21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

Greetings from Hell~ [PV Eva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

.
MessageSujet: Greetings from Hell~ [PV Eva] Lun 27 Jan - 0:44

Marionnette ne vint pas à la bibliothèque avec Grim.

Enfin, elle s'y rendit, mais sans être accompagnée de son nouveau chef, puisqu'ils s'étaient séparés après leur rencontre, mais la petite n'en pouvait plus d'attendre qu'il revienne la chercher. Elle connaissait bien la ville dévastée et en peu de temps elle avait trouvé par elle-même la base des rebelles, une grande bibliothèque pour une si petite fille. Aussi silencieuse qu'un chat, la gamine s'était faufilé à l'intérieur et s'était mise à chercher, espérant croiser la panthère aux cheveux bleus. La poupée cherchait une sorte d'indice, un revolver sur une table, une odeur de cigarette, n'importe quoi qu'elle pouvait relier à Grim. Cependant, ce ne fut pas l'odeur du tabac qui se fit sentir, mais autre chose que Marionnette connaissait bien, car il s'agissait d'un vice ayant empoisonné les humains à son époque et même bien avant: la familière odeur de l'alcool.

Quelle sorte, la gamine n'aurait pas su le dire (elle avait huit ans, tout de même.) Mais c'était indéniable, c'était bien de l'alcool, très fort si on s'en tenait à l'odeur qui montait au nez de Marionnette et qui lui piquait la gorge. Mais elle n'avait aucune autre piste à suivre et donc, tenta de trouver d'où venait cette odeur.
Elle aurait préférer ne pas parler tant qu'elle n'aurait pas trouver son nouveau chef, mais la bibliothèque lui semblait trop grande pour qu'elle puisse le retrouver sans aide. Il n'était peut-être même pas là! Elle appela donc d'une toute petite voix:


-... Hého?

Puis, un peu plus fort:


-Grim?

Pas de réponse. La gamine se remit à errer dans la base, à la recherche de quelqu'un. Elle poussa une porte au hasard, tombant nez à nez avec une femme qu'elle n'avait jamais vu. Intimidée, la petite se cacha derrière la porte en rougissant, bien qu'elle ait déjà été repérée. Elle venait de trouver d'où venait l'odeur d'alcool, et décida de parler à voix basse:


-Hm... est-ce que Grim est ici? Marionnette est venue voir le monsieur panthère, pour enlever mon tatouage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Sam 8 Fév - 19:43

La plus russe de toute les personnes présentes sur le Plateaux dormait sur la table lorsque la gamine entra dans la base. Avachi à cause de l'alcool, mise K.O. par la fatigue, c'est avec une main sur la bouteille de vodka qu’elle roupillait, prenant une pause de quelques minutes dans ces multiples tâches. Dresser une carte de Né-Andarta, entraîner les nouveaux rebelles pour les préparer à vendre chèrement leurs peaux... Ces travaux étaient épuisant, et même la femme la plus sanguinaire plus plateau avait besoin de repos.

Elle aurait presque pu paraître pacifiste, une sorte de doux martyr, quand on la voyait endormi. Des cernes étaient tracés sous ces doux yeux, les cicatrices enveloppaient son corps d'une forme de beauté qui lui était propre. Elle avait cet air de femme blessé que les peintres dessinait, pour souligner la beauté de la liberté, qui ouvrait de nouveaux horizons à l'homme. L'artiste s'émerveillerait devant la peinture que cette femme pouvait représenter, devant les symboles qu'elle pourrait prendre sur la toile du maître. Un symbole de force, de révolte, une porteuse du drapeau de la révolution, comme le Che en son temps. Le genre de créature qui se sentait obligé de se sacrifier pour aider autrui.
Mais elle pouvait devenir entre les mains de l'habile poète féminine, maternelle, protectrice des orphelins du monde. Une sorte de métaphore de la femme moderne, qui restait dans la lutte malgré ses blessures et ces peines.

Sauf que cette femme, qui dormait tranquillement sur ces deux oreilles, n'était ni un héroïne de guerre, ni une allégorie de la femme. C'était une folle, une déglingué, qui passait son temps à hurler comme une charretière, qui buvait comme un trou et dominait la plupart des mâles. Là où les héros épargnaient des vies, elle les tuait, pour ne pas s'encombrer de fardeaux inutile. Elle sentait la mort, elle était la mort. La femme du diable, dominante des champs de bataille. Et elle donnait de croit continuer à croire à sa légende sur le plateau de jeu.

Mais là, Marionnette la surprenait en état de faiblesse, fait extrêmement rare qui méritait d'être souligné. Même si elle restait caché derrière la porte, la petite anglaise pouvait voir la grande russe en état de repos. Cette dernière grogna, au bruit des gonds, mais n'émergea que plus tard, lorsque l'enfant lui demanda innocemment.

-Hm... est-ce que Grim est ici? Marionnette est venue voir le monsieur panthère, pour enlever mon tatouage...

Evangeline grogna et releva la tête, l'esprit embrumé de sommeil. Elle ne connaissait ni cette frimousse et ni cette voix. Elle essaya de se souvenir si la petite fille était une des rebelles, puis y renonça, pour se concentrer sur le décryptage des propos de la demoiselle, à voix haute.

«  Un tatouage... Monsieur panthère... ? »

Puis, d'un coup, le lien logique se forma dans la tête de la femme. Elle voulait aller voir le chef des rebelles pour se faire enlever le fameux tatouage, et ainsi faire partie des rangs de ce clan un peu spécial...

La Russe se releva avec difficulté et but une gorgée de vodka, avant de se diriger vers la petite et de se baisser pour arriver à son niveau et lui sourire gentiment. Même si ce sourire lui découvrait bizarrement les canines.

« Tu cherches l'autre incapable ? Il est pas rentré, j'crois. T'viens ici pour quoi, gamine ? Tu veux un truc à becquter ? »

Le sourire ne quitta pas le visage de la russe, tandis qu'elle tappota doucement la tête de l'enfant, comme pour la rassurer. Elle ne savait pas trop y faire avec les gosses, parce qu'elle n'avait jamais eu la possibilité d'en avoir et de mener une vie pour les élever. Mais elle ne les détestait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Lun 10 Fév - 23:24

La femme dormait, aussi ne remarqua-t-elle pas Marionnette sur le coup, mais elle commença lentement à se réveiller et à comprendre se qui se passait. La gamine l'observa avec attention, quelque chose la fascinait chez cette femme mais elle n'arrivait pas à trouver ce que c'était. Elle la laissa approcher et se pencher vers elle sans broncher, examinant avec curiosité son sourire un peu carnassier. La petite poupée remarqua qu'elle parlait un peu comme Grim, elle avait ce langage rustre et un drôle d'accent que le jaguar n'avait pas.

-À becqu... qu... à be-k-ter?

Le mot lui était inconnu et la fillette n'arrivait à prononcer la syllabe plus dure, elle eut au moins la politesse et la prévenance de mettre une main devant sa bouche pour éviter de postillonner.

Elle regarda la rebelle dans les yeux et vit finalement ce qui clochait chez elle: elle était vieille. Pas de beaucoup, mais elle avait l'air bien plus vieille que les autres personnes que Marionnette avait rencontrées depuis son arrivée sur le Plateau. Ça faisait bizarre, elle n'avait même pas l'air fragile... en l'examinant mieux, la gamine se rendit à l'évidence que si elle était capable de survivre jusqu'à cet âge, elle serait exactement comme ça.
La fillette fit son plus beau sourire à la rebelle avant de lui répondre.


-Marionnette veut se rebeller! Grim devait venir me chercher pour me l'enlever, mais il n'est pas venu, alors je suis venue ici toute seule, comme une grande fille!

Sans attendre la permission, la petite contourna la femme pour aller s'asseoir sur la chaise, balançant ses petits pieds dans le vide en dodelinant la tête. 

-Grim n'est pas un incapable... il est comme mon nouveau papa, il est très gentil avec moi. Est-ce que vous voulez devenir ma grand-maman?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Ven 21 Fév - 16:28


Alors, qu'est ce que la russe avait en face d'elle ? Une petite poupée aux joues sales et à la robe abimée ? Charmante tête aux boucles blondes et aux yeux bleus, petite fille qui semblait décalé par rapport à cet environnement meurtrier. Evangeline jaugea d'un œil tranquille la petiote, réfléchissant déjà au futur rôle de celle-ci. Elle n'était pas très grande et semblait relativement inoffensive... Une espionne ou une saboteuse, voilà ce qui irait à la blonde dont Eva ne connaissait pas encore le prénom. Parce que... Marionnette, ce n'était pas un prénom ?

« Tu t’appelles comment, petite ?

La Russe regardait Marionnette gentiment, sans chercher à la terroriser ou autre. Ca, ca viendrait plus tard. Quand la petite subirait la traumatisante expérience de l’entraînement Eva, pour devenir la crème de tous les rebelles. Des bons petits soldats entrainés pour exécuter les ordres de Grim… Et ceux d’Evangeline, of course.


-Marionnette veut se rebeller! Grim devait venir me chercher pour me l'enlever, mais il n'est pas venu, alors je suis venue ici toute seule, comme une grande fille!

Ah, d’accord. Grim avait recruté la petite dans la ville mais ne l’avait pas accompagné dans leurs QG. Quel imbécile. Il aurait pu la guider jusqu’ici. Cet homme ne voyait donc jamais plus loin que le bout de son nez ? Risquer ainsi la vie d’une précieuse recrue, franchement… C’est pas en faisant des trucs inconsidéré qu’il allait agrandir leurs rangs !

-Grim n'est pas un incapable... il est comme mon nouveau papa, il est très gentil avec moi.

Eva agita le doigt en la laissant parler, puis soupira. Cette petite ne supportait- pas Grim au quotidien, ça se voyait… Enfin enfin. Comment en vouloir à une si petite chose… ? Ce n’était pas de sa faute. Et puis, elle était motivé, la petite, et c’était l’essentiel. Alors, Eva ouvrit la bouche pour répondre, lorsque Doll lui coupa l’herbe sous le pied.

Est-ce que vous voulez devenir ma grand-maman?

Bug, pendant quelques secondes, d’Eva. La « vielle », selon la gamine, qui venait de lui proposer de devenir sa grand-mère. En une seconde, la russe revisita son opinion sur la jeune anglaise. Elle était certes motivé et bien élevée, mais là… Personne ne pouvait traiter Eva de personne âgée. De grand-mère. Sans se prendre la sainte colère, la sainte gueulante, devrait-on dire, de l’anarchiste. Gonflant ces poumons d’air, elle se mit à crier, et sans se ménager.

« JE SUIS PAS UNE VIELLE ! JE NE SUIS PAS UNE VIELLE ESPECE DE SALE PETIOTE ! ME TRAITE PAS DE VIELLE ! »

La Russe aurait bien frappé la petite, mais &au vue de sa tête après les cris… Eva prit sur elle et se calma.

« Grumpft . »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Sam 1 Mar - 23:49

La fillette sourit avec innocence à Evangéline, toute contente de lui avoir proposé de faire partie de sa nouvelle famille. C'est prestigieux, un rôle de grand-maman, pensait la petite poupée, la rebelle devait être fière! Elle semblait d'ailleurs très surprise, ça devait être bon signe. Et puis...

-JE SUIS PAS UNE VIELLE!

La petite sursauta si fort qu'elle en culbuta derrière la chaise et s'écrasa sur le sol de la bibliothèque.

-JE NE SUIS PAS UNE VIELLE ESPÈCE DE SALE PETIOTE! ME TRAITE PAS DE VIELLE!

La gamine fixa Evangéline d'un air stupéfait et terrifié. Cette réaction était si inattendue, si imprévisible, jamais au grand jamais Marionnette n'aurait pu prévoir la colère de la rebelle. Et elle l'expliquait mal aussi. Pour elle, une grand-maman, c'était une personne gentille et sage qui donnait des sucreries et qui racontait des histoires tout en s'occupant du reste de la famille.

Mais en plus, les mères du temps de Marionnette pouvait tomber enceintes très jeunes, souvent avant d'avoir atteint la vingtaine. Alors une grand-mère...

-Mais ce n'est pas si vieux, une grand-mère...

La gamine n'avait jamais rencontré la sienne, les gens avaient des enfants à un très bas âge mais mourraient jeunes aussi, et son ancien papa ne lui en avait jamais parlé. Mais elle avait déjà croisé le chemin de petites filles nobles qui parlaient en grand bien de la leur. Alors où était le problème?
Ça devait être un de ces autres trucs bizarres du futur. La poupée re-grimpa sur sa chaise et croisa les bras sur sa petite poitrine.

-Ce n'est pas grave. Je vais m'en inventer une, ça fera la même chose. 

La petite descendit de sa chaise et s'approcha de la femme, décroisant les bras pour poser un doigt sur la bouteille qu'Evangéline tenait dans ses mains en fronçant les sourcils.

-C'est quoi ça? Je peux en boire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Ven 14 Mar - 16:32

Evangeline grommela en regarda la petiote, ruminant ses sombres pensées quand à son « âge », sans vraiment prêter attention à la petite. Alors comme ça, elle était devenue âgé, elle était devenue une vielle ? C’est dingue ce que le temps avait de l’emprise sur les gens. Une sorte d’étreinte tentaculaire, qui abimait les visages, et parfois les embellissait, d’une ride aux coins des joues… De la à se faire appeler grand-mère… Mais Evangeline avait du mal avec les différences culturels et historiques : elle qui avait pour seule éducation l’histoire abrégé du partie et la gestion d’une famille, l’art du meurtre et les cris de ces supérieurs hiérarchique, elle qui avait bâti son empire à la force des poignets, manquait d’image aimante dans son répertoire de référence : qu’était-ce une grand-mère, sinon une vielle qui ne savait plus se défendre seule, et qui devait vire aux crochets des autres ?
Ruminant de sombre pensée, elle entendit à peine les paroles réconfortantes de la gamine, qui lui livrait sa vision de la matriarche de famille. Ce n’était pas une vision qu’Evangeline pouvait comprendre, une vision basé sur la gentillesse et l’amour de la famille, la protection d’autrui. C’était difficile à avaler, alors heureusement que Marionnette n’avait pas dit à voix haute ce genre de propos, sinon Eva se serait énervé contre elle. Comment faire entrer dans un univers de violence une once d’amour, alors que celui-ci était réservé aux êtres en manque de virilité, aux infirmes de la guerre. Du moins, pensait-elle.
-Ce n'est pas grave. Je vais m'en inventer une, ça fera la même chose. 
-  Fait ce que tu veux, tant que tu ne m’ennuie pas, gamine.
S’inventer des gens, des soutiens, voilà une occupation improductive pour la russe.  Tant que ça n’affectais pas le clan, elle laisserait la petite faire ce qu’elle voulait, même s’inventer des amies imaginaires… Comme Jim, que la femme ne connaissait pas encore. Et même si cela remuait quelque peu un vestige de cœur dans le corps de la russe, ce n’était pas suffisant. Elle n’avait sans doute jamais vraiment eut la fibre maternel, celle-là. Enfin…
Quand la gamine fit mime de saisir la vodka, après lui avoir demandé si le produit était consommable, la jeune femme releva brusquement les bras pour la mettre hors de portée. Il ne fallait pas laisser aux enfants des choses dangereuses entre les mains. Ainsi, lorsque la gamine la regarda, Eva en but une lampée, avant de la tenir au dessus sa tête, comme pour narguer la petite, alors que son but était purement préventif.
-Ne touche pas à ça, c’est une boisson d’homme, nabote !
Elle ricana en regardant la petite, machinalement, et se releva, avant de frotter la tête de la petite. Il devrait y avoir quelques choses à boire dans un endroit comme celui-ci. La russe se dirigea vers la réserve de nourriture, sans se préoccuper si la petite fille le suivait. Ainsi, elle arriva dans le garde manger et chercha une bouteille dans le fourbis causé par toute l’accumulation des trouvailles des rebelles.  Attrapant une gourde remplie d’eau, elle la lança à la petite et lui sourit, avant de retourner dans son bureau, pour s’asseoir sur la chaise de tout à l’heure.
-Bois, ça te fera du bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Jeu 10 Avr - 20:24

Qu'elle était effrayante, cette dame... toujours en train d'hésiter entre sa tendresse maladroite et sa cruelle manie de rappeler à la petite Marionnette qu'elle était trop... petite, justement. Et la gamine eut beau sauter et protester, la bouteille d'alcool resta pour toujours loin de sa portée. Heureusement pour Évangéline, la petite ne piqua pas de crise.



-Ce n'est pas juste! Madame rebelle peut en boire et elle n'est pas un homme...

Le reste se perdit dans une grande quinte de toux. La gorge en feu, elle suivit volontier la dame jusqu'à la réserve et but en quelques gorgées avides la bouteille d'eau qu'elle lui tendait. La poupée respira longuement, devenant plus calme, avant de lever les yeux vers la rebelle et lui faire son plus beau sourire.

-C'est beau, ici... c'est mieux que la cabane à chapeaux. Un jour, Marionnette pourra lire les livres, n'est-ce pas? Quelqu'un pourra m'apprendre?

La petite fille n'en parla pas plus et se contenta de suivre Évangeline partout où elle allait pour lui parler et lui poser les milliers de questions qui lui passaient par la tête, dont la plupart concernaient le chef du clan, Grim.

-Pourquoi vous n'aimez pas Grim? Depuis combien de temps vous êtes sur le Plateau? Pourquoi vous êtes une rebelle? Est-ce que Marionnette pourra devenir grande et forte comme vous, plus tard? Ce serait bien... mais Marionnette ne peut pas grandir...

Plafonant à un peu plus d'un mètre, la gamine avait toujours été plus petite que les autres enfants en parfaite santé et capables de manger à leur faim. Elle ne se croyait même plus capable de prendre un centimètre de plus.

C'est donc en marchant docilement derrière la rebelle et en s'humectant les lèvres que la petite Marionnette attendit un signe de vie de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Jeu 17 Avr - 11:35

« -Ce n'est pas juste! Madame rebelle peut en boire et elle n'est pas un homme... »

Evangeline aurait pu rétorqué des tas de choses à de pareils propos : comme quoi la Justice n'existait pas, ou seulement dans les livres pour enfant, que la différence entre les hommes et les femmes ne se mesurait pas à l'appareillage entre les cuisses, mais plutôt à la virilité qui dormait dans leurs cœurs, qu'elle n'était si vielle, elle n'avait que quarante-neuf ans, merde ! Et qu'elle n'était pas marié, ah ça non. Elle avait jamais vu l'amour, ni dans une famille ni dans une quelconque relation. Et puis, le mariage, la robe blanche, l'église, la robe blanche et la prise de la fleur, après le soir de fête, par le marié aimant la nuit de noces, elle laissa ça aux autres. Elle, elle ne se sentait pas femme à part entière, elle ne prétendait pas à des idéaux aussi mièvres... Mais malgré tout ça, elle ne répondit rien à la petiote, car cette dernière eut une violente quinte de toux. Ni une ni deux, la femme rebelle alla chercher de l'eau dans la réserves et la donna à la gamine, qui but le liquide goulûment. Et le sourire reconnaissant qui apparut sur le visage de Marionnette lui procura une drôle de sensation au niveau de la poitrine. Qu'une enfant, de sur-quoi d'un jeune âge, la regarde comme si elle lui avait donner le Saint Graal, ou bien tout l'or du monde, ça lui secouait le ventre. Ou un truc à cet endroit là.

« -C'est beau, ici... c'est mieux que la cabane à chapeaux Un jour, Marionnette pourra lire les livres, n'est-ce pas? Quelqu'un pourra m'apprendre? »

Evangeline n'avait aucune idée de qui pourrait apprendre à lire à la gamine, surtout qu'elle ne devait pas être Russe, la petiote. Et Evangeline déchiffrait vaguement l'alphabet latin et quelques mots d'anglais, alors quand à lire correctement... Faut pas pousser ! De toute manière, elle avait appris à lire et à compter sur le tard, et non pas petite. Alors à part l'alphabet cyrillique, la jeune femme n'avait ni eut l'envie, ni eut la capacité d'apprendre à lire une langue étrangère... Et elle ne pourrait donc exercer la petiote que sur une poignée de bouquin, peu intéressant, en langue russe. Il devait y en avoir une dizaine à tout casser dans la bibliothèque...

La Russe toussa et passa mentalement en revue sa troupe, pour savoir si il y avait quelqu'un qui pourrait apprendre à la petite. Un anglais de préférence, parce que c'est quand même la langue la plus parlé dans le monde. Puis, elle soupira et frotta avec sa main couverte de petite callosités propre aux artisans et au manieurs d'armes la tête blonde de l'enfant admirative.

« On trouvera bien quelqu'un, va. Une personne compétente, intelligente et sympathique, qui pourra te donner du temps pour apprendre à lire en anglais, da. Et quand tu sauras lire, tu pourras lire les bouquins que les gens ont écrit et qui s"trouve ici. »

Et Eva reprit sa place sur la chaise, mais se rendormir. La bouteille de Vodka quitta la main de la femme pour arriver sur la table, et la russe sortit un fusain pour tracer des lettres sur un papier. Elle allait reprendre la cartographie du plateau de Jeu, avant de soupirer en traçant les contours de la carte, avec souplesse. Elle connaissait vaguement quelques lieux qu'elle avait visiter la veille... Et où elle avait trouvé une bonne réserve de vodka.

«-Pourquoi vous n'aimez pas Grim? Depuis combien de temps vous êtes sur le Plateau? Pourquoi vous êtes une rebelle? Est-ce que Marionnette pourra devenir grande et forte comme vous, plus tard? Ce serait bien... mais Marionnette ne peut pas grandir... »

Les questions prirent Evangéline au dépourvu : en effet, elle ne s'attendait pas à ce que la gamine lui pose ce genre de questions. La russe posa donc le fusain et regarda la gamine dans les yeux, en réfléchissant à ce qu'elle pourrait lui répondre. Certaines questions étaient évidente, d'autre troublait la mercenaire, vraiment. Elle se frotta les yeux avant de répondre méthodiquement à la petite, après un court temps de réflexion.

« Je n'aime pas Grim parce que... Il vient d'un pays que je n'aime pas, parce que son pays à fait du mal au mien. Il est trop fonceur et prend rarement le temps d'écouter les autres... Il parle anglais, aussi... Ensuite... J'aime pas les fortes têtes qui tente de m'imposer sa vision des choses. Ensuite... Je ne sais pas depuis combien de temps je suis sur s'putain d'plateau, sans doute un mois. Ensuite... Je suis rebelle parce que c'est le seul clan avec un chef potable, et que je peux faire ce que je veux sans qu'on me casse les pieds, t'vois...? Et oui, tu pourras grandir encore, si tu mange plein de viande et que tu t’entraînes en faisant du sport. Mais ça, tu verras qu'ici, tu en feras pas mal pour te préparer au combat contre les autres clans. »

Et elle tira la joue de la petiote, avant de lui faire signe de s'asseoir. Grim n'allait pas tarder arriver, de toute manière, et Evangeline n'avait pas beaucoup d'autres questions à poser à Marionnette... A part peut-être...

« Tu sais manier une arme, petite...? Ou tu as une aptitude particulière à un truc...? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Mar 13 Mai - 20:04

La petite ne pouvait s'empêcher de sourire avec reconnaissance. Au fond, la dame ressemblait beaucoup à Grim, surtout dans sa façon de toujours être brusque et par moment méchante, mais de quand même cacher un grand cœur et de la gentillesse, voire même de la tendresse. La gamine en fut satisfaite et trottina joyeusement à la suite de la rebelle. Elle grimpa une nouvelle fois sur sa chaise, mais se tourna face à la table, cette fois-ci, sa tête dépassant à peine du rebord. Voyant cela, la gamine déplaça discrètement ses jambes pour pouvoir se redresser sur ses genoux. Les règles de la bonne manière lui interdisaient, mais tant qu'Evangéline ne remarque pas, elle ne risquait rien. Désormais à la bonne hauteur, Marionnette écouta attentivement.

-Les pays, c'est pas grave, on en fait plus partie...

Non, la fillette ne comprenait pas la gravité de l'histoire d'Evangéline, surtout à ce point-ci. Elle comprenait qu'il y avait des pays "méchants" et des pays "gentils," ayant vécu pendant l'époque paroxysme de la rivalité entre l'Angleterre et la France, mais si elle rencontrait un Français sur le Plateau, elle ne tenterait pas de le tuer ou ne lui en voudrait pas pour être ce qu'il serait ou aurait été. Elle le tuerait s'il était un ennemi de son clan. Mais elle ne connaissait pas assez l'Histoire pour savoir exactement de quoi parlait la rebelle.

La plupart des réponses répondaient amplement à ses questions, bien qu'elle doutait de la véracité de certaines. Pas celles concernant Grim, elle pouvait concevoir que même s'il semblait être le père idéal pour elle, d'autres pouvaient le voir autrement. Ce qui la dérangeait, c'était l'idée de devoir manger beaucoup. Elle était si fragile et malade, elle se demandait si manger trop ne risquait pas de la faire vomir et la rendre encore plus malade. Mais la mention de viande, un aliment cher, rare et dur à obtenir d'où elle venait, la fit taire bien assez vite. Elle pouvait bien prendre le risque, pensa-t-elle en réprimant un sourire plein d'espoir.

Puis, la rebelle lui demanda si elle pouvait faire quelque chose. Si elle savait manier une arme ou autre chose du même genre. La petite Marionnette devint très songeuse, et resta plusieurs secondes en silence à réfléchir. Elle n'avait rien dit à Grim, alors elle n'était pas trop sûre de pouvoir l'avouer ouvertement ainsi.

-Si je le dis, Jim va me gronder...

En fait, ça faisait très longtemps que son ami ne s'était pas montré, mais la gamine était persuadée qu'il n'était pas trop loin.

-Mais sinon, Marionnette ne pourra pas enlever le tatouage...

Le risque était à prendre. La future rebelle tendit le bras vers Evangéline et lui montra la paume de sa main. Une longue coupure la traversait, montrant des signes d'infection, mais encore prête à saigner.

-D'accord, je vais le dire! Le sang de Marionnette est poison, quand les monstres y goûtent ils meurent, s'il touche aux blessures les gens meurent... ça sent les amandes, un peu, tu verras, au début ça me donnait faim, mais maintenant je ne fais plus attention... ce ne sont pas des vraies amandes... c'est le sang de Marionnette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Ven 23 Mai - 17:56

Parfois, la vérité sort de la bouche des enfants. Mais pas la vérité au sens propre, ce qui est vrai, c'est à dire les choses qui concerne plus les grandes personnes. Comme par exemple, la vérité sur les politiques d"état ou bien sur les scandales d'état. La vérité qui sort de la bouche des enfants, est plus proche de l'évidence que de la révélation. Et on le sait tous, les adultes ont tendance à oublier les grandes généralités, dans leurs têtes trop encombrés. C'est pourquoi Eva regarda la gamine plusieurs secondes, avant de sourire et de lui frotter la tête. Sacré petiote, elle avait bien raison. Les pays, les états, c'était belle et bien fini : il ne restait que le rien, l'appartenance à un groupe dont l'histoire ne nous évoquais rien. Les rebelles n'était au final que comme les autres clans, un clan composé d'un patchwork de personnalité différente, unie dans un but qui n'était pas accesible.

Evangeline lui frotta la tête en se fendant d'un sourire, avant de la regarder dans les yeux. Même si la rancoeur de Eva envers les états-unis n'allait sans doute pas se dissiper, même sur le Plateau, c'est sans doute la gamine qui était la plus proche du bon sens. Mais la Russe ne lui annonça pas le fond de sa pensée, parce que celle-ci la troublait légèrement. Sans sa rage envers certaines communautés, la buveuse de Vodka n'était plus rien. Elle ne vivait un peu que pour ça, cette utopiste, pour essayer de faire un monde meilleure, comme elle le définissait. Elle ignora donc la sagesse naïve de la petiote, et reprit une gorgée de sa boissson, rebasculant dans son délire utopique de monde meilleur.

Bref, la question de l'arme se posa entre la grand-mère et la petiote, et cette dernière hésita à en parler. Cela se voyait dans ses yeux fuyant et dans son port. En effet, elle était assise et se tortillait légèrement sur sa position, qui d'ailleurs n'était pas tellement correcte, mais ça, Evangeline ne le savait pas. Un long silence s'insinua entre les deux protagonistes, et la russe fit rouler sa bouteille sur la table deux ou trois fois, en attendant que Marionnette lui répondre. Le bruit du verre contre le bois combla l'absence de voix dans leurs discutions.

Puis la Russe stoppa son jeu pour écouter la voix fluette de la nouvelle recrue. Elle débattait, cette petiote, pour savoir si elle pouvait donner à le femme l'information qu'elle demandait, sur ses armes. Elle aborda un nom, celui d'un certain Jim, et des réprimandes qu'il pourtait lui adresser. La femme mature hésita à l'interrompre : si elle avait déjâ mené quelques interrogatoires musclés, elle n'avait jamais questionné une enfant, et, n'ayant jamais été une enfant, elle ne savait pas si elle devait la brusquer ou non. Le temps qu'elle prenne une décision, la petite avait continué son monologue et était arrivé à la conclusion qu'elle devait donner son secret à la rebelle, pour se faire accepter. Eva la laissa remonter sa manche jusque ses multiples cicatrices, et ne fut pas surpris par la présence des multiples scarifications au niveau du poignet de la jeune fille. Ce qui l'interloqua, c'était le contenu des propos de la petite :

« D'accord, je vais le dire! Le sang de Marionnette est poison quand les monstres y goûtent ils meurent, s'il touche aux blessures les gens meurent... ça sent les amandes, un peu, tu verras, au début ça me donnait faim, mais maintenant je ne fais plus attention... ce ne sont pas des vraies amandes... c'est le sang de Marionnette...»

Était-ce réellement possible ? Elle n'avait aucune connaissance en science physique ou en chimie, et elle ne connaissait rien au poison : elle ne pouvait pas savoir si la gamine la menait en bateau, ou bien si elle lui disait la vérité. En même temps, si la russe avait déjà ordonné des assassinats avec du poison, elle n'avait jamais mis la main dans le genre de saloperie qui tuaient par traitrise les gens. Mais il fallait reconnaitre que le sang avait vraiment cet odeur d'amande, qui était assez opprésante quand on connait la vrai senteur de ce liquide vermeil. La russe décida de ne pas y préter attention, et de laisser son supérieur prendre la décision quand à l'armement de la petite anglaise. Pour une fois qu'elle trouvait une utilité à la hierarchie...

La pro-communiste voulu reprendre la parole, pour poser d'autres questions à la jeune fille sur sa détermination, ses talents, son courage, mais le bruit de la grande porte que l'on claque interrompit la discution. Grim était-il rentré ? Sans doute. Il n'y avait que lui pour faire vibrer l'entrée comme ça. "Mère-Grand" posa sa main sur l'épaule de la jeune fille pour la tranquilliser, car elle avait sursauté, et marmonna avec sa voix rauque et puissante, inadapté à son corps de femme :

« Tiens, r'voilà le chef qui rentre. »

Comment aurait-elle put deviner que son compagnon de clan allait la renvoyer de son poste de lieutenant pour la muter dans une portion plus petite, plus étroite du clan ? Lui enlever son droit de diriger en son absence les rebelles, pour la remplacer par deux jeunôts. De quoi faire mal à la future cinquantenaire, qui allait sans doute le prendre comme une trahison. Mais avait-elle à un seul moment eut la confiance de Grim ? Rien est moins sur. Pouvait-on réellement parler de trahison, lorsque l'on savait que sa place, la jeune femme la devait à sa volonté et sa force, et non pas à une quelconque envie du Chef ? La question se posait. Mais, pour le moment, la femme prit la main de Marionnette, ignorant ce que le destin lui reservait. Elle guida la petiote jusqu'entre les mains de Grim, pour qu'il s'occupe d'elle et de son tatouage, puisque la russe ne pouvait pas le faire elle-même. Igratitude envers ses services rendues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: Greetings from Hell~ [PV Eva] Aujourd'hui à 14:40

Revenir en haut Aller en bas

Greetings from Hell~ [PV Eva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]» 05. What the hell are you waiting for.» Welcome Hell» Drag Me To Hell» Gates Of hell " La porte des Enfers
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: Bibliothèque ×-