit pour essayer de relâcher toute ma fatigue accumuler depuis que je suis arrivé dans ce monde et j'observe le plafond pour me vider un peu la tête le temps qu'elle fasse son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Sam 28 Sep - 0:51

Bien qu'elle ne voulait pas voir Raiko comme un ennemi, la petite demoiselle commençait à se faire à l'idée, il était peut-être vraiment dangereux, après tout? Donc quand il la força à lâcher son poing pour le bander, la marionnette tenta de se dégager sans y parvenir, gémissant faiblement pour montrer sa protestation. Le Pique avait une poigne ferme et cette fois, il n'allait peut-être pas la laisser faire à sa tête. La main fut pansée, le dos aussi, les larmes essuyées mais toujours remplacées par d'autres. Maintenant Marionnette avait peur que Raiko ne la trahisse, qu'il profite de sa chance pour la tuer après avoir endormi sa méfiance. Mais elle ne se laisserait pas avoir.

La gamine l'écoutait attentivement, le regardant s'allonger sur le lit sans dire un mot et en réfléchissant à ses paroles. Un choix? Partir avec lui? C'était possible, ça? D'abandonner son clan, le renier et l'oublier pour devenir complètement indépendante, avec Raiko pour la protéger et se bâtir une vraie vie sur le Plateau? C'était une bonne idée... un beau rêve, mais une fausse promesse, quelque chose d'impossible à accomplir. S'ils trahissaient leur clan, ils les traqueraient, les tueraient, la vie normale n'était pas possible... et un jour, même Raiko et son épée de samouraï ne pourront pas les sauver. 

Marionnette se leva lentement et s'avança vers le lit où son "ami" était étendu, serrant le couteau suisse très fort dans sa main. Elle s'arrêta près de lui, un sourire de dingue sur le visage. En inclinant la tête sur le côté, elle demanda d'un air tout à fait innocent:

-Ton papa ne t'a jamais dit que c'est méchant de mentir?

Puis, rapide comme une vipère, elle leva le couteau pour le planter droit dans le coeur de Raiko. Elle voulait le voir souffrir autant qu'elle, elle voulait lui faire comprendre...
Mais à la dernière seconde, elle dévia sa trajectoire et la lame se figea dans le matelas, juste à côté du cou de Raiko. L'expression faciale de Marionnette avait changé, elle semblait stupéfaite, voir même tombée des nues. Ses yeux étaient grand ouverts, fixés sur le couteau et ses mains tremblaient. Mais qu'est-ce qu'elle avait fait?
La lame était empoisonnée. Si elle l'avait vraiment frappé, Raiko serait mort. Il aurait succombé à la moindre égratignure, cette lame était enduite de sang! Elle aurait pu le tuer. Elle voulait seulement le blesser, mais elle aurait pu le tuer!

La petite poupée approcha son visage de celui de Raiko. Leurs nezs se touchaient presque, créant un certain malaise dans la salle, mais Marionnette n'en avait rien à faire. Elle voulait tout savoir...

-Tu dis la vérité? Tu veux vraiment partir avec Marionnette? Tu veux me protéger? 

Un sourire triste apparut sur les lèvres de la fillette. La gorge serrée, elle serra Raiko dans ses bras avant de l'embrasser sur la joue. Puis, elle s'éloigna un peu.

-C'est impossible. Ici il y a des règles, même pour ceux qui ne suivent pas les règles... deux clans différents, c'est mauvais, mauvais mauvais, les Cœurs peuvent te tuer, les Piques peuvent tuer Marionnette et nous ne pourront rien faire. Alors moi je dois partir. Raiko doit oublier Marionnette...

La fillette recula doucement vers la porte et l'entrouvrit pour jeter un coup d'oeil à l'extérieur. Le couloir était vide. C'était parfait. Elle fit un pas pour partir, mais se retourna et dit quelques mots à celui qui lui avait sauvé la vie deux fois.

-La base des Piques, c'est une gare, elle dans la périphi... péphérie... phéri... hm... périphérie, c'est ça! Tu vas là-bas et ton clan t'accueille... mais ils n'accueillent pas Marionnette... Adieu. Raiko doit oublier Marionnette, mais moi, je n'oublierai jamais Raiko.

Voilà, la dette était payée. Il l'avait sauvé, elle l'avait aidé. Pour leur sécurité à tous les deux, ils devaient se séparer et si possible, ne jamais parler de cette rencontre. Quand un clan aide un autre clan, c'est parce qu'il est en danger aussi, donc il ne faut pas être gentil. Mais Raiko l'avait aidé alors qu'il aurait pu s'enfuir et ils étaient devenus amis. Ils étaient des rebelles, allant contre la volonté de leur clan. Mais c'était bien trop dangereux, un tel comportement était synonyme de mort.

En lui faisant un petit signe de la main, la poupée sortit pour de bon de la chambre, cette fois aucun montre ne lui barra la route. Elle sortit de l'auberge sans problèmes, mais se fit très discrète dans la rue, se cachant régulièrement et marchant rapidement, sans jamais regarder derrière elle. Elle tentait de ne penser à rien, mais dès qu'elle se déconcentrait un peu, le visage de Raiko apparaissait dans son esprit. Ainsi alerte et désespérée, Marionnette erra longtemps sans destination ni but précis. De temps en temps, elle eut le réflexe de tendre le bras pour attraper la main de son ami. Mais elle rencontrait toujours le vide. Car elle n'avait plus d'ami.

Une heure plus tard
Atelier du chapelier fou
Marionnette rentrait enfin au bercail, trempée, sale, grelottante et éreintée. Sans un regard pour ceux qui se trouvaient là, elle monta à l'étage réservé aux femmes du clan, ôta sa robe, s'enroula dans une couverture qui traînait là et alla s'installer dans un coin pour dormir. Mais malgré sa fatigue, le sommeil ne lui vint pas. Elle pensait encore à lui, malgré toutes ses tentatives pour l'oublier. Un autre ami qui ne la lâcherait pas.
Dans le lourd silence qui régnait à l'étage, la petite Marionnette se mit à sangloter.

[HRP] Bah vala, pour moi c'est la fin, tu peux poster une dernière fois pour décrire ta sortie, mais moi ce post était mon dernier. ^^ [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Mar 22 Avr - 11:52

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: What's in my head~ [Libre] Aujourd'hui à 14:37

Revenir en haut Aller en bas

What's in my head~ [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !» Pas sur la neige...[Libre]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: RPs Terminés-