21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

When the star leaves ♛ Post (presque) Unique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
.
MessageSujet: When the star leaves ♛ Post (presque) Unique Mer 11 Sep - 16:04


***


L'excitation et l'enthousiasme se font ressentir à travers le public tout entier. Tous chuchotent entre eux, envivrés par les événements à venir, et des rires jaillissent parfois mais, pas la moindre once de larme ou de tristesse n'est à déplorer. L'Homme, fort bien vêtu et affublé de son sempiternel sourire, large et figé, ouvert sur une rangée de dents parfaitement blanches, entre enfin sous un tonnerre d'applaudissements, accompagnés du jingle habituel. Sans jamais que son expression ne change, il va alors prendre sa place, des dizaines de spots colorés agitant leur faisceau dans tout la salle et sur les gens. Il s'assoit alors, mais cette fois aucune fiches n'est devant lui, pas plus qu'il n'y a d'invité à l'autre bout de la table. Puis soudainement, tout se fige et s'arrête, tous se taisent et les lumières disparaissent, laissant uniquement un halo d'un blanc aveuglant autour du présentateur. Un silence de mort règne.
Puis, un grésillement, un sifflement sourd et il prend la parole :

« Tu t'es enfin décidé ? »

Et moi, je hoche lentement la tête sans lui répondre. Dans ma chambre, à la base des Cœurs, je finis d'envelopper le cristal entre les tissus de ce qui me servait de lit.
L'autre s'exclame :

« Maintenant, mesdames et messieurs, je vais vous demander d'encourager notre cheeeer Remy ! »

Toute la masse plongée dans la pénombre commence alors, dans une synchronisation parfaite, doucement, lentement, à s'animer d'une multitude claquements secs ; tous frappent leurs mains, leurs cuisses et d'autres encore cognent les parois à portée.

Je me redresse, laissant la précieuse pierre là, et tourne les talons pour sortir de la pièce et empreinte le couloir. Je connais ma destination. Je crois croiser quelqu'un, mais ne le regarde même pas. Non, en fait, je ne le vois même pas pas plus que je ne l'entends. Tout est couvert par les battements progressifs du public. Toujours plus fort, et sans le moindre accro, ils continuent inlassablement au rythme de mes pas.
Je grimpe un escalier, ou deux, que sais-je, termine par une courte échelle puis me hisse sur la surface irrégulière. Brutalement, les pulsations s'accélèrent mais je peux entendre son rire. J'avance vers le bord, un doux sourire sur mes lèvres sur lesquelles s'écoulent un liquide salé sillonnant mes joues. Tout prend une cadence psychotique, vidant mon crâne et voilant peu à peu mes yeux. Je n'ai pas peur. Ma tête lourde bascule légèrement en arrière, le jour commence à peine à se lever. La vue trouble, je peux malgré tout distinguer quelques étincelles brillant entre les teintes sombres du ciel. Je souris un peu plus. Un pas de plus...

Je serais une idole pour toujours à présent.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: La Réaction d'Alexandro Sam 14 Sep - 21:47

Lorsque Alexandro entendit le bruit sourd d'un objet lourd que l'on cogne violement sur le sol, il sortit de la chambre qu'il occupait dans la boutique en boitillant. À cause de sa jambe blessée, il devait s'accrocher aux murs pour ne pas faire une chute... Il n'avait pas pu sortir pour accomplir son rôle et se trouvait seul dans le magasin, ce qui expliquait pourquoi il se dépéchait de descendre. Si c'était un monstre qui attendait dehors, il devrait essayer de faire quelques choses pour protéger les plus jeunes, comme Doll... Comme chasser le monstre. L'Italien avançait donc vers la sortie, ses mains gantés de tissus sales puissant de quoi le tenir dans les murs... Il posa sa main sur la poignée de porte et tourna celle-ci, ouvrant la plaque de bois sculpté qui le protégeait du monde extérieur...

Le froid mordant le saisit et il reserra sa veste sur son corp grand et un peu trop maigre. Depuis sa blessure lors de l'épisode de l'église, il avait perdu du poid et la plaie avait pris une teinte bizarre. Parfois, il avait l'impression de délirer comme si il avait pris ses herbes dont rafollait certains nobles, mais qui laissait un goût trop amère en bouche pour, d'après Alexandro, être plaisante. La fièvre était devenu en quelques jours la campagne du lit du peintre, qui aurait préférer tenir compagnie à sa chère reine pour se sentir fiévreux...

Tout à ses réfléxions, Alexandro ramassa une branche qu'une personne généreuse avait laissé là pour lui permettre diverse promenade quand il se sentirait plus fort. Il calla l'objet sous son épaule et avança clopin-clopant vers l'endroit suposé de la chute.

Un vide immense naquit en une demi-seconde.

La scène était on ne peut plus claire : un corps d'une beauté iréelle au coeur d'une rose écarlate, laissant ses cheveux blonds auréoler son visage pále et ses traits entre homme et femme. La belle tournait sa tête vers les étoiles et avait chuter les bras en croix, sans que l'impact ne disloque trop son être. Alexandro resta interdit pendant un temps indéterminé. Qu'avait-il sous les yeux ? Une hallucination ? Un meurtre ? La béquille avait été lâché sous le choc et, les yeux hagards, Alexandro regardait le corp désormais endormi pour toujours de sa reine et de son amante.

Il paraitrait que l'homme grandit quand il perd quelques choses de cher à ses yeux. Alexandro avait quitté l'enfance le jour où sa mère l'avait envoyé en aprentissage chez son maître, et il était devenu un adolescent cherchant à se faire accepter à cause de la perte de son foyer. Il avait perdu cette innocence propre aux adolescents pour devenir un adulte arrogant, roi des dévergondés, lorsque son maitre l'avait rejeté loin de lui, lorsqu'il avait perdu la confiance en l'autre. Et maintenant il perdait Remy...

Quelques chose craqua chez Alexandro. En quatre mois, il croyait tout connaitre de ce plateau, et même si le risque était toujours présent, il n'avait jamais vu de mort dans son entourage proche, il ne pensait pas que le plateau était si dangereux, il ne croyait qu'à une sorte de jeu. La mort prenait un sens beaucoup plus fort en ce jour...

Les larmes se mirent à couler le long de ses joues sans qu'il ne puisse les arrêter. Putain, mais pourquoo les dieux avaient-ils fait ça ?! Il ne comprenait pas, il ne concevait pas que Remy ait pu mourir d'un seul coup, sans prévenir. Le peintre laissait ses joues le mouiller tandis qu'il approchait de l'être au sol, jusqu'à ce que le doute ne soit plus permi : la Reine les avait quittés.

Alors, Alexandro se laissa tomber à coté du corps froids et la prit dans ses bras, serrant fort contre lui ce petit bout de femme que la vie avait arraché à ce monde. Pleurant doucement ou criant sa douleur, le peintre repensait à tout le fils des évènements qui avait marqué leurs morceaux de vie ensemble : la recontre dans cette forêt oú il l'avait prise pour un homme, sa cour assidu et ses refus, les punitions de la Reine pour ses diverses frasques... Tout ceci lui arrachait de sourde plainte.

Car Elle, elle avait été différente avec lui, elle lui avait tenue tête et resister, elle l'avait agacée et fait s'impatienter... Elle ne l'avait pas aimer comme toute les autres, elle ne lui avait pas céder, ils avaient beaucoup joué avant de se trouver, et même après. Pas l'amour entre eux mais une possible forme d'amitié... Elle était exceptionnel. Là où toute la noblesse avait voulu coucher avec lui et se pamait lorsqu'il acceptait une de leurs innombrables demande, elle avait pris le temps de le faire tourner en bourrique avant de fixer ses règles. Et il avait aimé cette lutte, et plus encore leurs discutions aprés l'acte... Il se remémorra la pénombre de la chambre, quand il lui avait demandé pourquoi elle avait accepter ce jour là, et qu'elle avait allumé une clope -son péché mignon-, avec désinvolture, et un sourire moqueur:

« J'l'ai fait pour le fun. »

Ce même visage qui avait ri, qui avait tant exprimé de chose avec Alexandro, était désormais à jamais immobile et silencieux, les pupilles dilatés braqué sur le ciel, serein.

La pluie s'était mise à tomber pendant que le peintre pleurait, et il ne s'en rendit compte que lorsque toute ses larmes furent écoulées. Ignorant le froid et la douleur, il souleva le corp sans vie qui lui paraissait plus fragile et l'emmena à l'intérieur, une énorme boule dans la gorge et une douleur brûlante au coeur.

Il ne sut jamais pourquoi il fit cela, sans doute parce qu'elle lui aurait dit que le final lui-même devait être parfait, mais le peintre nettoya le sang en hoquetant et fit revêtir une magnifique robe blanche à son amie disparu. Il la glissa seul dans un semblant de cercueil, car les autres coeurs ne portaient sans doute pas Remy dans leurs coeurs... Puis, il alla lui-même creuser la tombe, mettant toute sa rage sourde dans les gestes quasi-mécanique qu'il lui fallait faire. Sa plaie à la jambe se rouvrit mais il ignora la douleur que le détachement de la croute lui avait causé : une autre lui vrillait le coeur bien plus douloureusement.

Lorsqu'il eut finit, il se chargea de l'épiphanie, qui lui prit toute la nuit. Ses larmes se perdaient encore dans le bruit du vent, et il ne se sentait pas cappable de dormir. Alors il peignit une dernière toile. Il avait déjà peint Angélina ou Damon, mais il avait toujours refusé cet honneur à Remy sous des pretextes fumeux, sans doute par jeu... Il se sentait maintenant coupable qu'elle n'ait pu admirer une toile d'elle peinte de sa main, alors Alexandro le faisait maintenant, même si c'était trop tard.

Lorsqu'il eut fini, il sortit et fit descendre en terre sa Reine adoré. Deux sillons sales sur ses joues témoignaient de sa douleur mentale, et il semblait se renfermer sur lui-même à chaque pelleté. Lorsqu'il jeta la dernière couche de terre sur la tombe, il retint un sanglot difficilement. Puis, il posa contre la croix de bois sa toile, entourée de plastique transparent pour ne pas s'abïmer. Seul devant la tombe, il sortit son pinceau et sa tablette...

« Je sais pas si vous m'entendez de là oú vous etes, Mademoiselle Makepiece, mais j'espère que vous êtes dans un paradis sans dieu... J'ai compris que cet endroit était une sorte d'enfer pour nous punir de nos péchées... Maintenant, vous nous avez quitté... Si je sors vivant de cette galère ... J-je vous promets que je chercherais votre famille pour leurs parler de vos qualités... En attendant je renonce à peindre... Nous n'avons pas le temps de batifoler ici, à peine celui de vivre... »

La voix de l`Italien mourrut sur ses lèvres et il brisa son matériel du genoux, avant de le laisser tomber devant sa dernière toile. Il sortit ensuite un paquet de cigarette encore mouillé de sa poche et en tira une qu'il porta à ses lèvres...

« Vous vous souvenez peut-être de la fois oú j'ai voulu fumer de votre étrange bâton blanc, n'est-ce pas ? J'avais craché et tousser comme um posséder après avoir aspiré la fumée et vous vous êtiez moqué... Maintenant je me retrouve tout seul... avec ces fameux batonnets... »

Le peintre eut un rire triste et alluma la cigarette avec le briquet comme il avait déjà vu Remy le faire. La fumée qu'il hinala lui piqua la gorge mais il ferma les yeux et savoura cette sensation d'amertune, avant de cracher la fumée à la face du ciel...

« Mademoiselle Makepiece... Aussi amère que ce tabac, la vie continue sans vous... Je m'éfforcerais de faire vivre le clan et je chercherais votre remplaçant en Roi... Même si vous serez toujours pour moi ma seule Reine de coeurs. »

Il se tourna sur ses mots et partit, dos à cette tombe et à cette toile de Remy, qui semblait encore criante de vie, riant narquoisement de la Mort qui n'avait pas pu tuer son souvenir dans le coeur des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: When the star leaves ♛ Post (presque) Unique Mar 22 Avr - 12:57

Rp terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: When the star leaves ♛ Post (presque) Unique Aujourd'hui à 14:40

Revenir en haut Aller en bas

When the star leaves ♛ Post (presque) Unique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Carte unique» Star Wars Pocket Models TGC» Un dîner presque parfait» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale» Nouveau gn post-apocalyptique!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: RPs Terminés-