21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

Remember our first fight •PV Jeanne•

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
.
MessageSujet: Remember our first fight •PV Jeanne• Dim 22 Sep - 19:32




HELL


 
Les rayons du soleil vinrent une dernière fois emplir son regard. Lumière. Etincelante.
Puis ce fut le néant, le bruit disparut, les sens avec lui. Ombre. Obscure.

« Mort… Suis-je mort ? »

Personne ne répondit à sa question, mais Daryl entendit tout de même une voix. Elle lui murmurait quelque chose, seul « Né-Andarta » atteint son esprit alors que le reste des paroles lui restèrent floues. Le silence revint, et la torpeur reprit part de son corps.
Combien de temps, on ne sait guère, plus tard, une odeur de brulé vint chatouiller ses narines. Plissant le nez, Daryl ouvrit doucement les paupières.


Ce ne fut pas le paradis. Ni l’enfer.


Ce fut bien pire.


Un paysage dévasté, l’odeur de la mort régnant sur de kilomètre. Et ce soleil si antipathique. Un royaume de désolation. Quelque part, à cette simple vue, le soldat aurait préféré la mort car il sentait que ce qui se tramait ici n’avait rien de sympathique.
Se relevant, Daryl chancela et se rattrapa à une sorte de mur. La matière froide de ce dernier  le fit tressaillir et il retomba sur son séant. Pestant contre sa stupidité, il se releva une nouvelle fois, sans se tenir à quoi que ce soit. Mais une quinte de toux l’arrêta quelque peu alors que la sensation de la corde autour de son cou le brûlait de l’intérieur. Sa mort n’était donc pas un rêve, alors pourquoi la vie était encore présente dans son corps ?


Que faire, ce genre de question ne se résout pas seule. Le soldat décida donc de se mettre en marche, même sans savoir où aller. Sortir de ce royaume de fou, tout lui paraissait démesuré et délabré, des rugissements résonnaient et des morceaux de pierre tombait par ci par là. Une chance -ou non-  pour lui, car il atteint rapidement ce qui paraissait être la sortie de cette ville désastreuse.


Des arbres gigantesques, une flore luxuriante et un silence divin. En matière de forme, cet endroit paraissait plus serein, c’est ce qu’il cru alors qu’il s’enfonçait dans la foret. Une  bonne heure après, et complètement perdue, Daryl se trouva face à face avec une sorte d’énorme cerf noir dont le visage semblable à la mort donnait une mauvaise impression.
 
Sortant son épée, le chevalier se mit en garde, et cela fut l’une de ses erreurs. La bête sentant le danger se mit à se mouvoir et fonça sur le soldat. D’un bond gracieux, elle sauta par-dessus ce dernier, tout en donnant un coup de sabot sur les omoplates de Daryl, le propulsant contre terre. Son crâne heurta la racine d’un vieil arbre.


Mais alors qu’il tombait peu à peu dans l’inconscience, il aperçut quelqu’un s’approcher, ou du moins, ses pieds. Puis de nouveau le néant. 


Dernière édition par Daryl Deakin le Dim 13 Oct - 17:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Remember our first fight •PV Jeanne• Dim 22 Sep - 22:50



Te souviens-tu, de ce temps où l'on croisait le fer contre les adversaires ? 

Ça lui brûlait, terriblement. Elle tomba genoux à terre, laissant sa vieille épée chuter, se cognant contre un rocher et libérer un bruit strident de fer contre la pierre. Ses bras s'enroulèrent autour de son torse, tandis qu'elle serrait des dents en essayant d'ignorer la douleur. Le stigmate s'était légèrement rouvert, la faisant de nouveau souffrir.
Au bout de cinq minutes, la douleur commença à s'estomper. Elle se releva en prenant appuie sur un arbre, ramassa son épée puis remit correctement sa cape et capuche noire, avant de se remettre à marcher dans la dense verdure.

Elle a voulu s'évader, loin de l'odeur nauséabonde du sang et de la pourriture que rejette la ville et des embrouilles au sein du clan. Jeanne s'est alors aventurée en forêt, espérant trouver un peu de calme et pouvoir songer tranquillement.

Maintenant, la voilà assise sur une souche d'arbre, tripotant le manche de son arme. Des souvenirs lui remontèrent brusquement quand son regard se posa sur l'épée. Des souvenirs douloureux comme agréables. Les combats, les chevaliers, l'honneur, les pleures, la mort... Elle secoua vivement la tête, chassant ses pensées. Tout cela appartenait au passé désormais. Et même si cette nouvelle vie était autant dangereuse que l'ancienne, il ne fallait pas la gâcher. C'est avec entrain qu'elle bondit sur ses deux jambes, mais une douleur lui arracha une grimace, la rappelant à l'ordre.

La forêt était bien calme. Elle ne croisa, heureusement, pas une seule créature qui pouvait nuire à son existence. Mais, tandis qu'elle était perdue dans ses songes, un bruit la tira hors de sa rêverie. Elle brandit brusquement l'épée dans la direction de ce bruit et dans un mouvement rapide, trancha la tête d'un cerf qui faillit la renverser. Le corps de la bête tomba brusquement au sol et fut pris de convulsions puis cessa de bouger. La française s'approcha du cadavre, le tapota doucement du pied pour s'assurer qu'il est bien mort, puis s'éloigna, nettoyant au passage le sang sur la lame avec un morceau de cape.

C'est en s'avançant un peu plus aperçu quelque chose qui attira son attention. Plus loin devant elle, s'étendait le corps d'un homme à même le sol. Elle s'approcha discrètement, resserrant sa poigne sur le manche. Et quand elle fut assez proche de l'homme, elle poussa un  cri de surprise, plaquant au même moment une main devant la bouche pour ne pas faire trop de bruit.
Ses yeux fixèrent longtemps ce jeune homme qui, autrefois, était son partenaire de combat, son ami. Elle se demandait si c'était une hallucination. Alors pour discerner le faux du vrai, elle s'agenouilla près de Daryl et le positionna correctement contre un tronc. Le corps était bien là et n'avait pas disparu. Elle posa l'épée du chevalier près de ce dernier et examina le sang qui coulait du crâne. Aussitôt, elle arracha un long morceau de tissu de la cape et l'enroula autour de la tête, couvrant la blessure et stoppant l'hémorragie. Ceci fait, elle recula, récupéra sa propre épée qu'elle avait laissé tomber lorsqu'elle avait déplacé le corps. La jeune femme sentit de nouveau sa cicatrice lui brûler la peau et la fit gémir. Elle alla s'asseoir sur un rocher, le dos face au chevalier.

Jeanne ferma les yeux et poussa un long soupire, se demandant pourquoi il était ici et pas en France...


Dernière édition par Jeanne d'Arc le Dim 13 Oct - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Remember our first fight •PV Jeanne• Dim 13 Oct - 17:15




HELL


 
Etait-ce un rêve ? Ces oiseaux chantant, les cris de joies raisonnant et la beauté du paysage l’illuminant. Devant lui se trouvait sa famille, au complet. Mère, sœur et père. Etait-ce le fruit de son imagination ? Tout avait l’air si vrai, si pur, si agréable. La sensation du soleil caressant son visage, de l’air effleurant sa nuque. Sa sœur courait à travers le petit jardin de leur ancienne maison, courait vers lui. Mais brusquement, un orage dès plus sombre s’abattit sur le ciel, et comme par ensorcèlement, sa sœur disparut, laissant place à un brasier.


Quelques secondes s’écoulèrent, tout redevint noir. Une faible lueur commença à se faire voir, éclairant un plancher. Plus la lumière s’agrandissait, plus il était facile de reconnaitre une potence dont la corde pendait de façon malsaine.


Un éclair, de nouveau une orgie de flamme, un cri transperçant le silence morbide.


Une larme de sueur roula le long de la tempe de Daryl alors qu’il ouvrait les yeux. Respirant difficilement, le soldat passa sa main sur son crâne, là où se trouvait un morceau de tissus entourant une blessure. Plissant le nez face à la douleur, Daryl écarquilla les yeux, comme piqué au vif. Tournant son regard de par tous les côtés, il vit qu’une personne se tenait, assise sur un rocher, un peu plus loin devant lui. Au vue de ce qu’il avait pu croiser dans ce nouveau monde, le soldat n’avait confiance en personne, encore moins en une silhouette.

Son bras se décolla doucement de contre son corps, laissant sa main empoigner son épée, cette dernière posé peu loin, à ses côtés. Après avoir arraché son bandage de fortune, Daryl se remit sur ses pieds en une fois, et avança vers la personne. Sans trop de bruits, il se plaça derrière Jeanne, et plaqua le plat de la lame contre la gorge de la femme, qui, encapuchonnée, ne laissait aucune trace de son identité.

« Déclinez votre identité, si vous tenez un temps soi peu à votre tête. »

Non, il ne savait pas que la personne sur laquelle il posait sa lame était la même personne pour qui il l’avait brandit à plusieurs reprises. Ironie ?
Une pierre roula du rocher lorsque la personne se leva, comme si la lame ne l’effrayait point. Le soldat resserra sa poigne sur le manche de son épée et accompagna le mouvement de la femme de sa lame.


« Vous ne tenez donc point à votre… »


Un reflet attira le regard du jeune homme, qui, en baissant le regard, pu entrapercevoir, une épée du même gabarit que la sienne, prônant sur le côté de la personne encapuchonnée. D’un seul coup, il tira en arrière sa propre lame, avant d’asséner un revers du pied à la personne, la balançant un peu plus loin. Mais à son étonnement, Jeanne se récupéra parfaitement sur ses deux jambes, brandissant elle aussi sa lame. Daryl vit les lèvres de la personne s’entrouvrir, mais il ne laissa pas ces dernières prononcer de paroles. D’un bond, il se jeta, arme en position offensive, sur la rebelle. Croisant le fer, les bruits des lames retentissaient de plus belle dans la foret si calme d’habitude.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Remember our first fight •PV Jeanne• Lun 25 Nov - 16:44



La Sainte et le chevalier
La froideur de la lame contre sa gorge la fit frissonnait. Elle se maudissait intérieurement de ne pas avoir retiré la capuche. Elle n'avait pas peur, mais Daryl était surement trop préoccupé par ce monde pour se douter une seule seconde que la personne devant lui n'était autre que la sainte Jeanne.

Déclinez votre identité, si vous tenez un temps soi peu à votre tête.

Elle se leva, se dégageant de l'arme et se tourna vers le jeune homme, lui faisant face. C'est alors qu'un mouvement de sa cape dévoila sa propre épée. Malheur.

Vous ne tenez donc point à votre…

Il remarqua aussitôt un reflet et ni une ni deux, attaqua Jeanne par un revers de pied. Elle eut le réflexe de faire un bond en arrière et dégaina son arme. Elle voulut lui adresser un mot, mais il ne lui laissa pas le temps, qu'il se jeta sur elle et tenta un coup d'épée, qu'elle bloqua avec facilité.

Il était facile de parer, mais aucun moyen de l'attaquer, elle refusait de le blesser. Et il n'y allait pas de main morte sur son adversaire. Les coups étaient plus fort. Elle ne réussit pas à placer un mot durant ce combat. La lame vint l'égratigner au visage, la faisant pester. Cela suffisait. Elle contre-attaqua et donna de son mieux possible comme elle l'avait donné du temps des batailles. Elle enchaîna les coups avec une grâce inimaginable. Jeanne maniait l'épée à la perfection. Tout comme Daryl d'ailleurs. Un combat oppressant entre les deux.

Une douleur s'accrocha à son abdomen, la déstabilisant. Ce n'était pas le bon moment, vu que le chevalier donna un coup tellement fort dans l'épée de la tigresse, la faisant voler plus loin. Sous la capuche, Jeanne était apeurée par ce que son ami pourrait lui faire. Elle se jeta sur son arme au sol, se retrouvant sur le séant. Et elle eut à peine le temps de se retourner et bloquer la lame qui était sur le point de lui fendre le crâne. Heureusement qu'elle portait des gants métalliques, sinon une de ses mains posé contre la lame, pour bloquer, aurait été sévèrement blessée.

Elle haletait comme un animal. Un froissement de vêtement et la capuche tomba enfin. Ses yeux se plongèrent dans le regard de Daryl.

M-messire Daryl... quelle plaisir de voir que vous magniez toujours aussi bien le fer.

Elle sourit. Mais la douleur lui arracha une grimace et elle lâcha l'épée, se tenant le ventre, avant de se relever en prenant appuie contre un tronc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Remember our first fight •PV Jeanne• Dim 26 Jan - 15:06




HELL


 
Vous pourrez pleurer, personne ne vous entendra. Vous pourrez crier, personne ne bougera.
Seules les épées ensanglantées viendront pourfendre votre cœur.
Ainsi va la guerre. 
Les fers se croisèrent avec hargne, ne laissant aucun répit aux deux chevaliers. Planté dans un décor sylvestre, les joutes médiévales reprenaient vie en ce lieu. La dextérité de l’un valait celle de l’autre, et à ce niveau, le combat aurait pu durer indéfiniment. Mais pour cela, il aurait fallut que les deux jeunes gens soient dans une forme olympique. Ce qui ne fut pas le cas. Jeanne était blessée et Daryl avait reçu un léger coup sur la tête –il gardait tout de même un faible avantage par rapport aux blessures de la chevalière. 
Et de cet avantage, Daryl en usa pour frapper la lame de son adversaire à l’aide du revers de son pied, ce qui la fit voler un peu plus loin. Mais à peine son équilibre retrouvé, le trèfle remarqua que son challenger avait déjà reprit en main son épée. Quelle plaie. Il ne fallait pas attendre plus longtemps où Daryl en ferait les frais. Sa lame s’abattit de nouveau sur la personne assise, même si cela n’était pas à son habitude, de frapper les gens à terre, mais à son étonnement, fut parée par les gants métalliques de son vis-à-vis.
Ses muscles tendus, le souffle court et le regard perçant, Daryl tenait son épée posée sur le gant en métal de son ennemi, reprenant ses moyens à cause du combat s’éternisant.
Mai quelle surprise, alors que le tissus cachant le visage de son adversaire venait de tomber en arrière et dévoiler ainsi l’identité de ce dernier.
Mais quelle surprise en voyant qu’il s’agissait d’une jeune femme, blonde et dont le regard venait de se poser dans celui du trèfle.
Mais quelle horreur quand Daryl vint se rendre compte qu’il avait levé sa lame sur la personne à qui il avait juré fidélité et pour qui il avait trépassé. 
M-messire Daryl... quelle plaisir de voir que vous magniez toujours aussi bien le fer.
Damnation, quel choc pour le chevalier qui, comme par automatisme, planta son épée dans le sol avant de s’agenouiller devant la dame, honteux d’avoir croisé le fer avec elle.
Comment ce faisait-il, que sa compagne d’arme se retrouve ici, elle aussi ? Le mystère sur cet endroit ne faisait qu’augmenter dans l’esprit du chevalier, l’embrouillant de toute part.
« D-dame Jeanne…  Comment… vous ? Ici ? »
Ses questions devaient passer au second plan, car Daryl remarqua l’état de la jeune femme et sa culpabilité montante le mit quelque peu mal à l’aise. Mais son côté preux chevalier reprit le dessus  lorsque la jeune femme lui autorisa de se relever, et ainsi fait, il  se rapprocha de la demoiselle en retirant ses gants. Certes, ce n’était pas lui qui était à l’origine de cette blessure ventrale, mais qui ne voudrait pas aider un de ses amis.
Plaçant sa main dans le dos de la chevalière, Daryl se mit de façon à soutenir la dame du mieux qu’il pouvait et l’aida à aller s’allonger pour ne pas que la blessure subisse trop d’effort.
« J’espère que vous ne tiendrez pas rigueur de mon erreur, Dame Jeanne. »
Soupirant doucement, Daryl fit longer son visage par sa main avant de laisser sa main sur son menton pour réfléchir avant de regarder la blessure de Jeanne. Ce n’était pas joli à voir et il fallait soigner cela au plus vite. Le trèfle décrocha sa cape et la gourde à son ceinturon avant d’humidifier le tissu.
« Il faut soigner votre blessure. »
Attendant une autorisation de la part de la jeune chevalière, Daryl ne savait que dire ou faire tant il était perdu par ce qui se passait. La mort de Jeanne, la sienne puis l’arrivée dans cet endroit étrange et finalement, le retour de la chevalière.
Et si tout cela n’était qu’un rêve ?
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Remember our first fight •PV Jeanne• Lun 13 Oct - 7:07



Un ami parmi les monstres.

Il s'agenouilla. Le chevalier n'avait pas perdu les bonnes habitudes, dis donc. Cela fit sourire Jeanne, elle lui ordonna de se relever. Elle s'adossa ensuite au tronc, respirant faiblement.

Jeanne ϟ Je répondrai à vos questions ensuite, messire. Mais pour l'instant, j'ai grand besoin de prendre du repos, si vous le voulez bien.

Il l'aida à s'allonger. Elle inspira jusqu'à remplir ses poumons d'air, expirant lentement. Son regard se posa sur le chevalier, qui s'apprêtait à nettoyer le sang qui couler en abondance de la blessure. Elle retira faiblement son plastron, ainsi que ses gants. De multiples taches rouges s'imprégnaient peu à peu de l'habit. Elle détacha légèrement le haut de sa robe, de sorte à ne laisser entrevoir que le vilain stigmate, recouvert de sang. Nom de dieu, cette plaie était vraiment infernale pour la Française. La marque de la naïveté envers Dieu lui infligeait bien des souffrances.

Elle se crispa en sentant le morceau de tissu, imbibé d'eau, se poser sur la peau. Daryl s'appliquait du mieux qu'il pouvait pour ne pas blesser davantage la jeune tigresse, mais ça pouvait être peine perdue. Bien qu'elle serra les dents, ça faisait mal. Très mal. Fermant les yeux, elle agrippa ses mains à la terre. Dès qu'il eut fini, la Rebelle relâcha un long soupire. Elle referma aussitôt le vêtement et détendit tous ses muscles, gardant les yeux clos. Elle se concentra sur chaque petit bruit de la forêt, reprenant une respiration régulière. Elle se décida à ouvrir les paupières au bout de quelques minutes de silence, fixant le chevalier. Plusieurs partiels de souvenirs lui remontèrent à l'esprit, alors qu'elle se redressa doucement, posant un bras contre le ventre.

Jeanne ϟ Messire, sachez que vous venez de mettre un pied en enfer. Mais le diable ne se cache pas ici. Il y a bien pire. Si vous avez des questions, j'y répondrai. Mais tout d'abord, il nous faut nous mettre en sécurité. Cette forêt n'a rien de paisible.

Elle remit son plastron et ses gants, se relevant à l'aide de Daryl. Accrochant correctement le fourreau à son armure, elle y remit l'épée à l'intérieur. Ils se mirent en route aussitôt, Jeanne soutenu par le chevalier. Décidément, il n'avait pas perdu son sens de héros. C'était bon à savoir.

Marchant de façon aléatoire, les deux amis ne se doutait pas une seule seconde de la direction qu'ils prenaient. Ils pouvaient soit se rapprocher de la ville, ou au contraire, s'en éloigner. Quant à Jeanne, elle tenait à peine éveillée. Une sorte de fatigue s'était emparée de son corps, la ralentissant. Elle avait manqué plusieurs fois de s'écrouler, mais toujours tenu au Trèfle. Elle décida de s'accorder une pause. Ayant l'intention de s’asseoir, elle se résigna subitement. L'atmosphère de la forêt avait changé. D'un instant à l'autre, un doute l'eu pris à l'estomac. Elle regarda autour d'elle, scrutant les moindres détails. Elle posa une main sur la garde de l'épée, disant qu'il fallait vite repartir. Mais à peine quelques mètres franchis, ils se retrouvèrent bientôt entourés d'un épais brouillard.

Ils avançaient à tâtons, gênés par ce mystérieux brouillard. Jeanne avait cette maudite impression d'être épiée dans chaque coin. Elle jetait sans cesse un regard par-dessus son épaule. Mais au final, elle ne voyait rien. Seulement la silhouette des arbres. Elle ne fit pas attention où elle se dirigeait et se prit de pleine face Daryl. Se massant le nez en gémissant, elle le contourna.

Jeanne ϟ Messire, puis-je savoir ce que...

Une ombre. Bestiale. Cachée derrière un arbre. Jeanne voulut dégainer son épée, mais le chevalier l'attrapa par la main et se mit à courir, la Sainte n'ayant pas d'autre choix que de le suivre. Elle ne pouvait voir ce qui les poursuivait, occupée à courir et essayer de ne pas se ramasser. La douleur à son abdomen s'intensifia. Et au moment où elle osa regarde dans son dos, elle le regretta bien vite. Elle voyait une ombre, qui les pourchassait à vive allure. Elle ne put déterminer à qui appartenait cette ombre.

Ils couraient sans relâche. Jeanne avait l'impression qu'elle était sur le point de s'effondrer, à tout moment. Elle parvint à s'extirper de l'emprise de Daryl, tombant à genoux. Crachant ses poumons, elle releva la tête vers lui. Il comprit qu'il était temps de faire une pause, l'ombre s'étant arrêter quelques mètres derrière eux. Ils la fixaient. Elle les fixait. Deux yeux rouges traversaient le brouillard. La française se releva avec entrain, dégainant rapidement son épée. Les deux compagnons se disposèrent face à la bête, mais elle ne fit rien. Seulement les observer. Elle rebroussa bien vite chemin. Tant mieux.

Jeanne rangea la lame dans le fourreau, reprenant route malgré les avertissements de Daryl, comme quoi il lui fallait faire une pause maintenant. Mais que nenni, la Rebelle ne l'écouta pas et avança. Elle aperçut bientôt ce qu'il semblait être des bâtiments, à travers les arbres.

La ville.

Sauvée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Remember our first fight •PV Jeanne• Lun 13 Oct - 8:53

〖RP TERMINÉ〗

◇ Gain xps
─ Jeanne d'Arc : 10 xps

◇ Points d'Influence

× Rebelles : 1pt (RP) + 2pts (monstre) + 1pts (rencontre avec un autre membre) = 4pts
♣ Trèfles : 1pt (RP) + 1pt (rencontre avec un autre membre) = 2pts

_________________
△ Avatar par Cauchemar Carnassier. ▽
Merci Marianne ! 0/ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: Remember our first fight •PV Jeanne• Aujourd'hui à 10:33

Revenir en haut Aller en bas

Remember our first fight •PV Jeanne•

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime» Bite fight...» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...» Davy Back Fight !» Dino Fight
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: RPs Terminés-