21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

Stabbed by a poison rose [PV Grim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

.
MessageSujet: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Sam 31 Aoû - 13:39

Marionnette en avait assez.

De quoi? De tout. Elle avait perdu sa famille, sa vie normale à Londres et maintenant, la vie qu'elle menait sur le Plateau commençait à lui échapper aussi. Elle n'avait plus d'amis, avait perdu Raiko, le seul qui avait tenté de la comprendre. Quant au clan Coeur... la fillette commençait à avoir des doutes. Pour la plupart, ils ne s'intéressaient pas à elle, la voyaient comme une simple enfant qui n'avait pas sa place sur le Plateau. Pourtant, Marionnette avait des choses horribles, elle ne le réalisait tout simplement pas.

Une fois de plus, alors, elle avait pris la fuite, était sortie de la base et avait exploré. Elle s'était arrêté dans une sorte de parc d'attraction, encore tout coloré et joyeux, d'une certaine façon. Le décor l'intriguait, mais sans pour autant l'égayer. Elle n'avait pas le coeur à ça. Elle voulait que quelqu'un l'aide, qu'elle puisse trouver une solution.

Elle baissa la tête vers sa main bandée. Était-ce ça, la meilleure solution?

Si son clan apprenait la vérité sur son sang, oui, peut-être s'occuperaient-ils plus d'elle. Mais elle deviendrait un objet, un outil sur lequel chaque lame, chaque arme serait passé. Car le clan Coeur ne se souciait pas d'elle, seulement d'eux-même. Et si un jour, ils attaquaient les Piques? Elle ne pourrait pas supporter de voir son ami empoisonné par le sang qui les avait sauvé tous les deux...

La petite poupée marcha vers un carrousel en ruines et s'assit en appuyant le dos contre un cheval métallique. En marmonnant pour elle-même, elle ôta son bandage, dévoilant une blessure à peine refermée.

-Seule la Mort te guidera
Vers la nuit et son cercueil gelé...


Ou était-ce la Lune? Et son emprise gelé?

La plaie se mit à saigner et la gamine la rapprocha de son visage, humant le parfum d'amande qui en émanait. Comment allait réagir Remy? Et Angelina? Et Damon? Et... Alexandro? Lui allait comprendre tout de suite ce qui c'était passé, allait dire la vérité au clan... et alors les Coeurs allaient peut-être réaliser que la petite fille à l'ami imaginaire avait vraiment été importante.

-Là où rien ne te trouvera...

Elle appuya la main contre ses lèvres, rassemblant son courage.

-Dors pour toujours, petite poupée...

Dans un geste vif, la petite prit une grande gorgée de sang.
L'effet fut immédiat. Quelque chose se déclencha dans le cerveau de la gamine, qui suivit dans l'organisme et qui finalement lui fit vomir tout le sang ingurgité. Marionnette toussa longtemps, crachant le reste d'hémoglobine qui lui était resté dans la gorge. Le goût était infect et le fait d'y penser provoqua d'autres vomissement. Peu à peu, la maladie gagnait sur le sang.
Elle qui débordait de poison... pouvait-elle être immunisée?

Se levant péniblement, la fillette poursuivit sa route, se tenant contre les bancs pour s'aider à marcher. Sa tentative de suicide était déjà oubliée, pour l'instant l'envie de vivre lui était revenu... mais pour combien de temps?
La main blessée de Marionnette dégoulinait encore de sang, créant une sorte de piste à suivre vers une cible potentielle. Mais rare seraient les monstres qui pourraient la retrouver sans d'abord mourir empoisonnés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Dim 15 Sep - 16:44



Trois. A l’heure actuelle, le groupe des rebelles ne comptait que trois personne. Ce qui le faisait le plus chier -à ses mots- était la majorité de femme. En général, cela ne dérangerait pas un homme, mais quand ces dernières étaient une vielle fille folle de la gâchette et une autre parlant de l’ancien français, c’était à s’en frapper la tête contre un mur. Le pire, c’est qu’elles se liguaient souvent contre le félin pour x ou y raison, féminine de surcroit ! Alors qu’en y’en a marre, y’en a marre ! Arme en poche, le seul mâle rebelle décida d’aller s’aérer l’esprit et prétexta un ravitaillement.


C’est donc en ce milieu d’après midi que Grim se rendit, seul, au beau milieu de la ville dévastée de Né-Andarta. L’air pur de la mort, les magnifiques bâtiments détruits et les monstres mangeurs de chair, tant de chose qu’il voyait maintenant tout les jours.  Pour rompre cette lassitude, il se mit à marcher sans but, durant des heures. Ce ne fut qu’une fois la fin d’après midi arrivant, qu’il se trouva bien embêté. Devant une sorte de parc d’attraction, la panthère se résolut à y entrer, qui sait sur qui ou quoi il tomberait ?


Mais malgré son errance, il ne trouva que des manèges abandonnés, ne fonctionnant plus. A quoi bon continuer ? Au vue de l’heure, retrousser chemin serait une mauvaise idée, puis, ce parc était tellement accueillant… Continuant de marcher, il traversa l’allée principale, puis deux petite à gauche, trois à droite, celle du milieu et finalement un dernière à gauche. Sur son chemin, des traces de sang lui étaient apparue, pensant  qu’un monstre rôdait, il préféra ôter son arme de son étui et la tenir en main, qui sait.


La nuit commençait à tomber, la palissade d’un stand de tir appelait le jaguar à s’y reposer. C’est donc assis dessus, adosser à l’un des murs de bois que Grim pu enfin souffler. Sortant une cigarette, il alluma cette dernière. Il n’y avait pas que la bouffée de fumée qui satisfaisait la panthère, mais aussi le peu de lumière apporté par cette dernière.
  
Des bruits de pas s’approchant mirent en alerte le félin, le doigt sur la gâchette, il repéra d’où venait la bête ou la personne qui venait vers lui. Seulement, quand il eu une petite fille dans son viseur, sa bouche s’ouvrit légèrement de stupeur. Que faisait une gamine ici en pleine nuit ? Attendez, couverte de sang en plus ? C’est quoi cette merde ? Il finit par baisser son arme, la clope toujours au bec et s’adressa à la gamine, prêt à descendre de son muret.

« Eh, gamine, t’fous quoi ici en ‘leine nuit ? T’dingue ou quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Jeu 19 Sep - 21:02

Ainsi couverte de sang, les yeux hagards et le visage pâle, Marionnette était horrible à voir. Certains coeurs plus sensibles l'auraient trouvée monstrueuse. Longtemps après qu'un autre joueur l'ait aperçu, elle continua de marcher, prenant plusieurs secondes avant même de le remarquer, et cela même si celui-ci lui avait parlé. Elle finit enfin par s'arrêter, tourna lentement la tête en direction de celui qui avait parlé et le fixa longtemps...

C'était un homme, grands aux cheveux sombres avec une sorte de masque sur le visage, qui fumait une sorte de petit cigare et qui la regardait bizarrement. Mais elle n'en fit pas tout un plat, de toute façon tout le monde la regardait comme ça en se posant la même question. "Oh, mais qu'est-ce qu'une gamine fait ici, ce n'est pas sa place!" Eh bien maintenant ce l'était. Marionnette avait déjà tué des gens, ne ressentait aucun remord et était incapable de vivre correctement. Le Plateau, c'était sa nouvelle maison, maintenant. Les débuts avaient beau avoir été difficiles, elle s'était habitué à l'atmosphère de Né-Andarta, elle ne voulait pas retourner à Londres.

La gamine s'approcha du muret où était perché l'inconnu et sans aucune gêne s'assit à ses pieds, la tête appuyée contre sa jambe pour s'assurer qu'il était là et qu'il allait le rester. Après tant de silence, elle se mettait enfin à parler.

-Je ne veux pas y retourner... ils sont mauvais, ils veulent me tuer... je veux voir Raiko, je veux voir mes amis... vous-êtes un samouraï vous, monsieur? Vous allez me protéger?

La petite se retourna vivement et agrippa le pied de l'inconnu, le fixant d'un véritable regard de braise qui ne convenait pas du tout à un si jeune visage. Elle semblait maintenant furieuse, voir même remplie de haine à l'égard de cet homme qu'elle ne connaissait pourtant pas.
Passant une autre fois du coq à l'âne, la petite poupée dé-serra enfin son emprise et laissa son bras retomber mollement, perdue dans ses pensées.

-... Je n'aime pas être une Marionnette, en fait. Être une Marionnette, ça veut dire... être pendue au bout d'un fil... manipulée par eux... Marionnette n'aime pas les fils. Les... non non... il ne faut pas le dire, c'est un secret... huhuhuhu...

Un quinte de toux secoua la poitrine de la petite, lui faisant cracher du sang qui tomba en petites gouttes par terre. La toux était sèche et rauque et bientôt ce fut le nez de la fillette qui se mit à saigner, finissant d'ensanglanter la partie inférieur de son joli visage de poupée... ou de marionnette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Dim 22 Sep - 16:35



Quel  âge ? A peine huit ans, au plus. Cet âge. Souvenirs douloureux, sa fille.

Grim fronça les sourcils lorsqu’il vu que la jeune fille vint s’asseoir à ses pieds, qu’elle drôle de bout de femme, vraiment. Elle n’avait pas peur ? De haut, il la regarda, elle ne disait rien, et la panthère trop surprise, n’osa bouger. Puis le silence fut brisé par la demoiselle, avec des paroles plus que bizarre.

-Je ne veux pas y retourner... ils sont mauvais, ils veulent me tuer... je veux voir Raiko, je veux voir mes amis... vous-êtes un samouraï vous, monsieur ?  Vous allez me protéger?

Samouraï ? Grim avait-il une tête de samouraï ? Au vue de la tronche qu’il tirait, répondre ne servait strictement à rien.

Ce fut d’un coup, comme possédée, qu’elle se tourna de nouveau vers le jaguar et attrape son -pauvre- pied et le serra. Son regard était emplit de haine, ce regard, Grim le connaissait par cœur, il en avait guère fait attention. La seule interrogation qui vint à l’esprit du rebelle fut le « pourquoi » ce regard envers lui, alors qu’il ne se connaissait pas.
 
Sans raisons, la fillette lâcha sa jambe d’aussi tôt, comme prise par un flot de pensée. C’était à n’y rien comprendre et surtout, pour Grim, le laissa pantois. Mais pas autant qu’après la reprise de parole de l’enfant.

-... Je n'aime pas être une Marionnette, en fait. Être une Marionnette, ça veut dire... être pendue au bout d'un fil... manipulée par eux... Marionnette n'aime pas les fils. Les... non non... il ne faut pas le dire, c'est un secret... huhuhuhu...

La seule chose que Grim pu, et voulu comprendre, fut le désir de Marionnette, celui de rompre tout lien avec l’autorité comme il avait fait un nombre de fois incalculable par le passé. Un instant, l’idée de l’intégrer aux rebelles lui traversa l’esprit, sûrement dans la pensée de sa fille, mais que cela ne tienne. Secouant la tête, il descendit du mur, en oubliant cette idée.

Au début, il alla pour partir et ignorer la fillette, mais une quinte de toux l’arrêta, et lorsqu’il se retourna, vit la poupée cracher du sang par gouttelettes, réduisant son fin visage à l’état sanglant. Une grimace de douloureuse incompréhension s’afficha sur le visage du rebelle. Que faire ? Partir et faire comme si de rien n’était ou bien aider cette gamine ? Pour l’une des rares fois de sa vie, un tas de choix entra et sortit du crâne de Grim, au point de lui donner un début de mal de crâne.

« Et si cela avait été ta fille, qu’aurait tu voulu que cet homme fasse ? »

Un sourcil haussé, Grim maudit la petite voix de la raison qui percuta son esprit, qu’elle était barbante celle la.

Grim fit demi tour et se posta devant Marionnette et s’accroupit. Toujours avec son visage peu aimable - il n’aime pas quand sa raison l’emporte-, déchira un morceau de son t-shirt et essuya le menton de l’enfant avec.

« J’te préviens, si tu chiales ou quoi qu’ce soit, j’te b’lance à bouffer aux monstres ! »

Une fois le joli minois de la fillette à peu près propre, il la souleva par les dessous de bras et l’a mis sur son épaule en se relevant, comme une petite reine.

« ‘tain f’chier, j’sors pour pas m’faire ‘mmerder par les deux greluches et j’tombe sur une autre… c’bien ma veine. »

Droite, gauche. Des ruines peu accueillantes. Tout droit. Un chemin, parfait. Le but actuel ? Aucune idée, le jaguar avançait car une proie immobile est une proie faible.

« Bon, t’es d’quel clan gamine ? Que j’te ramène l’plus vite p’ssible. »


Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Lun 23 Sep - 21:18

Qu'est-ce qui faisait le plus mal? La douleur dans sa gorge accompagné d'un sentiment d'asphyxie qui se comprimait dans sa poitrine ou l'abandon de celui qui aurait pu l'aider? Il s'éloignait, il la laissait là, il l'ignorait! Alors que sa toux se calmait, la petite regardait l'inconnu partir avec désespoir. Le saignement avait cessé et Marionnette tenta de l'essuyer du mieux qu'elle le pouvait, mais elle ne voulait pas salir sa robe.
Pourtant surprise, une main inconnue s'occupa de nettoyer son visage avec un morceau de tissu. La petite leva des yeux intrigué et reconnut l'homme avec le masque, qui s'occupait d'elle avec un enthousiasme inexistant. Peu importe, la fillette n'était pas très connaisseuse côté émotionnel, donc ça ne la dérangeait pas du tout.

Ce qui la surprenait, c'était comment cet homme parlait. Elle ne comprenait pas la moitié de ce qu'il disait, ses paroles étaient noyées dans un accent brutal et rustre, probablement d'un pays étranger. C'était bizarre, la plupart du temps le sens des phrases lui échappait. Elle ne réagit que lorsqu'il la fit monter sur ses épaules, poussant un petit cri de joie et riant de façon tout à fait innocente.

-Hahaha! Regarde, je vole, Marionnette touche les nuages!

Mais son moment de bonheur fut de courte durée, coupé par ses réflexions. 

La petite poupée finit par croiser les bras directement sur la tête de l'étranger, un sourire victorieux sur le visage.

-Je sais! En fait, tu es un pirate! C'est ça, j'ai raison?

Pour toute réponse, l'homme lui demanda son clan pour pouvoir la ramener à sa base. La gamine cessa tout de suite de sourire et commença à gigoter pour qu'il la lâche. À force de se débattre, elle finit par descendre elle-même de son perchoir pour s'accrocher une nouvelle fois à la jambe de l'inconnu.

La ramener chez les Cœurs? Avec Alexandro qui devait garder son secret et les autres qui ne prenaient aucunement soin d'elle? Non! Elle était venu au parc d'attraction parce qu'elle avait prévu de mourir, finalement elle n'en était pas capable, mais ça ne signifiait pas qu'elle allait retourner vivre cette vie là, avec des gens imbus d'eux-même comme l'étaient les Cœurs! Ils étaient un fardeau pour elle, elle était un fardeau pour eux... mais elle aurait pu les aider, très facilement même, mais ça aurait voulu dire mourir au bout de son sang pour fournir en armes des gens qui ne combattaient pas vraiment. Une vie inutile et elle aurait fini par devenir comme eux, c'était ça le pire!

-Non! Non, pas là-bas, je vous en supplie! Je ne veux pas retourner chez les Cœurs, pitié, ne me ramenez pas à la base! Marionnette sera gentille, je ferai tout ce que vous voudrez... Je ne veux pas retourner chez les Cœurs, Marionnette ne veut pas être comme un Cœur! Les Cœurs m'ont enlevé Raiko, ils m'ont enlevé Jim... Je ne veux pas perdre mes amis!

La petite poupée qu'était Marionnette pleurait à chaude larmes, maintenant, la peur de retourner vivre parmi les siens l'effrayait plus que l'inconnu pouvait l'imaginer. En plus, elle avait comme l'impression que... quelque chose s'était passé à la base pendant son absence. Un événement qui allait bouleverser tout le monde. Sauf elle. Parce qu'elle détestait ces gens-là. Ils lui rappelaient les citoyens de Londres qui la regardaient et qui s'amusaient ou restaient indifférents devant sa misère. Une autre enfant de la rue, grotesque avec ses yeux de démon et ses joues creuses, qui crachait du sang si elle parlait trop, fragile comme du verre... et ils s'étaient moqué d'elle. Les Cœurs allaient le faire aussi. Marionnette était prête à tout pour convaincre l'homme avec le masque, prête même à dévoiler son atout le plus secret...

Blottie contre la jambe de l'inconnu, la poupée parlait maintenant à voix basse.

-Marionnette, c'est une petite poupée tout en chiffon, bien habillée, mais pas heureuse. Car les méchants rient des poupées, elles sont mignonnes mais elles sont laides... et à la fin, on les abandonne dans les rues parce qu'elles sont déchirées... et c'est le sang qui ramasse Marionnette, qui en prend soin et qui lui met de la couleur dans la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Dim 13 Oct - 15:54




Dérangée, la gamine. Grim comprit qu’elle ne voulait pas rentrer dans son clan, mais que faire ? En aucun cas, cela le regardait, il en avait que faire. Après s’être mouvée de façon quasi-incontrôlable, elle s’était de nouveau agrippée à la jambe du chef des rebelles. Ce dernier tira une grimace, en essayant de récupérer son appui, et n’eu le temps de dire quoi que ce soit, car la poupée lui coupa de peu la parole.

-Non! Non, pas là-bas, je vous en supplie! Je ne veux pas retourner chez les Cœurs, pitié, ne me ramenez pas à la base! Marionnette sera gentille, je ferai tout ce que vous voudrez... Je ne veux pas retourner chez les Cœurs, Marionnette ne veut pas être comme un Cœur! Les Cœurs m'ont enlevé Raiko, ils m'ont enlevé Jim... Je ne veux pas perdre mes amis!

L’affolement, la peur se sentait clairement dans la voix de Marionnette, et, ressentant cela, Grim soupira, toujours en voulant récupérer sa jambe. Se trainant avec la gamine larmoyante accrochée à cette dernière, il s’assit sur un banc miteux mais encore assez solide pour supporter le poids du jaguar. Un nouveau soupir outrepassa les lèvres du rebelles, ce dernier ayant l’air –pour une fois- de réfléchir intensément –ceci n’est pas une blague-.  Ayant décidée de ne toujours pas lâcher sa jambe, la jeune fille recommença à parler, cette fois d’une voix peu forte et suppliante. 


-Marionnette, c'est une petite poupée tout en chiffon, bien habillée, mais pas heureuse. Car les méchants rient des poupées, elles sont mignonnes mais elles sont laides... et à la fin, on les abandonne dans les rues parce qu'elles sont déchirées... et c'est le sang qui ramasse Marionnette, qui en prend soin et qui lui met de la couleur dans la tête...

Cette jeune fille n’avait rien à faire chez les cœurs, le rebelle en avait conscience. Mais que pouvait-il bien y faire ? Il n’avait rien à voir avec cette enfant, aucun devoir moral –surtout lui- et aucune obligation. Alors pourquoi ? Pourquoi la panthère doutait de ce qu’il devait faire ? Dans ses dires, on sentait bien que la petite lui demandait indirectement de l’emmener avec lui, mais…


Baissant son regard vers elle, Grim fronça les sourcils.


Achever ses souffrances ? 


Se redressant légèrement, le chef des rebelles alla effleurer de sa main, l’arme présente à sa ceinture. Tapotant le canon du revolver, le bleuté finit par fermer les yeux, et retirer sa main pour croiser les bras sur son torse, se laissant tomber en arrière. Adossé au dossier du banc en bois, il regarda quelques instants le ciel couvert de cette nuit fraiche. 


La ramener chez les rebelles avec lui ?


Faire ceci ne lui ramènerait rien de bien, pensa-t-il, au début. Une bouche à nourrir de plus, ne sachant pas se battre, et  passons toutes les remarques machistes qui traversèrent l’esprit du rebelle. Que pourrait-elle faire ? Le ménage ? Et encore, ce n’était qu’une gamine. 


Ecarquillant les yeux, Grim se redressa d’un coup, en regardant l’enfant, une illumination ayant réveillé ses sens. Un moyen de lier l’utile à l’agréable. Cette enfant rentrerait avec lui, au point de la faire devenir rebelle s’il le fallait.


Le chef s’était déjà trouvé une bonne excuse à donner devant les deux autres femmes rebelles : une otage de longue durée. En ramenant Marionnette avec lui, il avait l’intention, d’en plus de lui donner des corvées ménagères –faut pas qu’il soit trop gentil, non plus-, il allait faire en sorte que cette enfant soit à la TOTALE charge de Jeanne et d’Evangeline. Laissons les femmes entre femmes, non mais. 


Bien sûr, tout cela était une bonne excuse pour ne pas laisser l’enfant. Ce genre de perte avait déjà saignée le cœur du mafieux, mais il ne l’avouerait jamais.


C’est donc sur la lueur du briquet allumant un morceau de tabac, que Grim finit par reprendre la parole, après une bonne –et toxique- bouffée de fumée. 


« Ecoute gamine, j’sais pas c’que t’attends d’moi… Mais j’peux pas t’faire sortir d’ce trou pourrave. L’seule chose qu’j’peux ‘core faire… Et encore, j’dis bien. C’est ‘te ramener ‘vec moi. Loin d’ton clan. Mais fais gaffe ! Crois pas que j’te fais une faveur, ta place, va f’lloir la mériter ! »

Se levant d’un coup, le jaguar attrapa la jeune fille par les épaules, la faisant lâcher, puis la mit droite, face à lui tandis qu’il s’accroupissait. 


« Si tu chiales ou quoi qu’ce soit, j’te laisse en bouffe pour les monstres.  OK ? »




Hors-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Jeu 17 Oct - 22:17

Qu'est-ce qu'il allait faire, maintenant? La petite Marionnette avait peur qu'il arrive à se dégager de son emprise et qu'il prenne la fuite. S'il le faisait, aurait-elle le courage de partir à sa poursuite et de rester avec lui, bien qu'il ne le veuille pas? Elle comptait bien ne pas laisser ça arriver. Elle n'allait pas le lâcher, peu importe ce qu'il tenterait pour se dégager.

L'inconnu finit par s'asseoir sur un banc et fit plusieurs gestes, dont celui d'effleurer son arme, que Marionnette ne perdit pas de vue. Chaque geste posé, la petite le voyait, elle ne le quittait pas des yeux. Elle ne voulait pas le laisser tenter quoique ce soit pour s'en aller, il fallait donc le retenir et s'assurer qu'il reste tranquille.

Mais l'étranger finit par lui expliquer qu'il pouvait faire quelque chose: la ramener avec lui. Lui permettre de s'enfuir et de quitter son clan. De trahir les Coeurs. C'était donc possible... mais il fallait mériter sa place. La gamine le laissa la redresser tout en réfléchissant, le visage grave. Il pouvait l'aider, mais en retour elle devait prouver qu'elle était utile. Et elle pouvait l'être.

-Je peux mériter. Marionnette peut aider...

Elle se ressaisit à temps. Elle n'avait pas le droit de parler de son secret. C'était défendu, sinon elle pourrait avoir des ennuis. Et si elle faisait un compromis? Au lieu de dévoiler son secret, elle laisserait l'inconnu deviner lui-même en lui donnant des indices! Comme ça, il saurait ce qu'elle avait de spécial et elle ne disait rien vraiment! C'était parfait.

-Je sais! On va jouer aux devinettes: le monsieur avec un masque doit trouver comment Marionnette peut aider! Et Marionnette va te donner les indices! Tu es prêt?

Avec un petit rire, la fillette lui montra la paume de sa main, dont la blessure avait arrêté de saigner. Avec le temps, Marionnette s'était résigné à ne pas la soigner, puisque de toute façon elle devait toujours la rouvrir pour plein de raisons. Comme maintenant. Elle passa ses ongles très profondément dans la plaie, qui se remit à saigner abondamment, puis la rapprocha le plus possible du visage de l'étranger. Elle avait un vrai sourire de dingue sur le visage.

-Premier indice! C'est à cause du sang, le sang de Marionnette! Alors, tu veux tenter une réponse...?

Le visage de la fillette s'assombrit et elle ajouta dans un murmure:

-Parce que les monstres n'attendent pas. Eux aussi, ils veulent voir le sang.

Il devait donc se dépêcher. Une légère odeur d'amande se répandit lentement dans l'air, chose qui n'allait pas manquer à attirer plusieurs monstres, qui s'ils n'étaient pas intéressés par les amandes, allaient l'être par le sang de Marionnette... ce qui n'était pas si mauvais que ça, mais... ça allais gâcher la surprise.

Ah et puis, vous savez quoi? Non! La petite n'était pas la seule à devoir mériter, Grim aussi devait travailler un peu. Oh, et autant dire qu'il avait déjà accepté. Qui veut abandonner une petite fille innocente?

-Je suis sûre que tu te dis déjà oui, dans ta tête! Tu veux pas voir les monstres? Ne t'inquiètes-pas, ils vont mourir de toute façon...

La petite grimpa sur les genoux du rebelle et lui planta un baiser sur la joue, droit sur son masque, avant d'utiliser son sang pour y tracer un x. Elle semblait sérieuse, mais un sourire serein ornait son visage.

-Tu ne dois pas m'oublier! Tu vas venir chercher Marionnette, Jim va te guider et je vais revenir avec toi. Tu es comme mon papa, maintenant...

Sans un mot de plus, Marionnette s'écarta et descendit de son perchoir pour s'en aller. Elle fit quelques pas en gambadant, puis s'arrêta devant un bout de vitre cassée. Elle le ramassa, le fixa quelques secondes, puis se retourna pour saluer le chef des rebelles avant de partir en courant.
Oui, elle l'avait intrigué plus qu'assez. Il allait se mettre à sa recherche et elle allait tout faire pour qu'il la trouve. Et quand il allait la retrouver... elle ne le quitterait plus jamais. Pour une fois, Marionnette était très consciente de ce qu'elle faisait. Elle allait trahir son clan. 

Et c'était parfait comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Mar 22 Avr - 13:00

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: Stabbed by a poison rose [PV Grim] Aujourd'hui à 23:49

Revenir en haut Aller en bas

Stabbed by a poison rose [PV Grim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Lydia de Sambre ~Un poison sous la forme d'une rose~» Oscar et la dame Rose» La fête de la rose à Chaalis» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: RPs Terminés-