21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

Justice Rangers GO !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
.
MessageSujet: Justice Rangers GO !! Sam 16 Nov - 16:23

Do Somethings to become someone.
En bref et en gros ♪
Noms: Un super-Héro ne donne pas de nom !
Prénom: Un super héro ne donne pas de nom !
Age: 23ans
Taille: 1m80
Poids: 70kg
Sexe Héroïque !
Origine: Française
Clan: Pique
Loisir: Sauver les gens du crime et des Criminels

Epoque d'origine: Epoque actuelle
Centre d'intérêt: La Justice !
Aime: Être reconnu comme un héro !
Deteste: Les sons trop fort et qu'on le prenne pour un méchant.
Pièce à conviction retrouvé dans la chambre de ███████████



Track: 01 - A quoi ressemblent les héros ?

    Des bruits de circulations, de kaxon retentissent dans l'arrière plan sonore. Seule une personne douée de l'habitude d'écouter pourrait reconnaitre que cette portion de route résonne comme l'autoroute qui longe une des multiples villes sans nom autour de Paris. Un raclement de gorge retentit et résonne étrangement, comme si le son était enregistré dans un tunnel.
Je m'appelle... Hm non, je ne peux pas vous dire mon nom... Je suis un de ces hommes qui ne savent pas à quoi ressemble le monde extérieur...  Je suis doté d'un fort handicap qui m'empêche de profiter de la lumière et de ces paysages qui composent notre planète... Ainsi, vous comprendrez que j'ai dû mal à me décrire physiquement ! un bruit d'éternuement se fait entendre, un peu plus loin. Il semblerait qu’ils n’appartiennent pas à la personne qui s'enregistre   De plus, je tiens à vous rappeler que... je suis un super héro ! Si je vous révèle ma véritable apparence, je risque des ennuis... Alors vous devrez vous contentez de banalités. Je mesure environ un mètre quatre-vingt pour soixante-dix kilogrammes. Un costume élastique sombre couvre ma peau, même si sombre est quelque chose de très relatifs pour mes yeux aveugles. Je porte également des gants et une ceinture, ainsi que des bottes de la même couleur. Un grand bruit sature le micro de l'appareil, qui crachote pendant une dizaine de seconde avant de reprendre, sans que la personne ne l’ait remarqué. ...représente un œil cerclé de rouge, et c'est ma mère qui l'a fabriqué pour moi. Grâce à lui, j'ai une allure de super-héro lorsque je fends la nuit pour chasser le mal des rues de la ville ! D'ailleurs, ma première patrouille va débuter, je reprendrais cet enregistrement tout à l'heure. Des bruits de pas se rapprochent du micro et soudain les petits grésillements s’arrêtent pour laisser place au silence.


Track: 02 – Piste Vierge


Track: 03 - Les Origines du Bien


On entend dans le fond sonore le léger grincement d'un rocking-chair, répétitif et régulier, apaisant. De temps en temps, un crépitement de flamme, assez caractéristique, se fait entendre d'une manière un peu désagréable. Soudain, l'habituelle raclement de gorge retentit, et semble plus fort que d'habitude. Peut-être que la gorge qui produit cette voix au ton tranquille, d'un timbre clair et d'une hauteur commune, ressemblant à celle d'un homme adulte, est près du micro ?

« Hm... Par où commencer...
Normalement, ce témoignage ne devrait être entendu que si je meurs ou si je disparais brusquement. Je jure que tout ce qui se trouve dans ce fichier audio est vrai, sur l'honneur de ma famille. Cette piste vous aidera à comprendre ce qui m'a motivé pour devenir un super-héro...

Tout débuta lorsque je suis né le vingt-sept aout mille neuf cent quatre-vingt dix. Une femme venait de faire un acte d'une noblesse certaine, donner sa chair au monde sous la forme d'un enfant pour faire perdurer sa lignée. Le petit garçon mesurait une trentaine de centimètre et ne pesait guère plus que trois kilos, et c'est pourtant de lui que tout allait commencer.
Le père était un notable de la ville et la mère vivait au foyer, élevant son premier enfant et le petit dernier du mieux qu'elle pouvait, ce qui était une grande chose. Les deux petits grandissaient dans un univers d'amour, et malgré la différence de huit ans qui les séparaient, le premier adorait son petit frère.

Jusqu'au jour de l'accident. Je ne me souviens pas clairement de la cause, ni du déroulement des faits, mais une chose est sûre : ce fut courant sa deuxième année que le petit dernier -moi- vit ses yeux devenir aveugle et perdit la capacité de voir les mille couleurs peintes sur la toile du monde. Ces évènements auraient pu abattre le gamin que j'étais, mais... Rien ne peut abattre  un futur super-héro !

Enfermé dans une obscurité qui me devint coutumière, je grandis dans une attention constante de l'élément maternel, qui m'étouffait de bon sentiment et de tendresse comme on tort le cou à un poulet. Je n'étais plus capable de me débrouiller tout seul, car ma chère mère répondait à tous mes caprices. Je ne marchais plus, je ne parlais que pour demander des services et elle m'obéissait prestement. J'étais... heureux, je pense. Mon grand frère n'était pas jaloux de moi, et seul mon père trouvait injuste la situation.

À l'époque, j'avais sept ans et mon frère quinze... Lorsque cela s'est produit. Un soir d'automne ou les criquets crissaient, en souvenir du beau temps et de la chaleur du soleil disparu, mon paternel voulut emmener ma mère en restaurant romantique. Ce taré se jeta dans le vide avec elle, en voiture.
Cela a complètement bouleversé mon existence. Je venais de perdre la main rempli d'amour de ma mère et l'individu existant dans un univers un peu éloigné du mien, celui du Travail, que j'appelais Père. Mon frère accusa d'un choc plus grand, sans doute parce qu'ils les connaissaient mieux que moi. Il les voyait. Pendant quelques semaines, une voisine s'occupa de nous, en nous préparant à manger, et mon frère pleurait. Moi, j'assimilais le choc de savoir que les choses du monde étaient dangereuse et que j'étais potentiellement plus en danger que les autres à cause de ma cécité. Les jours s'écoulaient lentement, tandis que je ressassais ce que je savais sur cela...

Soudain, une oreille un peu attentive se rendrait compte qu'il y a un décalage de quelques petites fractions de secondes entre les bruits du rocking-chair De plus, les bruits de crépitement des flammes ont disparu. On pourrait alors penser qu'il s'agit d'un trucage audio.

Mon frère a tenu grâce à moi… Il… S’est repris et est sorti de la déprime le jour de ses seize ans, et à promis de faire ce qu’il pouvait pour m’élever comme l’aurait souhaité nos parents. Le jour, il me confiait à la voisine, et partait travailler en profitant de l’émancipation que nos tuteurs, de lointain parents, lui avait accordé, et le soir, il me reprenait, mangeait avec moi le diner et m’apprenait à me débrouiller seule malgré ma mauvaise vue. Je regrette tellement que cet accident ait gâché nos vies, car il aurait été un excellent pédagogue. Au lieu de ça… Le garçon est devenu un travailleur dans une usine anonyme, un prolétaire gâchant ses facultés sur une chaine de montagne. Triste vie…

Mais c’est lui qui m’a tout appris : à me déplacer comme une personne valide, les couleurs en me faisant gouter des fruits, tout. Son éducation était spéciale, mais c’est grâce à lui que j’ai compris comment avoir une vie sans dépendre des autres.

Peut-être voudriez-vous savoir comment je fais pour me déplacer ? En fait, c’est très simple. Je fais claquer ma langue contre mon palais, et en fonction des retours que j’ai, je peux estimer où se trouve les différents obstacles qui risquerait de me gêner dans mon déplacement. Même si cela reste approximatif, je sais que  je peux me repérer à 90% dans une rue que je connais, contre seulement 40% dans un lieu inconnu, ce qui est toujours mieux que rien.
Un bruit de chaise se fait entendre, comme si on se levait. Puis, une oreille attentive pourrait entendre des piétinements étranges, comme si quelqu’un dansait. Enfin, comme survolté, la voix s’écrit.
Mais,  je suis l’Œil Masqué, le super-héro qui va devenir le plus connu dans quelques années ! GO GO GO  Oeil masqué !!  VA FAIRE RÊGNER LA JUSTICE !!
Et l’enregistrement s’éteignit sur ces paroles.

Track: 04 – Mentalité des héros


Un grand silence, soudain brisé par les hurlements énergique de la voix des enregistrements précédent. On ressent bien la joie qui perce au travers du masque qui étouffe les sons.
Je suis l’œil masqué ! Brave héro luttant pour le triomphe de la Justice et le bien des hommes bons ! Chaque seconde de mon existence est dédié à ma mission ! Et si le jour je ne suis qu’un pauvre aveugle dans le besoin, vivant au dépend de sa famille… Lorsque le crime surgit ! Je deviens l’homme le plus altruiste du monde ! Et je cours, je saute et je vole sauver la veuve et l’orphelin ! Mon poing fend les cieux et s’abat, tel un marteau, sur le visage des malfrats !
Même si je suis excentrique et surprenant dans mon superbe costume, ne suis-je pas le plus cool des super héros ? Grâce à moi, les gens peuvent dormir sur leurs deux oreilles, car le mal disparait à mon approche, mort de trouille en entendant mon chant sacré percer le silence ! Mais je promets que jusqu’au bout du monde, je défendrais femme et enfant !
Car tel est ma raisooon de vivre !
Fin de l’enregistrement.

Track: 05 – Adulescent


Un silence bienveillant, parfois percé par le bruit d’une goutte d’eau qui tombe par terre. Ce silence ressemble à celui d’un lieu sacré et, malgré l’enregistrement audio, on pourrait croire que tout à été réalisé dans une église. Qui sait ?
J’ai grandi grâce à mon frère, qui sacrifiait sa vie pour la mienne. Tandis que lui travaillais, moi, j’apprenais à vivre sans aide, malgré mes yeux qui ne voit pas. J’ai énormément pris exemple sur lui, qui ramenait le pain quotidien sur la table… Et il m’a beaucoup appris. C’est grâce à lui que la période de ma vie qui dura entre mes seize ans et mes vingt ans fut heureuse. A l’époque, je n’avais pas encore pris conscience de mon potentiel héroïque…

Il m’a appris à lire le braille, à me déplacer, et à faire des choses avec mes mains. C’est grâce à lui que je sais cuisiner à manger en me fiant à mon nez pour les ingrédients, que je sais faire de la chimie basique… Je lui dois beaucoup, et c’est sans doute le plus admirable de tous les hommes. Chaque fois que le devoir m’appelle, quand je sers la corde qui attache mon masque, je songe à lui et à ses leçons, et je me sens alors prêt à faire régner la Justice en anéantissant le mal.

Je ne dis pas que nous ne nous sommes jamais disputés : nous avions des points de vue très différents sur le monde. En quatre ans de vie ensemble, nous avons eu des prises de tête, mais toujours nous nous retrouvons… Après ma première sortie en tant que Super-Héro, c’est lui qui a eut l’idée de me faire un costume et qui à développer mon personnage. En réalité, c’est mon cerveau, tel Alfred qui secondait Batman. Sans lui, l’Œil ne serait rien…

Merci, mon frère.

Fin de l’enregistrement audio.

Track: 06 – 20s avant l’action


Une musique digne des génériques de dessin animé bas de gammes retentit, tel une introduction ringarde des années soixante-dix. Soudain, la voix du Héro s’écrit, enregistré avec un effet d’écho.
Connaissez-vous la ceinture de transformation ? Un bruit de ceinture bouclé se fait entendre. On entend également quelques choses décoller du sol.
Transfooooormatioooon… Ceinture ! La chose atterrit lourdement, puis fait une sorte de bruit rappelant les claquettes.
Transfooooormatioooon… Gants ! On entend le bruit de gant en caoutchouc comme les gants de vaiselles, qui sont mit un peu difficilement.
Transfooooormatioooon…  Mas--- ! Le bruit d’une corde que l’on sert, puis de quelqu’un qui s’étouffe, crachote, éternue, se reprend.

Ranger de la Justice ! Pars chasser le Mal de cette ville.

Un bruit de cavalcade se fait entendre, avant qu'une porte ne claque et qu'une explosion se fasse entendre. Puis, le silence. Fin de l’enregistrement.

Annexe manuscrite 1 – L’œil vu par son frère


Je prends ici la plume, car quel est le meilleur moyen de cacher quelque chose à un aveugle ? Ecrire sur une feuille qu’il ne pourra pas voir. Mon frère… Je suis désolé de te cacher ce que je pense de tes actes, mais cela s’impose… Je pense qui tu es quelqu’un de fou, mais un gentil fou. Prisonnier de ton rôle de héro qui te donne la force de vivre, tu ne te rends pas compte du mal que tu fais lorsque tu agis. Tu recherches la reconnaissance pour éviter de te sentir inutile. Ton handicap t’as pourri la vie… Et le décès de Maman aussi.
Je pense que ton orgueil d’être un super-héro est un moyen de dissimuler ta tristesse et ta solitude. En essayant d’aider les autres, tu t’aides toi-même. J’aime quand tu montres des capacités pour te débrouiller seul, mais je voudrais que tu arrêtes ce jeu dangereux qui te coûtera la vie. Un héro ne peut pas être aveugle, les héros n’existent pas. Je t’aime, et le fait que tu ais besoin de moi me donne une raison de vivre… Sans toi, je n’aurais pas supporté le suicide de Père et la mort de Maman… alors maintenant je prie pour que tu arrêtes cette folie…
Si tu continues, c’est que même le Seigneur est impuissant à te stopper, alors… Je ferais une mise en scène pour te bloquer dans tes rêves et te faire comprendre que les héros n’existent pas et n’existeront jamais. Je passerais pour un criminel, et le choc que cela te fera… Impliquera automatiquement que tu arrêteras ton délire… J’espère.
Je t’aime, Frérot. Et je t’arrêterais.


Track: 07 – L’entrée dans le Show

Cette fois, c’est une chanson digne des adaptations françaises d’opening japonais. De plus, la voix qui tient la mélodie aurait besoin de cours de chants… Et on entend parfois les bruits d’un tissu que l’on bouge… Serais-ce une danse ?
Go GoGoGo Marteau de la Justice ! Viens briser le visage du Mal qui règne dans cette ville ! Que ton poing frappe sans hésitation les malfrats, soit le héros des gens, le protecteur des faibles ! Go Gogogo œil masqué ! Chasse le mal de nos contrééés !
Un autre bruit d’explosion conclut la petite chansonnette.


Track: 08 – La capture du Mal


Une ambiance lourde, aucun son n’est audible, à part la voix un peu triste et un peu enjoué à la fois de notre héro. Ah, si, le bruit de couvert qui tourne dans une assiette est présent et contribue à rendre cette ambiance lourde et sombre.

Ce soir, je tiens à vous faire partager une joie en même temps qu’un malheur. Ma plus grande réussite en temps que super-héro, la capture d’un des plus gros dealers de la ville, s’accompagne d’une douleur morale…  Mais un héro doit savoir faire fit de ses sentiments…

Je vais vous raconter ce qui m’est arrivé. Alors que je parcourais les rues de la ville pour chasser les criminels de nos contrés, j’ai entendu grâce à mon ouïe super développer la mention de drogue et d’échange par une voix étouffé. Je me suis approché et j’ai entendu plus clairement le bruit de quelques chose qui passait d’une main à une autre… Aussitôt, n’écoutant que mon courage, j’ai sauté sur les deux individus en criant ma célèbre formule :

«  Justice Ranger en Actiiiiiion !! »

Et j’ai atterris lourdement sur les épaules du premier type louche. J’ai entendu le bruit de quelques choses heurtant le sol, et c’est ainsi que j’ai su que j’avais arrêté le premier des deux mécréants qui piétinait la Justice. Alors, je me suis relevé et j’ai écouté les bruits de pas de l’autre qui fuyait… Et je l’ai poursuivi en courant, faisant fit de mon handicap.

Le criminel a fait la bêtise de tourner dans un chemin sans issue, sans doute une ruelle sordide. Alors, n’écoutant que mon courage, j’ai pris mon action pose numéro trois et je lui aie ordonné de se rendre. C’est alors que j’ai reconnu la voix de mon frère.

« Tu ne peux pas me… Faire ça… »

J’ai alors compris qu’un choix moral se posait à moi. Soit je neutralisais mon frère, et je restais un fidèle servant de la justice, soit… J’abandonnais la Justice au profit de ma famille. Les gyrophares de police m’ont aidé à choisir assez vite : d’un bond, j’ai atterris sur mon frère en lui décochant un direct qui l’a assommé. Puis, je lui aie attaché les mains avec ma corde, avant de sortir de cette ruelle en appelant la police. Ils ont appréhendé les criminels, mais avant qu’il n’ait pu demander qui j’étais, je suis partie en courant.
Ce soir, je dine pour la première fois sans mon frère, je suis dans un silence opaque. On dirait que mes oreilles sont elle aussi morte… Pourtant, j’ai accompli mon devoir… C’est ainsi que j’ai compris quelque chose.

La Justice est aveugle. La Justice est solitaire.
Fin de l’enregistrement audio.

Rapport de police sur la disparition d’un individu



Rapport numéro 412 sur la famille ▉▉▉▉▉▉▉▉▉▉▉▉

En ce jour, après la capture du fils ainés de la maison des ▉▉▉▉▉▉▉▉▉▉▉▉, nous avons perquisionné leurs domiciles en espérant trouver des preuves de la culpabilité du garçon ainée. Bien que nous n’avons trouvé aucun objet incriminant le criminel, nous avons constaté un fait troublant : la disparition du plus jeune frère, aveugle, de son domicile. Nous envoyons notre meilleur policier sur cette affaire, avec son équipe, en espérant retrouver le plus jeune, car tout le monde sait que les aveugles ont plus de choses dangereuses qui peuvent les blesser…


.  Bulletin Cérébral de L'Oeil Masqué

Dead End


J’ai mal, je suis part terre, et j’ai du mal à entendre. Qu’est-ce qui se passe, bord*l ? Je poursuivais cet homme… Mais qu’est ce qui s’est passé ?

J’ai les jambes lourdes, à vrai dire je ne les sens plus. J’essaye de bouger, mais sans succès. Quelque chose me parvient au loin, comme une sirène… La police ? Il faut que je parte alors… Sinon ils voudront savoir qui est l’œil masqué, alors que les héros sont anonymes… Mais j’ai beau essayé de me relever, je n’y arrive pas. Mes mains bougent, essaye de prendre appuie sur le bitume rugueux, puis je crie car j’ai mal au bras. J’ai un son aigu dans les oreilles, cela est désagréable… Enfin… Je gémis ou je cris, je m’entends mais cela me parviens de si loin, comme si j’étais dans un tunnel. J’entends une vois à mon oreille, et je sens que quelqu’un me touche. Mais lâchez-moi ? La main s’écarte et je saisis un bout de phrase :

«… Colonne vertébrale brisée… …Bras en morceaux… »

Il parle du criminel ? J’ai fait fort cette fois. Je ne savais pas que mes attaques étaient si efficaces. Je veux me relever, j’ai passé assez de temps par terre… Faire une Justice Danse, crâner devant tant de puissance face au mal… Je bande mes muscles et essaye de pousser, mais maintenant, mes bras de réponde plus. J’ai mal à la tête à force d’insister et je sens la bile remonté dans ma gorge… Je vomis dans mon masque, c’est horrible, l’odeur m’asphyxie, je vois des étoiles. Merde, qu’est-ce qui se passe ? Je n’arrive pas à enlever mon masque, j’arrive à rien… On m’aurait drogué ? Il avait un couteau, ce type… Il m’aurait touché avec sa lame empoisonnée ? Merde, de l’air, j’étouffe… Argh…

Quelques choses à arracher mon masque, et je sens la chaleur d’une torche se braquer sur mon visage. Dieu merci, vous aurez un autographe si vous ne dite rien sur moi, mais aidez-moi à me relever… Je sens une main fraiche sur ma joue, avant que la présence ne parte. Etrangement, je cherche à la retenir, elle me rappelle ma maman… Mais merde, je ressens cette envie de vomir, du coup je ne bouge plus. Voilà, c’est bien. L’air frais me fait du bien.

Je distingue quelque chose devant moi, une paire de botte. Une voix grave interpelle les gens, et j’entend dans les gargouillements que me transmettent les tympans quelques mots :

« C’est ce mec…. …Pseudo-héro… …Pas très doué… »

Je ne le permets pas ! Je parvins à articuler un mot assez grossier, et je n’entends même pas ma propre voix. Dieu que cette drogue est efficace… Je sens soudain quelques chose de chaud contre mon flanc, et un cri perce la nuit. Qu’est ce qui se passe ? M. Botte part de mon étroit champ de vi— He, minute. Je revois ? Je distingue des formes, c’est merveilleux ! Si mon frère et Maman le savait… Il faut que je les prévienne ! Je veux me relever mais j’ai mal, vraiment mal au ventre. Une main tâte mes côtes et la personne qui le fait marmonne quelque chose. Je ne comprends pas Soudain, le noir.

Je reprends conscience dans un brancard. Qu’est ce que je fais là ? Je ne sais pas. Un homme me parle, j’ai mal aux yeux, il y a trop de blanc et sa voix me fait penser à un barrissement d’éléphant, je ne réagis quasiment pas à ses propos. Enfin, il repart et dit à son collègue, M. Botte je crois.

« …Pronostic vital engagé… …Plus jamais marché… Colonne brisé durant le choc… »

Minute, pourquoi il parle du criminel alors qu’il n’est pas là ? Je veux lever une main, mais impossible. Ma voix ressemble à de la purée de son incompréhensible. J’ai des araignées roses qui dansent devant mes yeux, je crois. J’essaye de comprendre ce qui m’arrive… Puis je perds les sensations, la douleur… Mon monceau de vision disparait… Eh, eh, Messieurs… J’ai pas envie de retourner dans le noir, je préfère la lumière qui fait mal au… Eh, pourquoi je vous entends plus ? Je brûle. J’comprends plus rien. Aidez-moi.

Tuut… Tuut… Respiration

Où suis-je ? Pourquoi il fait noir ? Pourquoi je ne comprends plus rien ? M. Botte ? Blouse blanche ? Où êtes-vous ? Je veux ma mam… Tuut… Tuut… Expiration An… Pourquoi je suis seul ? J’ai peur. Aidez-moi, je veux comprendre… J’ai besoin de savoir… Tuut… Tuut… Respiration

Un flash, je revis la course poursuite avec le Tueur, cette marche sur le bitume, ce bruit de klaxon, cette sensation de quitter le sol tel une Tuut… Tuut… Expiration Marionnette désarticulé qui se fracasse au sol je revois ma vie devant mes yeux alors c’est un accident de voiture que j’ai eu un chauffard m’a percuté je ne l’ai pas vu j’ai peur je Tuut… Tuut… Respiration crois que je suis handicapé à vie je ne veux pas je veux être un héro je devenais connu au secours aidez moi je Tuut… Tuut… Expiration...
Ne veux… Tuut… Tuut… Respiration
Pas… Tuut… Tuut… Expiration
Mou… Tuut… Tuut… Respiration
Rir… Tuut… Tuut… Expiration
Tuuuuuuuuuuuuut….

EN IRL ♥!
Et vous, donc, qui êtes vous ?
Votre pseudo: Aetyhs
Votre Age: 17ans
Expérience RP: Deux ans !
Un avis sur le forum ? Nothing.
Comment tu nous a connu ? Superfondateur en action !
Un commentaire ? Nothing.
Parrain ///
Origine de l'avatar: Harasak Yomotsu de Mirai Nikki
Code du règlement: Validée par Super Lulu o/

Fiche codé par Aetyhs, aussi appeler Lumière du jugement. Reproduction interdite en dehors de Né-Andarta

Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Justice Rangers GO !! Dim 17 Nov - 14:32

Validé dans le clan pique !

_________________

Signature et avatar par Hurlement Sauvage ! Merci à lui !
Pour savoir dans quels autres Univers je me promène...

Lumière du Jugement dit : "Même les cafards savent dessiner !":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com

Justice Rangers GO !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La justice de Raphael [Terminé]» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.» Les oubliés de la Justice haitienne...» Haïti : La justice américaine émet un mandat international contre l’ex-président» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: Fiches Validées :: Piques-