21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

.
MessageSujet: Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey Lun 25 Nov - 20:12



Il s’en passe, des choses, en deux jours…

Il pleut lorsque tu rentres, ce soir-là.

Seul pépin de la journée, ou presque. Tu viens de rencontrer un mec super sympa, mais malgré tout, il faut rentrer au bercail, le devoir t’appelle au sein de ton clan. Et ça te fait bien chier. Autant le dire franchement, tu ne les apprécies pas beaucoup. Aucun n’est vraiment ‘normal’, tu ne te sens pas à l’aise avec eux. Et puis ta reine n’est pas vraiment conforme à l’image que tu t’en faisais… C’est vous, les membres, qui devez la protéger, et pas l’inverse. Elle avait l’air assez décidée à vous refiler tout le boulot et tu n’es pas d’accord avec cette politique, mais il va bien falloir l’appliquer.

Gros soupir. Allez, Damon, un peu de courage, tu as vécu p-… hum. Bref. Tu rentres un instant dans une des nombreuses boutiques se trouvant sur le chemin vers la base, où tu peux récupérer un parapluie. Pas cassé, contrairement aux autres, ce qui t’arrange pas mal. Et puis tant qu’à faire, tu as pu prendre un gros sweat noir de sport que tu as enfilé de suite à cause de la fraîcheur nocturne, et même un manteau pour quand il fera plus froid, parce que tu es sacrément prévoyant. Problème technique : tu dois le porter à la main, parce que ton sac, plein avec toutes les conserves et ton blouson, te pèse sacrément depuis un bon moment. M’enfin, tu as ton parapluie, et la base n’est pas loin.

Passons sur le reste des détails techniques. Relevage de manches, dépliage de parapluie, et te voilà sorti de la boutique, sous la pluie battante. Avec la nuit qui tombe en plus, tu ne vois rien ou presque. Si une créature arrive, tu ne pourras pas l’éviter. Alors par précaution, tu restes près du mur. Inutilement, sachant que tu ne croises rien, mais… on sait jamais. Tu te réjouis de cet instant de répit bien mérité, rare sur le Plateau, et entres dans l’Atelier, bien plus chaleureux que le monde froid, pluvieux et morbide de l’extérieur.

Personne en bas, tout le monde semble avoir déserté. Tu cherches un interrupteur à tâtons, avant de jurer en te rappelant qu’il n’y a PAS d’interrupteur. L’encombrant parapluie déposé à l’entrée, tu secoues un peu tes baskets de ville à semelle plate, trempées par la saucée que tu viens de traverser, et tu cherches quoi faire pour pallier à l’obscurité. Tu avances un petit peu à l’intérieur, sortant ton briquet de la poche de ton jean, et peux allumer une bougie que tu saisis. Des toiles sont exposées dans la pièce, mais à part ce détail dont tu te souvenais, rien de notable. Par contre, il y a un escalier, là-bas. Peut-être que quelqu’un est à l’étage ? Le seul moyen de le savoir est d’appeler.

▬ Y’a quelqu’un ici ? Remy ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey Mer 27 Nov - 17:35






Plus les minutes avancent, plus ma conviction d'avoir été envoyé ici suite à une faute de ma part ─ laquelle, je ne sais point, toujours est-il qu'elle n'a pas plu aux entités dominant ce monde ─ se renforce. Passe encore la situation de guerre, l'environnement déplorable et les difficultés qui en découlent, mais pourquoi diantre dois-je succéder à une Reine aussi désorganisée et insouciante ? Durant l'entièreté de son règne, pas une seule fois la jeune femme ne semblait avoir agit dans le sens de son clan : comme si de rien était, la défense avait été totalement négligée au profit d'un confort centré sur sa personne. Aucune stratégie n'avait été mis en place, et à mon sens il relève du miracle que les Cœurs soient encore de la partie : une attaque ennemie, et ils n'étaient plus qu'un souvenir.

Dans un soupir fatigué, je tapote avec incertitude le manche métallique de mon stylo-plume contre le bois abîmé de mon bureau improvisé. Sur la feuille devant moi s'étalent de multiples écritures et d'insupportables tâches et ratures dues à la mauvaise qualité du matériel. Je finis par minutieusement poser la plume près du bord dentelé d'usures de la page, puis doucement étire mes bras engourdis au-dessus de ma tête, les courts craquements de mes articulations s'ajoutant à l'irrégularité des gouttes de pluie s'écrasant contre la vitre. Je passe brièvement la paume de ma main sur mon unique œil encore valide, ce dernier saturé de devoir travailler à la seule lueur d'une bougie.

Par ailleurs, j'en tourne la tête vers la fenêtre, dont le cadre lui-même se perd dans la pénombre de la pièce, où derrière le verre poussiéreux ne s'étend que les calmes ténèbres de la nuit fraîchement tombée, percées par l'agitation tumultueuse de l'averse. L'ensemble soulage un peu mon nerf optique tout en me permettant de quitter cet amoncellement de complexes réflexions portant sur diverses stratégies.

Tout de même... quelle surprenante aventure.
Le matin-même, après mon inexplicable arrivée, j'ai rencontré Alexandro qui, je ne le nie pas, m'a jusqu'ici énormément informé sur ce qu'il a vu du Plateau, ainsi que les activités de ce qui est maintenant mon clan. Après une longue discussion autour d'une fade tasse de thé, l'homme m'a guidé jusqu'au Cristal ─ nous nous passerons de commentaires vis-à-vis de son indécente cachette au milieu des dessous de Mademoiselle ─, et celui-ci, par un concours de circonstances, s'est avéré doté d'une fonction curative.

Après quelques mises au point comprenant la vérification du tatouage de ce qui sera le futur As de Cœur ─ là aussi, je vous épargne les détails d'une scène pour le moins... cocasse, dirons-nous ─, je me suis plié à une fouille totale de la base où, par ailleurs, j'ai été surpris de ne croiser personne, mémorisant l'emplacement des diverses salles ainsi que leur potentielle utilité. Cela n'a pas été simple, et j'avoue avoir eu un temps d'adaptation, tout ceci restant relativement soudain. Malgré tout, j'ai décidé d'assumer mon nouveau rôle : trouvant par hasard un tas de feuillets usés ainsi qu'un stylo-plume, l'ensemble devant dater du temps où ce chapelier exerçait encore, je les ai emmené dans la chambre de l'ancienne Reine.

La partie la plus complexe a été l'aménagement sommaire de cette pièce. Posant le matériel sur le bord de la table au miroir, j'ai du en déplacer les trop nombreux produits ─ au but... esthétique, paraît-il, mais je ne m'en suis pas soucié ─ dans le tiroir en-dessous du même meuble. Je pris ensuite l'initiative délicate de soulever la lourde glace pour la poser sur la commode ─ en priant intérieurement pour qu'elle ne s'en effondre pas, le bois étant visiblement fragilisé ─, me créant un bureau élémentaire sur lequel j'ai posé la bougie initialement à côté de ce qui sert lit.

Puis, soigneusement, lentement afin de ne pas froisser mes vêtements ou abîmer mes mains, j'ai déposé une à une les quelques affaires au sol dans un rangement aléatoire de la fameuse commode où le Cristal a été précédemment dissimulé ; celui-ci bien vite refermé car, bien qu'ayant clos les paupières, l'idée d'approcher de si près ces sous-vêtements a troublé et troublera toujours mon sens de la décence... j'ai gravé dans un coin de mon cerveau la nécessité de demander à Alexandro de s'en occuper.

Ce que j'ai fait de la Pierre ? Je le garde pour moi.
Enfin suivi une inspection de la penderie, constatant à mon grand regret l'absence de costume proche de ceux que j'ai l'habitude porter. Inadmissible.
Prenant ce dernier point en compte, je me suis ensuite mis immédiatement au travail, la matinée bien avancée. Il m'a fallu des heures entières pour ordonner tout ce que je juge indispensable à la base, m'autorisant une courte pause pour me restaurer ─ du moins globalement, certaines vivres ayant un aspect trop suspect à mon goût.

Et nous y voici. La nuit est tombée, accompagnée de la pluie, et les nombreuses émotions de la journée s'ajoutent à une fatigue physique, m'arrachant un bâillement. Je forme rapidement un tas avec les feuilles utilisées et les laissent sur le côté, me levant avec cette discrétion qui me caractérisait tant, attrapant la bougie au passage. Je considère avec un air décontenancé le lit : un vieux matelas sur un cadrage rouillé, recouvert d'une couette grisâtre passablement déchirée, au même titre que l'oreiller déformé.
Qu'ai-je donc fait pour mériter pareil châtiment ?

À peine ai-je fait un pas que de façon relativement inattendue, une voix venant d'en bas se distingue parmi le tintement sec des gouttes contre les carreaux :



“ Y’a quelqu’un ici ? Remy ? ”


Analyse.
Bien qu'appartenant potentiellement à un jeune homme, l'intonation me semble différer de celle d'Alexandro, si l'on considère que le fracas de l'averse n'a pas altéré à mon écoute. Il n'est pas exclu qu'il s'agisse d'un inconnu, le triste peintre n'étant que l'unique personne rencontrée jusqu'ici dans cette base. La question est maintenant de savoir s'il est un allié ou un ennemi : le nom de Remy me restant étranger, impossible de réellement déterminer la position du visiteur vis-à-vis du clan.
Absorbé par mon travail, je n'ai pas prêté attention aux activités de mon Second et par conséquent ne peux dire s'il dort, s'il est déjà en train de faire le déplacement jusqu'aux étages inférieurs ou s'il est encore à l'intérieur... fichtre, pourquoi n'y avais-je pas pensé ?

Je n'ai d'autres choix que d'aller vérifier par moi-même. J'inspire profondément, saisi mon chapeau sur la table et le pose sur mon crâne, empoigne mes ciseaux et avance silencieusement jusqu'à la porte, l'entrouvrant de la même manière. Je me glisse dehors, sans refermer l'entrée de la chambre, et commence à me diriger vers le premier escalier.

Je marche doucement, dans le sens où je contrôle chacun de mes pas : je parviens à limiter autant que possible le bruit de mes chaussures contre le bois, mais les craquements des lattes usées sont inévitables, bien qu'infimes pour l'instant. Malédiction.
Je continue quand même, mais la flamme de la bougie n'éclairant que très peu il m'est difficile d'anticiper un obstacle quelconque.

Je descends, en alerte. Je sers fortement ma paire de ciseaux contre ma poitrine, mon cœur semblant menacer de la percer tant il tambourine entre mes côtes. Autour de moi, je ne perçois que la lointaine pluie battante ainsi que le grincement régulier du sol sous mes pieds.

Crac.

À la dernière marche, le bord de celle-ci cède bruyamment, manquant de me faire tomber. Ma bougie vacille sur son socle, et le mouvement projette de la cire liquide sur la mèche, faiblissant momentanément la petite flammèche au bout qui manque même de s'éteindre. Je me ressaisis tant bien que mal, resserrant encore mes ciseaux entre mes doigts. Bien que n'ayant pas poussé de quelconque cri de surprise ou de peur, je dois avouer que la situation particulièrement oppressante stimule un sentiment d'insécurité profonde ; duquel découle l'illusion que l'intrus peut se trouver n'importe où, logé quelque part dans la pénombre du large couloir qui s'étale devant moi. Le malveillant surgirait alors dans mon dos, encerclant de ses mains froides mon cou fragile...

Un frisson éphémère s'imprime sur mes petites épaules. Mais je ne peux plus reculer, à présent. Je tente d'ignorer ce flux d'images mettant en scène assassins et créatures humanoïdes, progressant maladroitement de quelques mètres. Je vais jusqu'à clore les paupières, passant brièvement mon poignet sur mon visage dans l'espoir de quitter cet état de panique intérieure. Je dois me calmer : mon imagination reste mon pire ennemi. Je rouvre les yeux.

Pof.

La tête liquéfiée du cierge va s'enfoncer sur le plancher, étouffant définitivement la lueur restante : tombée à cause d'un mouvement incontrôlé du bras lors d'un arrêt trop brusque de ma part, seul le socle me reste dans la main.
Au trois-quart de la distance qui sépare la fin du premier escalier du début du second, j'ai constaté de façon imprévue une lumière traçant un cercle mobile dans le noir, n'éclairant que faiblement les dernières marches, bougeant au rythme de pas. Quelqu'un a commencé à monter.
Poltron.
Empoignant mes ciseaux des deux mains, j'en lâche involontairement le support de bois de la bougie qui va rouler et heurter le mur.

Les pas cessent et l'ensemble s'immobilise. Je dois... je dois aller jusqu'au bout. Perdu entre intérêt et traumatisme, j'inspire silencieusement. Il ne me reste plus qu'à faire la seule chose dont je suis capable.
Parfaitement droit dans l'obscurité, je prends la parole de manière assez forte pour qu'il puisse m'entendre :



“ Veuillez décliner votre identité. ”


_________________
Aussi rouge que mon œil factice, j'écris en Darkred.
Avatar par Hurlement sauvage


Signature par Hurlement sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey Sam 25 Jan - 15:20



Qui est en haut ?

Tu as la désagréable impression que quelqu'un t'a entendu sans vouloir te répondre. Visiblement, tu vas devoir aller vérifier toi-même. Pfuh.

Posant délicatement ton sac au sol, lequel émet un léger craquement sous le poids des vivres contenues à l'intérieur, tu tentes de te repérer à la lueur de ta bougie et t'approches de l'escalier. Et alors que tu allais commencer à monter...

Crac.

Joli bruit, n'est-ce pas ? Il signifie en tout cas que quelqu'un est bien là. Pourquoi ne pas t'avoir répondu, alors ? Sûrement parce que c'est un ennemi. Jurant mentalement, tu amorces la montée, voyant une lueur vaciller sur le mur, tout en haut. Ca fait froid dans le dos, vraiment. Mais tu ne t'arrêtes pas. Ce qu'il est bruyant, cet escalier, quand même...

Pof.

Soit l'autre personne veut absolument se faire entendre, soit c'est un vrai boulet. C'est apparemment sa bougie qu'il ou elle a fait tomber, puisque la lueur a disparu d'un coup. Quel intérêt, si ce n'est pour te sauter dessus ? Tentant de chasser ces idées de ta tête, tu frissonnes et continues lentement de monter, les marches semblant avoir accepté d'arrêter de faire un boucan du diable.

Pong.

C'était quoi, ça, encore ? Un regard vers ton socle de bougie, métallique, te confirma l'origine du bruit. Et renforça encore ton appréhension. Ça aurait été tellement plus simple si la personne s'était trouvée en bas lorsque tu es arrivé... parce que là, tout ce que tu attends, c'est un truc qui va surgir du haut des marches et dévaler les escaliers vers toi. Bandant tes muscles, tu t'immobilises et tends l'oreille, à l'affût du moindre bruit.


▬ Veuillez décliner votre identité.

La voix est d'une part, d'un genre indéterminable (jeune fille ? jeune homme ?), d'autre part, tremblante, te donnant l'impression que la personne a peur. Mais vraiment peur. Ça ne t'inspire pas davantage confiance, quand même, ça peut toujours être une ruse. On sait jamais sur ce qu'on va tomber, dans ce monde.

Que répondre, du coup ? Grinçant des dents, tu montes une marche de plus (Craaaaac, craaac.) et relèves la manche de son sweat, révélant le... enfin, les tatouages. Notamment ce petit cœur noir, agrémenté d'un 6 juste en-dessous.

▬ Je m'appelle Damon Brooks, je fais partie du clan Cœur !

Autant le dire, pour qu'il sache qu'il devra t'affronter s'il fait partie d'un autre clan. Lequel, d'ailleurs ? Commençant à prendre peur pour la sécurité de ta base, et des autre coeurs s'il y en a ici, tu recommences à monter, et rapidement cette fois. Ton arme ? Le briquet. Et si besoin, une des fléchettes que tu as récupérées plus tôt au parc d'attractions.

▬ Qui êtes-vous ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey Sam 22 Mar - 18:14





Plus aucun bruit, outre la pluie lointaine. Espérant désespéremment une réponse, je patiente silencieusement dans le noir jusqu'à que, brusquement, les pas reprennent un court instant, avant de s'arrêter à nouveau.
La voix de l'intrus s'élève subitement, déchirant le silence et me faisant brièvement tressaillir :

“ Je m'appelle Damon Brooks, je fais partie du clan Cœur ! ”

Un certain soulagement m'allège quelque peu la poitrine. Quand bien même mentirait-il ─ cette idée ne m'effleurant par ailleurs que très peu l'esprit ─, l'indésirable scénario à l'assassin imprégné de perfidie commence à s'estomper. En réalité, jamais je n'ai été confronté au mensonge ─ … n'est-ce pas ? ─, donc la manière de l'affronter sinon le contourner me reste entièrement inconnue ; et sans la moindre surprise je décide alors de faire ce qu'on m'a toujours appris : rester honnête. Car détourner la vérité salit la langue, les dents et les lèvres de tâches indélébiles jusqu'à les enlaidir. C'est ce que Mère nous disait toujours.

“ Qui êtes-vous ? ”

Les pas ont reprit, mais ça ne m'importe plus maintenant. Je franchis tranquillement la courte distance qui me sépare du haut de l'escalier, faisant s'arrêter du même coup l'individu dans son avancée. Me plaçant face à lui, je me dévoile enfin ; du moins en ai-je l'impression, car il n'est pas improbable que la lueur de sa bougie ne m'éclaire que partiellement. Je parcours du regard celui que je croyais être un monstre tout en portant mes mains à mon cou, mes ciseaux maintenus dans ma main droite. Mon éternel air impassible sur le visage, je m'adresse tout de même à lui de ma voix oscillant entre la douceur et la neutralité :

“ Je suis navré, Monsieur Brooks. J'aurais aimé vous offrir une présentation digne de ce nom... ”


D'un geste autant précis que délicat, je tire sur les lacets nouant mon col et en défait les boucles pour, finalement, écarter le tissu et découvrir mon propre tatouage. Un cœur comme un autre aux couleurs typique du clan, au sein duquel se dessine clairement une unique lettre blanche.
En l'occurence, pour un anglais, ce serait alors un « K » majuscule.

“ Je me nomme Holsey. Amber Helen Holsey. Le nouveau Roi de Cœur. ” Je resserre un peu mon col et retire mon chapeau. “ Je suis ravi de vous rencontrer en personne, Monsieur Derrechi avait déjà mentionné votre nom. ”


Je marque une pause, immobile en haut des escaliers. En pleine reflexion, le regard dans le vide, je replace minutieusement mon couvre-chef sur mon crâne avant de reprendre la parole :

“ Vous étiez absent toute la journée, n'est-ce pas ? Dans ce cas, vous ne devez pas être au courant des changements au sein du clan. Si je puis me permettre... j'aurais également quelques questions à vous poser. Mais avant cela... ”


Je le considère de bas en haut. Il est trempé, il est sale, il est laid. Suis-je donc le seul à me soucier de mon apparence ?

“ … il doit y avoir de quoi vous sécher dans la salle de bain. Nous pourrons ainsi nous installer, disons, au rez-de-chaussée, si cela vous convient. Je tâcherais de faire bref, car votre péripétie doit vous avoir épuisé ; mais il est important que je vous informe au plus vite. ”


Je me décale d'un pas sur le côté dans l'intention de le laisser passer. Au moins, je sais maintenant que nos rangs comportent au moins deux hommes visiblement en bonne santé physique. Mais ce n'est pas assez...




Note~:
 

_________________
Aussi rouge que mon œil factice, j'écris en Darkred.
Avatar par Hurlement sauvage


Signature par Hurlement sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey Dim 6 Avr - 7:13



Il semblerait que j'aie loupé un épisode.

C'est incroyable comme tu n’arrives toujours pas à t'habituer aux enchaînements de choses bizarres qui se passent ici. Rien ne te semble rationnel. Et encore moins dans cette étrange pénombre, seulement troublée par ta bougie qui semble presque clignoter tant sa lueur est faiblarde.

Ton cerveau commence à être capable d'assimiler un gros tas d'informations d'un coup, vu que c'est ce qui se passe depuis ton arrivée ici. De une, ... ah, bah, la vision de celui à qui tu parles depuis quelques minutes ne suffit pas à déterminer son genre. Tant pis. Au moins il a l'air inoffensif, avec ce genre d'habits et cette manière de parler.

Habits qu'il ouvre pour te montrer quelque chose... un K ? Quoi ? C'est un garçon, d'accord, mais un Roi ? Pourtant tu es persuadé qu'il ne peut y en avoir qu'un, enfin c'est ce qu'on t'a dit... Tu tentes de dissimuler ton air intrigué sous ton apparente fatigue du voyage sous la pluie, tout en l'écoutant parler. Il fait mention d'un Derrechi -ce nom te dit quelque chose, c'est absolument certain-, et de changements au sein du clan...

Bon, son tatouage n'a pas l'air faux, donc il doit être sincère. Alors tu hoches la tête pour confirmer ta présence prochaine au RDC, avant que le rouge ne te monte légèrement et involontairement aux joues en voyant l'autre te toise par rapport à ton état. Humide. Tu aimerais pouvoir être moins timide face à certains hommes, des fois. C'est surtout que tu es un peu perturbé par cette histoire de roi... m'enfin, on verra bien tout à l'heure pour les détails de l'histoire. Tu le dépasses donc poliment, en essayant d'avoir le langage le plus correct dont tu es capable (lourde épreuve, vu celui qu'on t'a toujours enseigné et que tu as toujours entendu).

▬ Merci... j'vais faire au plus vite, je vous rejoins en bas... d'solé de ma tenue, j'me serais bien présenté à vous autrement.

Puis tu files dans les couloirs de l'étage, trouvant rapidement la salle de bains où tu peux bondir devant le miroir, ayant l'intention de te dépêcher pour faire attendre le Roi le moins possible. Mais tu t'arrêtes net en voyant ton accoutrement.

Tes cheveux cuivrés, qui n'ont pas été mouillés car suffisamment proches du parapluie, sont encore plus en bataille que d'habitude, ternis par la saleté. Tout le bas de ton pantalon et tes chaussures sont trempés, et les jambes de ton jean déchirées par endroit. Depuis combien de temps tu ne t'es pas lavé ? Bonne question. Il s'est passé tellement de choses en si peu de temps que tu ne sais même plus depuis combien de temps tu es ici. Et puis, vu ce que tu as fait ces derniers jours... Affronté une araignée géante, des rats enragés (haha), et encore bien d'autres créatures. Fait la connaissance d'un homme dans un parc d'attractions, après avoir fait celle d'une guerrière en armure et d'une jeune fille décédée peut de temps après... Enfin tu n'as pas eu une minute à toi.

C'est le moment de profiter du mince filet d'eau que tu parviens à soutirer au robinet. Tu commences par retirer tes vêtements pour les nettoyer précairement, puis les étends où tu peux dans la pièce ; tu te 'rinces' ensuite tant bien que mal les cheveux, le visage, les mains... et très vite tout le corps, malgré la température excessivement basse de l'eau. Puis tu te rhabilles en vitesse, tes habits encore un peu humides ou ayant -par chance- rapidement séché, et tu peux redescendre les escaliers en vitesse pour rejoindre le jeune Holsey au rez-de-chaussée, le tout n'ayant pas duré plus d'une dizaine de minutes.

▬ J'espère n'pas vous avoir fait trop attendre...

Toujours un peu intimidé par le frêle individu que tu étais pourtant prêt à attaquer tout à l'heure -gros paradoxe lorsque l'on sait que tu restes totalement blasé face à des gens comme Seth ou Alexandro-, tu lui adresses un sourire poli et un peu gêné, allant dans la cuisine juste à côté, assez près pour l'entendre, afin de fouiller dans les tiroirs, trouvant une bouilloire et des sachets de thé, et tentant de faire chauffer l'eau avec un réchaud.

▬ Dites-moi... Comment s'fait-il que vous soyez roi ? Je veux dire, y'a à peine trois jours, c'était Remy qui était à la tête des Coeurs, si je n'm'abuse... je dois m'être absenté un peu trop longtemps... ?


HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey Dim 12 Oct - 13:55

Hey ! Here !:
 







Ça alors... est-ce du rouge sur ses joues ? Même si je ne le laisse pas paraître, me voilà quelque peu désemparé, car je n'en comprends pas l'origine. D'autant que... je crois que c'est bien la première fois que je vois quelque chose pareil chez quelqu'un d'autre. Mais peut-être n'est-ce pas le moment pour me poser la question...
Je m'écarte un peu pour le laisser passer – d'autant plus qu'il est hors de question que je le touche –, prenant soin de ne pas le quitter des yeux. Il m'offre sa bougie, mais je veille à ne même pas effleurer ses doigts crasseux.

“ Merci... j'vais faire au plus vite, je vous rejoins en bas... d'solé de ma tenue, j'me serais bien présenté à vous autrement. ”

J'acquiesce poliment, qu'il le voit ou non.

“ Je vous en prie. ”

Il est déjà parti.
Tout en descendant les escaliers, je réfléchis à son sujet. À sa façon de parler, je devine que contrairement à Monsieur Derrechi, il ne fait pas partie de la noblesse, ce qui me rend curieux. Est-il comme ces monstres qui m'avaient gardé suite à mon accident ? Peut-être... peut-il m'apprendre des choses...
Rapidement, j'arrive en bas et prend directement la direction de la meilleure place. Je dégage soigneusement la poussière sur ma chaise et m'installe, posant la bougie au centre de la table, veillant à ce qu'un autre siège soit bien présent juste en face. Le dos bien droit, gardant mes ciseaux dans mes mains, je patiente alors, silencieusement. Plusieurs réflexions me traversent l'esprit, si bien que je ne vois pas le temps passer.
Quelques minutes – tout au plus – plus tard, Monsieur Brooks redescend. Je ne suis pas complètement satisfait de sa tenue... mais je le lui pardonne. Au moins, il a fait un effort.

“ J'espère n'pas vous avoir fait trop attendre... ”

Je le suis du regard, mais ne lui rend pas son sourire... l'idée ne me traverse même pas l'esprit.

“ Non, Monsieur. ”

Il part vers la cuisine, et je crois deviner pour quoi aux sons qui en sortent. Parfait, c'est tout à fait ce qu'il me fallait...

“ Dites-moi... Comment s'fait-il que vous soyez roi ? Je veux dire, y'a à peine trois jours, c'était Remy qui était à la tête des Cœurs, si je n'm'abuse... je dois m'être absenté un peu trop longtemps... ? ”

Je fixe la bougie devant moi. Je m'attendais à cette question.

“ Il semblerait, Monsieur Brooks. Madame votre Reine est décédée la nuit précédente et j'ai été désigné pour prendre sa place. ” Petit silence. Je mets de l'ordre dans mon crâne. “ Je suis prêt à répondre à toutes vos questions. Cela étant dit... pourriez-vous me dire où vous trouviez-vous ces derniers jours ? Monsieur Derrechi n'a pas su me répondre. ”


_________________
Aussi rouge que mon œil factice, j'écris en Darkred.
Avatar par Hurlement sauvage


Signature par Hurlement sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey Aujourd'hui à 14:39

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau roi, nouveau rôle. ❧ PV Amber H. Holsey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Comémoration des morts [Nouveau lieu, nouveau morts...]» Nouveau couple, nouveau mensonge [Azilys]» [Libre + Voltère] Nouveau champion, nouveau défi!» Un nouveau Shichibukai !» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: ♥L'Atelier du Chapelier♥-