21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

[FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
.
MessageSujet: [FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage Dim 1 Sep - 10:34


C'était comme un trou. Sans fond. Elle tombait. Elle tombait. Elle tombait. La lumière disparaissait petit à petit. Puis il n'eut que néant. Une voix vint troubler le silence, lui adressant la parole. Elle sera reine, d'un clan. Aidée d'autres personnes, elle devra mener ce clan à la victoire. Lui sera remit en plus un cristal, renfermant toutes les vies, ainsi que la sienne, à l'intérieur, de plus, avec des "forces surnaturelles". Elle ne devra en aucun cas le briser. Enfin, la voix se tut.

Une brise de vent vint soulever les mèches de devant son visage, la faisant frissonner. Ses paupières s'ouvrirent doucement et deux iris turquoises apparurent. Ils fixèrent d'abord le mur délabré en face d'eux, avant de se diriger sur le côté pour observer le ciel. Ce ciel bleu, dégagé de nuages. Ils restèrent longtemps à le fixer, puis elle ferma de nouveaux les paupières, restant encore allongée. La jeune femme se recroquevilla en position fœtus, ne disant pas un mot.

Elle resta ainsi dix minutes, vingt, trente... elle rouvrit les yeux. Toujours le même mur en face. Un bras se décolla de sa jambe et vint se poser contre le bitume, tâtant de sa main la matière dure, détruite. Enfin, Alice se redressa sur son séant, passant une main dans une mèche pour la mettre derrière une oreille. Elle observa ce nouvel endroit qui ne lui était en aucun cas familier. Des bâtiments immenses, des véhicules en piteux états, des déchets parsemant le sol et cette odeur de pourriture qui flottait dans l'air, lui arrachant une grimace de dégoût lorsqu'elle le respira. La jeune américaine se redressa sur ses jambes, dépoussiérant ensuite son tablier blanc ainsi que sa robe bleue, avec les mains. Elle remit son jupon correctement, remonta ses collants et attrapa son pendentif en forme de fer à cheval, qui se trouvait dans son dos, pour le remettre devant. Elle le fixa longuement, se rappelant que c'était Charles qui lui avait offert, disant que ça allait lui porter chance. Pas même un sourire s'étira sur ses lèvres lorsque l'image de son père adoptif lui traversa l'esprit. Puis elle le lâcha et porta toute son attention sur le lieu actuel.

Se baladant dans de grandes rues, son regard examinait chaque détail qui lui passait devant le nez. Les immeubles, les moyens de transport, les ruelles sombres, les vitrines de magasins... en gardant toujours le silence absolu, écoutant les bruits qui l'entouraient. Du vent, aux froissements de papiers, passant par les bruits sourds dans les ruelles et les grognements étranges qui résonnaient dans l'air... À vrai dire, tout cela ne lui faisait ni chaud, ni froid. Elle était juste fascinée par ce nouveau décor. Elle ne savait pas vraiment où elle se dirigeait, mais qu'importe, elle ne faisait que visiter, pour l'instant. Puis Alice pensa soudainement à cette mystérieuse voix.

Assise sur les marches d'un établissement, elle fixait un cristal rouge, tenu entre pouce et index. Voilà donc ce fameux cristal, qu'elle venait de trouver dans une des deux poches de son tablier. Il brillait à la lumière du soleil. Un léger soupire traversa ses lèvres, avant de ranger l'objet dans une poche. Elle posa une main sur un second objet qui se trouvait à ses côtés. C'était une sorte de petit glaive, ressemblant à un gros couteau de boucher. Elle l'avait trouvé dans un magasin en venant par ici. Il était taché de sang, planté dans la chair de... quelque chose qui n'était pas humain, ni animal.

Saisissant l'arme, la jeune femme se leva et se tourna vers le bâtiment, dans son dos. C'était une école. Elle s'approcha des portes en bois et en poussa une, dans un grincement bruyant. Devant elle, s'allonger un long couloir sombre, avec des encadrements de portes un peu partout et des papiers jonchant le sol. Elle pénétra à l'intérieur, refermant la porte.


Dernière édition par Alice V. McWarren le Sam 21 Sep - 10:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: [FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage Dim 15 Sep - 21:46



Feels the Life



Ils m’énervent ces dieux. Toujours à brailler et se taper dessus. Tout ça pour quoi ? Des simples vies humaines, un plateau de jeu pourri et un pouvoir de nawak. On dormait tellement bien depuis près de trois siècle, personnes pour nous embêter, nous dire ce qu’on avait à faire. La belle vie, quoi. Mais bien sûr, il a fallut que ce marmot de dieu de la destruction fasse sauter la moitié de notre pièce ! La plaie celui la ! Je ne l’ai jamais aimé de toute manière… Toujours à vouloir me chercher des puces. 

Enfin bref, il se trouve qu’à présent, nous traînons sur ce fameux plateau. Comment cela se fait-il ? Eh bien nous nous sommes fait quasiment virer. Quoi ? C’est quoi ces questions ? « Nous ? » ? Donc ? Ah, je vois. Je parle de mon créateur et maître, Hurlement sauvage, dieu des animaux -le meilleur- et moi-même, Alpha, un superbe berger allemand. Pourquoi c’est moi qui raconte nos récits ? Et pourquoi pas, hein ?

Bien, maintenant laissez moi continuer. Donc, donc… En ce moment même, sur le plateau, nous cherchons un endroit pour édifier une sorte de « base », mon maître ayant pour souhait de renverser le pouvoir de son frère et de diriger cet endroit. Je vous passe les détails de la bagarre entre les trois frères, vous comme moi n’avez pas que ça à faire.

Je le regarde marcher du haut de mes quatre pattes, c’est qu’il a quand même la classe pour un dieu. Son écharpe en FAUSSE fourrure rouge lui va tellement bien ! Ses pas son gracieux, ses cheveux volent au vent et -- EH ?! Pourquoi il s’arrête comme ça, celui la ? Il regarde devant lui, comme si quelque chose se tramait. Quelques secondes plus tard, arrive une sorte d’énorme chat pieuvre, très laid de plus, et s’approche d’Hurlement. Le monstre fait une sorte de référence pendant que mon maître lui caresse le crâne, c’est  bien pratique d’avoir ces bestioles de notre côté. Grimpant finalement sur le dos de la bête, nous nous mettons en route, mais de façon plus rapide.

Arrivé près de grand bâtiment ressemblant à une école, nous nous arrêtons. Le dieu commence alors à examiner l’endroit, le trouvant sûrement adéquat pour ses ambitions. Nous avons fait au moins quatre ou cinq fois le tour de la bâtisse, mais sans succès, trop de trou, il nous voyait mal réparer tout cela.

Klach klach klach.

Ce bruit ? Des pas ? Une personne vient vers nous, je le sais, je le sens. Mes oreilles sont bien droites et je mords la manche d’Hurlement pour le traîner dans une ruelle. De là, nous pouvons voir ce qui ressemble… à une être humaine. En relevant mon regard vers mon maître, je vois en lui une lueur de curiosité, c’est l’une des rare fois où nous pouvons en voir d’aussi près. Enfin, près, voilà, quoi. Je pousse légèrement le dieu pour voir mieux, mais lui aussi me bouscule, je grogne, il râle, je donne un coup de hanche, il me pousse. Et voilà, on se bat comme des chiffonniers, il me tire l’oreille et je lui mords la jambe, tout ça pour finir par nous étaler de tout notre superbe au pied de la femme qui, attiré par le bruit, s’était dirigée vers nous. Lâchant doucement la jambe, je relève mes yeux vers l’humaine, oreilles plaqué en arrière. Je n’ai peut être pas fière allure, mais mon maitre  non plus ! Sur son séant, mon oreille qu’il est entrain de mordre -et j’ai mal-, il la regarde aussi, aussi gêné et honteux que moi.

Bien pour un dieu, hein ?


Dernière édition par Hurlement sauvage le Dim 13 Oct - 13:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: [FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage Dim 29 Sep - 19:51


Alice ϟ One, two ! One, two ! and through and through, the vorpal blade went snicker-snack ! He left it dead, and with its head, he went galumphing back. ♪

Et tandis que sa voix résonnait à travers les couloirs, elle revint sur ses pas et sortit de l'école.

Alice ϟ Hmpf, fort dommage de ne trouver personne avec qui prendre le thé en cet après-midi ensoleillé...

Et dans un soupire, elle commença à s'éloigner du bâtiment. Mais voilà qu'un bruit la fit sursauter. Elle tourna la tête dans la direction d'une ruelle et fut étonné à apercevoir deux silhouettes. Elle se précipita vers eux et s'arrêta à environ deux, trois mètres de leur position. Elle observa l'animal puis l'homme. Qu'est-ce qu'il avait fière allure, Alice était stupéfaite par le costume qu'il portait et aussi amusée par la situation. Elle rangea son glaive dans une de ses bottes, souleva un peu les pans de côté de sa robe, positionna une jambe en arrière et fit une révérence.

Alice ϟ Bien le bonjour monsieur.

Elle se redressa.

Alice ϟ Mmh... votre costume est bien étrange. De quel pays venez-vous pour porter ce genre d'accoutrement ? ... Oh, mais attendez !

Elle s'approcha d'un énorme morceau de pierre ━morceau de bâtiment ?━, passa le revers d'une main dessus pour enlever la poussière pour ensuite s'asseoir, croisant les jambes.

Alice ϟ Voilà ! C'est plus confortable pour écouter. Eh bien allez, je vous écoute ! Je serais curieuse de savoir où l'on peut trouver ces vêtements.

Elle le fixa avec un fin sourire, joignant les mains sur une cuisse.

Alice ϟ Ah ! Veuillez m'excuser, j'ai oublié de me présenter. Alice Victoria McWarren. Mais Alice suffira. Et vous ? vous êtes ?

Si elle n'était pas ici, Alice aurait été muette comme une carpe.

Alice ϟ Pardonnez-moi si je suis trop bavarde... mais sachez que là où je vis, des hommes vêtus comme vous, il n'y en a point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: [FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage Dim 10 Nov - 15:22



Feels the Life




Quelle étrange humaine, vraiment. Etrange, mais bien élevée car elle salua mon maitre d’une jolie révérence. Monsieur ? Dis donc, elle ne savait pas qui elle avait en face d’elle ? C’est fou comme ces humains sont ignares.
 
Mmh... Votre costume est bien étrange. De quel pays venez-vous pour porter ce genre d'accoutrement ? ... Oh, mais attendez !
 
Chien que je suis, je ne peux tout de même pas retenir mon esclaffassions aux paroles de la jeune femme et la tête du dieu, décomposée.
 
Enfin, moi-même j’avais du mal à cerner cette petite qui était assez… active, à enchainer paroles et actions. Hurlement n’avait même pas pu répondre, que la jeune femme était allez s’asseoir sur un reste de bâtiment.
 
Voilà ! C'est plus confortable pour écouter. Eh bien allez, je vous écoute ! Je serais curieuse de savoir où l'on peut trouver ces vêtements.
 
Retroussant ma truffe, je dirige de nouveau mon regard vers mon maitre qui lui, a les yeux grands ouverts devant l’impudence de la femme.
 
« Je… - »
 
Eh non, cette fois non plus, il ne put placer encore une phrase. Je ne vous cache pas que cette humaine me plaisait déjà, à faire tourner en bourrique mon dieu de maitre.
 
Ah ! Veuillez m'excuser, j'ai oublié de me présenter. Alice Victoria McWarren. Mais Alice suffira. Et vous ? Vous êtes ?
 
Alice Victoria McWarren, ah oui ? Elle ? … jamais entendu parler, ni le dieu, à première vue. Bon, je ne vous dit pas qu’à nouveau, Hurlement ne réussit pas à répondre et ce fit couper la parole. Si j’avais été un humain, je pleurais de rire à l’heure actuelle.
 
Pardonnez-moi si je suis trop bavarde... mais sachez que là où je vis, des hommes vêtu comme vous, il n'y en a point.
 
Une, deux, trois secondes, le dieu garda ce petit temps de marge avant de parler car le fait de ne pouvoir dire un mot le mettait sur ses gardes. Et puis tient, il ne répond même pas de suite et préfère s’asseoir près de la jeune fille, sur un rocher proche du sien. Attendez… ils m’oublient, là ? Ça n’est pas possible, ça ! Alors avant que la – vraie–  discussion s’engage, je trottine jusqu’à Alice et pose ma tête sur sa jambe. Quoi ? Ce n’est pas parce que je suis le chien d’un dieu, que je n’aime pas les caresses !
 
« Tu es toute pardonnée. Il est sûr par contre que des hommes comme moi, il n’en existe pas d’autre, car je n’en suis pas un. »
 
 Pour se donner un peu plus de consistance, Hurlement croisa ses jambes en détournant le regard vers nous, enfin surtout la jeune Alice.
 
«  Je suis un dieu, celui qui créa les animaux et qui peut leur dicter ce qu’il veut. Mais ce n’est pas le plus important pour l’instant. »
 
Je me demande si elle le croyait, même moi j’avais du mal à le croire des fois… à force de le côtoyer. Les doigts du dieu vinrent tapoter son propre visage, l’air réflexif. Air qui était rare de voir, au passage.
 
« Et toi, jeune Alice, dis moi comment tu es arrivée ici ? Je suis assez curieux de savoir quel genre de personne mon frère a bien pu cloitrer sur ce plateau. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: [FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage Lun 25 Nov - 17:43


Son regard froid suivi le jeune homme jusqu'à ce qu'il prenne place à ses côtés, avant de baisser les yeux sur l'animal. Elle lui caressa la tête quand ce dernier se colla à la jeune anglaise, un fin sourire s'étirant sur ses lèvres. Tout ouïe à l'homme, elle le fixa du coin de l’œil, le détaillant attentivement. Elle arqua un sourcil quand il prononça qu'il n'était pas un homme. Elle était peut-être folle, mais elle savait quand même différencier un homme d'une bête. Enfin, elle continuer de l'écouter quand même, silencieuse...

Alors que son esprit commença à s'échapper, elle fut subitement réveillée par le mot "dieu". Clignant des paupières pour revenir à la réalité, elle observa le le soi-disant dieu, penchant légèrement la tête sur le côté. Dieu des animaux, hunhun... Alice était croyante. Mais en un seul Dieu. Celui pour qui on va prier chaque dimanche et que l'on remercie à chaque repas. Et ainsi de suite. Alors un dieu des animaux, elle avait du mal à y croire, pour le coup. Après tout, elle venait d’atterrir dans une sorte de monde parallèle à l'aspect apocalyptique et si cet homme prétendait être un dieu... pourquoi pas. Déjà qu'il avait un physique hors du commun. Elle haussa discrètement les épaules, un air presque impassible collé au visage. Ses yeux se dirigèrent vers l'animal, avec la tête toujours posée sur les genoux de la demoiselle. Un doigt longea le long du crâne, rejoignant le museau, où elle donne une légère tape.

Ses doigts se crispèrent quand le dieu lui demanda comment était-elle arrivée ici. Elle comprit aussi qu'un autre dieu l'avait enfermée dans ce monde. Donc, cela resté une prison. Ici ou là-bas, quelle grande différence, au final. Un soupire traversa ses lèvres, alors qu'elle joignit les mains, les yeux rivés sur le chien. Elle remémora les derniers événements, le souffle court. Au bout de quelques secondes de silence, sa bouche s’entrouvrit pour laisser place aux mots.

Alice ϟ Un accident de route.

Il avait aussi mentionné "le genre de personne". Alice resta perplexe à ces mots. Il n'avait pas vraiment besoin de savoir qui était elle vraiment au fond, parce que bon, ce n'était pas joli à voir. Elle passa nerveusement une main dans la nuque, restant bloquée sur les mots. Elle se qualifiait elle-même comme une personne que l'on ne doit pas fréquenter. Une personne qui doit se tenir à l'écart de la société pour le bien des gens. Et ses pensées se perdirent subitement dans son esprit, qu'elle en oublia le dieu. Ici aussi, on la verra certainement comme quelqu'un mentalement dérangé. Sauf si elle resterait impassible et saurait garder son calme. Mais plus facile à dire qu'à faire. Autant les voix et les hallucinations visuels la rendraient silencieuse si elle réussirait à les ignorer, mais la paranoïa, c'est plus compliquer. Dur de garder son calme dans ces cas-là. Elle se mordit le bout du pouce, avant de secouer doucement la tête, chassant ses mauvaises pensées.

Elle tourna la tête vers le dieu, bien décidée à en apprendre plus sur lui ou sur ce nouveau monde. Mais visiblement, une prochaine fois. Il venait de l'avertir qu'il avait un problème à régler et qu'il reviendrait aussitôt. Alors il se leva rapidement et déguerpit vers la grande rue, le chien le suivant. Elle se pencha légèrement en avant pour pouvoir voir ce qu'il allait faire. Il venait de se placer entre deux créatures, les stoppant dans leur petit combat et... oh, attend, c'est quoi c'est bêtes ? Alice ouvrit les yeux en grand en voyant ces monstruosités qu'elle avala sa salive de travers, la faisant tousser. Elle se leva rapidement de son siège et recula. Çà, ça n'avait rien de normal. Ce n'était pas de petits chiens gentils. Non. Ces chiens avaient mutés en une sorte de... chose indescriptible. La jeune anglaise se mit à trembler. N'écoutant que sa peur, elle prit la fuite dans la ruelle, disparaissant dans l'obscurité. Ce monde allait lui réserver bien des surprises, dont il fallait commencer à se préparer aussi bien mentalement que physique à combattre.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: [FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage Sam 6 Sep - 9:18

〖RP TERMINÉ〗

◇ Gain xps
─ Alice V. McWarren : 10 xps

◇ Points d'Influence

♦ Carreaux : 1pt (RP) + 2pts (Membres) = 3 pts

_________________
△ Avatar par Cauchemar Carnassier. ▽
Merci Marianne ! 0/ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: [FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage Aujourd'hui à 23:53

Revenir en haut Aller en bas

[FINI] Sans queue ni tête || Hurlement Sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Histoire sans queue ni tête» L'histoire sans queue ni tête» Phrases phylosophiques sans queue ni tête pour vos signatures» Car tu es mon frère [Erïka Miraslova Davidoff & William Cage]» petite transformation d'un prédéfini (sans qu'il soit le personnage joueur)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: RPs Terminés-