21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

.
MessageSujet: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Mar 26 Aoû - 17:15




Des crocs contre mon chapeau.


Il marche dans la rue, son costume blanc luisant d’une manière surnaturelle dans la pénombre. Il pose ses souliers immaculés sur le sol recouvert de crasse, et un pas après l’autre, il se dirige dans la rue, comme guidé vers une destination invisible. Sa cape bruisse légèrement à cause du vent du soir, elle aussi de cette couleur si pure dans un monde si sombre. Son chapeau et son monocle dissimule son visage sous une ombre légère, pourtant, quiconque l’aurait croisé à ce moment-là aurait sur que le Dieu était sur Terre. Un seul être pouvait atteindre un tel niveau de sainteté sur le plateau : Lumière. Et actuellement, le dieu le plus propre parmi tout ses frères avançait d’un pas lent et tranquille vers la centrale nucléaire qui servait de base au rebelle.

Il passa sous un lampadaire qui diffusait une lumière moins blanche que le costume du dieu, et soudain, ce fut l’attaque. Des Faules enragés, l’écume aux lèvres, qui grondait contre le créateur de leur monde. Pathétique. Lumière soupira et mit d’un geste élégant la main sur la garde de son sabre. Il savait exactement le temps d’attente des bestioles avant leur attaque, et avait déjà prévu tous les mouvements. Pendant une seconde, il se sentit vide. Puis, l’assaut eut lieu, et le sabre déicide chanta. Lorsque la dizaine de corps des Faules affamés et du Faumaô qui dirigea ses femelles retombèrent au sol dans une étoile ensanglantée, le roi des Dieux était déjà repartie vers une nouvelle destination, qui allait sans doute lui offrir plus de bien-être. La base des rebelles, c'était quand même autre chose qu'une ruelle peuplée de monstre ridiculement faible.

Nouveau pas dans le silence de la nuit, cravate rouge et cape blanche au vent. C’est encore une tenue classieuse que Lumière porte, puisque c’est la meilleure chose qui lui va. Mais, lui qui est le magicien qui peut tout créer, pourquoi se fatigue-t-il à avancer avec ses jambes, comme un simple mortel ? Cherche-t-il à apprendre de cette espèce inférieure, cherche-t-il à s’humaniser ? Grand Dieu, non. Il veut juste prendre l’air et activer ses muscles, qui s’ennuie à cause de l’inactivité. Et comme il avait entendu dire que les Rebelles risquait de changer de planque, il avait réfléchit au meilleur endroit pour les guetter. La conclusion était évidente, bien sur : les rats traînait à de nombreux endroits, et la Centrale nucléaire était suffisamment grande pour y cacher le nid. Alors, Lumière s'était dit qu'il tenait là une bonne occasion de s'amuser, tout en dératisant une des zones du Plateau de Jeu. Sous le quart de lune, le roi sifflotait, impatient de voir les créatures pathétiques qu'étaient les humains se mettre à courir partout en pleurant et en s'égosillant de manière inutile. La puissance que lui avait offerte la vie et le Livre noir lui donnait l'assurance de pouvoir traumatiser tout les humains qui se rebellerait devant lui. Seul l'homme qu'il choisirait comme son Messie survivrait à son attaque. Et c'est lui qui annoncerait que Dieu allait enclencher l'Apocalypse prévue par les différentes religions.

Il avança donc, et fini par arriver devant la centrale, sous la lueur diffuse du clair de Lune. Un rebelle tenta de l’arrêter alors qu’il franchissait d’un bond la grille de protection qui entourait le lieu, mais il n’eut jamais le temps de prévenir ses camarades de l’invasion de la base par un seul être vivant. Le sabre de Lumière jaillit de son fourreau en tintant dans le silence nocturne, et transperça sans un bruit la gorge du soldat malchanceux, qui vit son cri s’éteindre dans sa gorge en même temps que la vie s'éteignait dans son corps. Du sang coula le long de la lame de lumière, qui voyait sa couleur de neige s'empourprer d'arabesque sanglante. Le roi des dieux attendit que la mort fasse son office, puis posa le pied sur le torse du soldat, avant de le repousser loin d'un geste. Le corps s'affaissa pus loin, tandis que le roi secoua la lame dans les airs, la vidant habilement du sang qui s'était installé. Puis l'arme retrouva son fourreau, et le roi reprit sa route, avec pour seule musique de fond ses propres pas qui résonnait sur le bitume.

Comment dire à un homme qu’il est dans l’erreur ? Comment lui laisser le temps de se repentir, quand on suivait l’idéologie religieuse de Lumière ? Il n’avait pas laissé de temps à ses victimes pour mesurer sa grandeur, pour lui implorer une pitié qu’il n’avait pas. Ce dieu était égoïste, malsain, égocentrique, et il avait décidé de châtier les rebelles infidèles à ses idées et son jeu. Ainsi, il entra dans la base comme un voleur, ce qu'il avait du être dans une autre vie, et malgré son costume blanc lumineux, le roi des dieux ne tomba sur personne d'assez fou pour tenter de l'arrêter. Il longea pourtant le chemin de ronde, puis erra quelque temps entre les bâtiments, avant de tomber sur le parking et de voir un des êtres humains qu'il apprécia le moins au monde. Grim Hightjaguar.

Le fondateur de la rébellion contre les dieux, avec Jeanne d’Arc. L’homme qui avait décidé que non, il ne se battrait pas contre ses semblables, mais qu’il tenterait de déloger les étoiles inaccessible que sont les dieux pour les humains. Un sacré casse-cou, un dur, un vrai. Pas comme ceux qui se la jouent mais qui ne parle en fait que dans le vent. Ce mec, il avait beau avoir des petits problèmes, il en imposait, face aux autres participants de son survival game. C’est pourquoi Lumière le détestait, parce qu’il arrivait à voir sur le corps de ce cafard les crocs du jaguar. Evangeline, Alex Smith, Drake Jones, les trois réunis lui semblait bien moins dangereux que cette bête-là. Mais, c'est pour cela que le Dieu fut ravi de le voir dans le parking de sa propre base. Lumière eut même un demi sourire, avant de faire un saut jusqu'à la position du jaguar ô combien redouté. Il atterrit dans un bruit similaire à un bruissement, dans le dos de son ennemi humain. L'autre ne l'avait sans doute pas remarqué. Le dieu en costard en profita donc pour reprendre sa marche tranquille de roi des dieux sur le bitume, et bouscula Grim en passant. Ce n'était pas un gros coup, mais il était suffisant pour attirer l'attention du jaguar, Et le provoquer. Rien n'excitait plus Dieu que le regard de la bête, qui allait tenter de planter ses crocs dans son épaule. Mais bien sur, il continua ta route. Pas question d'entamer la conversation : cet art-là était réservé à la race inférieur. Non, le roi des Dieux préférait siffloter d'air un innocent, en se dirigeant vers la sortie du parking. Mais que personne ne s'y trompe : il avait l'oreille attentive à la respiration et aux bruits venant de Grim. Mais, après tout, vous le saviez : Dieu n'est-il pas omniscient ?

Code by ¤ Aetyhs Affilion

_________________

Signature et avatar par Hurlement Sauvage ! Merci à lui !
Pour savoir dans quels autres Univers je me promène...

Lumière du Jugement dit : "Même les cafards savent dessiner !":
 


Dernière édition par Lumière du Jugement le Mar 26 Aoû - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Mar 26 Aoû - 21:55


No masters or kings when the ritual begins
There is no sweeter innocence than our gentle sin
In the madness and soil of that sad earthly scene
Only then I am human
Only then I am clean
Amen. Amen. Amen
Humain ou dieu, la différence n’est plus si large en voyant ce que devient le plateau. A quoi bon courir comme du gibier quand la mort est déjà collée à notre peau ? Il y a peu d’espoir pour tous les êtres humains de ce plateau, et même si les Rebelles le savaient, ils continuaient leur terrible mouvement de rébellion. Même si leur chef avait tenté d’abandonné le jeu, il en avait apprit une petite leçon : la mort ne sert à rien. Ainsi, Grim et les autres rebelles avaient migrés de leur base pour s’installer dans la centrale nucléaire. Ce qui fut une merveilleuse idée, quand on voit ce qu’elle est maintenant ; une petite forteresse.

La panthère ne dormait toujours pas en cette heure avancée de la nuit, ses idées le travaillant comme souvent. Une façon de tuer les dieux ? D’égaler les autres  clans en termes de pouvoir ? Des nouvelles têtes pour renforcer leur armée ? Toutes ces choses qui les aideraient à prendre de l’avance sur les dieux et les clans adverse, de gagner et de survivre. Et pour activer ses méninges, rien de mieux qu’une cigarette au clair de lune tout en se baladant.

Ses pensées rendaient Grim hermétique à son environnement, alors quand il se retrouva sur l’un des parkings abandonné à faire griller son tabac, il ne s’attendait pas à se retrouver en forte mauvaise compagnie. Pas un monstre ou un membre d’un clan ennemis, cela aurait été trop beau, mais un dieu. Un vrai de vrai, ceux avec la possibilité d’anéantir un humain en un claquement de doigt. Sympathique, non ?

Quand le jaguar ressentit la bousculade, il râla légèrement, comme à son habitude, avant de se tourner vers le gêneur. Premier point qui lui sautait aux yeux ; ce n’était pas un rebelle. Deuxième chose ; il avait sûrement tué un rebelle pour avoir réussit à pénétrer l’enceinte de la base. Et dernière chose ; le jaguar trouvait vraiment une ressemblance entre ce gars et un pingouin. Fait insolent, le pingouin continuait sa route comme si de rien n’était, provoquant Grim par la même occasion. Alors ce dernier, peu prêt à répondre à ce genre de stupide vexation, tira une dernière bouffée de fumée avant de prendre la parole.

- ‘mec, j’me doute qu’t’as d’s’rieux problèmes psycho’ pour t’ramener ici dans c’te costume d’pingouin ‘lbinos, mais f’dire qu’cet endroit est assez grand pour qu’tu r’gardes où t’met tes pieds. S’tu veux c’cher ta sale gueule, ‘kay, m’viens pas m’provoquer.

Et c’est sur un soupir que le jaguar, sans trop se douter qu’il venait d’insulter un dieu et pas n’importe lequel, termina sa phrase. Certes un intrus était dérangeant pour les Rebelles, mais il ne ferait pas long feu.

Le chef des Rebelles profita que l’homme face à lui se retourne dans sa direction pour jeter son mégot encore brûlant sur son beau costard blanc. Ça serait presque classe, ce petit trou sur ce beau vêtement.

- Y’a pas trente-six s’lutions, mec, donc soit t’casses, soit tu t’rends, soit tu crèves. Mais j’pense que l’dernière option s’impose. ‘lque chose à ajouter ?

Ses muscles roulèrent et ses os craquèrent un par un pour que la panthère finisse par sourire de sa manière si personnele, si carnassière. Quel fou serait-il, en sachant qu’il s’opposait à un dieu ? Ou peut-être que cela ne changerait rien pour lui.

Amen.


Dernière édition par Grim Hightjaguar le Mer 27 Aoû - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Mar 26 Aoû - 23:06




Orgueil des hommes, Orgueil des Dieux.


Lumière était repartie vers la sortie du parking en ruine, en souriant, satisfait de sa provocation envers le jaguar. C'est clair qu'avec cette bousculade, il allait remuer le grand bonhomme et le provoquer, pour que celui-ci laisse éclater sa rage et l'attaque. Seulement, le chef des rebelles était plus posé que ce que son passif laissait présager, et l'étincelle que le dieu avait jeté dans le tas de bois ne permit pas à ce dernier de prendre. Non, la seule chose qu'il advint, ce fut que le fauve lâcha un miaulement fatigué à son adversaire du jour. Où était donc la fougue du trentenaire ? Lumière se mordit l'intérieur de la joue en entendant la pathétique réplique du rebelle. Il aurait préféré que l'autre vienne directement se frotter à lui.

«  ‘mec, j’me doute qu’t’as d’s’rieux problèmes psycho’ pour t’ramener ici dans c’te costume d’pingouin ‘lbinos, mais f’dire qu’cet endroit est assez grand pour qu’tu r’gardes où t’met tes pieds. S’tu veux c’cher ta sale gueule, ‘kay, m’viens pas m’provoquer. »

Lumière se retourna sous les mots faibles de son adversaire, et l'ombre continua de masquer son visage. Face à lui, dans le halo de la cigarette mourante, le Dieu regarda son ennemi du jour pendant plusieurs longues secondes. Les traits masculins et viriles, la taille, relativement grande, les cheveux d'un étrange bleu-gris, les yeux d'une envoûtante couleurs turquoise qui ont l'avantage d'être souligné par un maquillage élégant, tout était illuminé par la lueur rougeâtre du bout embrasé de la cigarette. Lumière, lui, se tenait dans l'ombre des lueurs causés par les diodes des caméras infrarouges, pourtant, il paraissait encore rayonner dans son costume de “pingouin albinos”, comme le disait l'autre. Le Dieu eut un sourire carnassier que l'autre ne vit heureusement pas, et prit son temps pour répondre à l'autre. Ce n'est pas qu'il cherchait ses mots, non, c'est juste qu'il désirait bien enfoncer un pieu verbal dans le cœur de glace de ce pauvre chaton. Dieu ne devait-il pas donner de leçon aux mortels ?

«  Regarde-toi avant de parler, toi qui portes des vêtements répugnants, qui est couvert de crasse de la tête au pied. Depuis combien de temps tu n'as pas vu de douche ? Vingt ans, à vu de nez, et encore, je reste gentil. D'ailleurs, je ne cache pas mon visage aux cafards, vois-tu, mais ce sont eux qui n'ont pas le regard assez noble pour daigner voir la face de Dieu.  Quant à te provoquer, n'est-ce pas évident que je n'en ai pas besoin ? Si je voulais te tuer, j'aurais pu t'écraser comme le cafard répugnant que tu es. »

La seule réaction du primate aux yeux turquoises face au discours magnifiquement pompeux que Lumière lui offrait, ce fut de jeter son mégot en direction du vêtement immaculé de l'être -supérieur- qui se trouvait en face de lui. Il avait sans doute été vexé, se dit le Dieu en esquivant le lancer maladroit de cigarette sur son costume, et en écrasant la clope du pied. Cependant, Grim put voir pendant une fraction de seconde le visage de son interlocuteur grâce à la lueur éphémère du mégot. Ce qui n’empêchât pas Lumière de faire un autre pas vers son ennemi ensuite, avec un sourie colgate sur son visage. Il avait méchamment envie de dérouiller Grim à cause de sa nouvelle provocation, pourtant, il se contint à grand peine.

« Y’a pas trente-six s’lutions, mec, donc soit t’casses, soit tu t’rends, soit tu crèves. Mais j’pense que l’dernière option s’impose. ‘lque chose à ajouter ? »

Depuis quand les mortels décidaient de la mort des Dieux ? Depuis jamais. Grim ne se rendait pas compte de la véritable nature de son interlocuteur. Pourtant, les indices étaient criants de vérité : les vêtements d'une propreté irréprochable, la lueur autour de son corps… Lumière contenait à grand peine son aura, mais il n'avait pas envie d'écraser son nouveau jouet par la puissance de celle-ci. Jouet qui roulait des mécaniques, comme s'il allait essayer de l'attaquer dans les instants qui allaient arriver. Cela amusa Lumière, qui se fendit d'un ricanement, avant de poser sa main d'une manière raffinée sur la garde de son sabre. Mais pas comme s'il se mettait en garde : plutôt comme s'il… Se détendait. Il prenait la menace de Grim comme une plaisanterie, avec cette position.

« Tu as de l'humour, j'apprécie. Mais tu penses vraiment qu'un être tel que moi va mourir ? Tes trois solutions sont intéressantes, mais tu n'as aucun pouvoir de décision sur moi… Le seul droit que tu as, en cet instant précis, c'est celui de te prosterner devant moi. Ou de mourir. »

Le roi des dieux perdit ensuite son sourire et attendit la réaction de l'autre en le toisant d'un regard condescendant et méprisant. Il espérait faire craquer l'homme avec une telle approche, car cela lui offrirait une distraction ô combien réjouissante. Mais, il restait toutefois sur ses gardes, car une attaque en traître pouvait arriver si vite…

Code by ¤ Aetyhs Affilion

_________________

Signature et avatar par Hurlement Sauvage ! Merci à lui !
Pour savoir dans quels autres Univers je me promène...

Lumière du Jugement dit : "Même les cafards savent dessiner !":
 


Dernière édition par Lumière du Jugement le Mer 27 Aoû - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Mer 27 Aoû - 0:13


Take me to church
I'll worship like a dog at the shrine of your lies
I'll tell you my sins and you can sharpen your knife
Offer me that deathless death
Good God, let me give you my life
Tout homme se réjouirait de rencontrer Dieu, son bienfaiteur et grand créateur du monde dans lequel il vit. Mais si on transpose cette jouissance sur le plateau, c’est l’effet inverse qui se produit. Laissant sur le palais l’amertume de la haine et l’infamie de la mort.

Le pingouin face à lui venait de se nommer comme dieu. Dieu de la javel, à en voir ses vêtements. Grim avait du mal à prendre les gens aux sérieux, mais son instinct lui disait de se méfier, alors il prenait garde de l’homme si assuré face à lui. Comme le prédateur guettant sa proie, le regard de la panthère suivit méticuleusement la main du dieu se poser sur son fourreau.
D’une seconde à l’autre, la mort pouvait frapper.

Mais en aucun cas, le jaguar était effrayé. Accepté que tout avait une fin permettait à Grim de n’avoir peur de rien, de personne ni même des Dieux. Car les humains meurent et voient leurs souffrances s’achever, les dieux quant à eux, ont la sentence de vivre avec la douleur, la peine et le temps.

« Tu as de l'humour, j'apprécie. Mais tu penses vraiment qu'un être tel que moi va mourir ? Tes trois solutions sont intéressantes, mais tu n'as aucun pouvoir de décision sur moi… Le seul droit que tu as, en cet instant précis, c'est celui de te prosterner devant moi. Ou de mourir. »

Pardon, mais devant ces menaces, Grim venait de décrocher de la conversation. Entendre ses paroles retournées contre lui l’avait ennuyé. Ainsi, c’est en regardant vers le grillage, baillant de fatigue et en se grattant l’oreille, que le jaguar grogna une sorte de réponse. Insolent, dites-vous ?

- Hein ? T’dis quoi, m’sieur propre ? S’t’es un dieu, t’bien con d’venir ‘ci, ‘fin un gros cafard qui se mêle à des plus p’tits… ‘sûrement un complexe d’infériorité. Ta p’tite mère divine t’as bercé t’près du mur ?... Dieu d’la javel, c’pas intéressant. J’ai déjà la pâquerette à gérer, pas b’soin d’toi, gars ! M’ci d’être passé.

Quoi ? Si ce n’était pas pour proposer une alliance, alors pourquoi ce soi-disant dieu venait troubler les nuits paisibles des Rebelles ? Mais trêve de plaisanterie, si cet homme était bien un dieu, en aucun cas Grim ne devait attaquer le premier. En laissant l’autre faire le premier pas dans cette danse meurtrière, il aurait la possibilité d’analyser plus rapidement son adversaire.

Alors peut-être que oui, l’autre être de la lune énervait le jaguar, mais ce dernier savait se maitriser. Malgré cela, ses muscles étaient tendus et à l’affût d’un moins geste, un simple souffle ou un regard vif. Deux chiens de la rue, prêt à égorger l’autre au moindre pas de travers.

- Disons que j’te crois, qu’t’es bien un dieu, t’es sensé être l’dieu d’quoi ? A part la j’vel ou au pire l’dieu des cons… atta, atta ! Mais ouai, c’vrai, pâquerette m’a parlé d’toi !

Révélation pour le chef des rebelles qui frappa son poing dans sa main en  reconnaissant le terrible Lumière du Jugement. Ne laissant rien apparaitre de sa méfiance grandissante, le jaguar garda sa moue insolente alors qu’un sourire narquois prenait place sur ses lèvres.

- T’es l’aut’e monoclard, l’bâtard qui a crée c’plateau. P’tain, ton monde t’ressemble, v’z’avez la même sale gueule. Immortels mais c’plétement pourris, r’pugnant.

Toujours des joutes verbales pour tendre l’atmosphère comme on tendrait un arc. Une fois que la flèche serait libérée, un des deux serait touché. Pour finir avec cette insolence à l’état pur, Grim rit doucement sans montrer le moindre signe de peur, venant à ouvrir largement les bras.

- Eh bien, « Dieu », f’toi plais’ ! J’suis qu’un cafard, ton jeu s’ra forcément plus fort qu’le miens, la loyal tu dois pas c’naitre. Ça sert à rien d’battre mes cartes quand l’dversaire vaut pas une moitié d’cafard.

Bon dieu, laissez moi vous donnez ma vie et prendre la votre.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Mer 27 Aoû - 13:02




Menaces.


- Hein ? T’dis quoi, m’sieur propre ? S’t’es un dieu, t’bien con d’venir ‘ci, ‘fin un gros cafard qui se mêle à des plus p’tits… ‘sûrement un complexe d’infériorité. Ta p’tite mère divine t’as bercé t’près du mur ?…. Dieu d’la javel, c’pas intéressant. J’ai déjà la pâquerette à gérer, pas b’soin d’toi, gars ! M’ci d’être passé.

Lumière avait fait preuve de magnanimité envers le jaguar, en lui laissant la possibilité de racheter son attitude hérétique, mais pourtant, celui-ci n'avait pas saisit sa chance. C'était à rien y comprendre. Pourquoi le cafard se permettait-il de l'insulter avec une telle insolence … ? Le roi des dieux eut un soupir de consternation, avant de saisir le bord de son chapeau et de le tourner doucement en réfléchissant. Que faire aux infidèles ? Dieu eut une hésitation, avant de sourire. Il savait. Il allait faire de ce jour le plus marquant dans la vie du jaguar, mais pour cela, l'homme aux cheveux bleus se devait d'attaquer son adversaire le premier. Ainsi, Lumière ignora les propos injurieux de la bête en face de lui, et se concentra sur ce qu'il voyait de son ennemi pour anticiper ses déplacements. Il ne s'était toujours pas mis en garde, le roi, parce qu'il savait que ses réflexes surpassaient largement la vitesse des humains. Grâce à son monocle, il pouvait observer dans la pénombre la bête en face de lui, et le voir bander de manière quasi imperceptible ses muscles, en préparation de l'affrontement. Bien, l'animal n'était pas stupide. Il était juste inconscient des risques…

– Disons que j’te crois, qu’t’es bien un dieu, t’es sensé être l’dieu d’quoi ? À part la j’vel ou au pire l’dieu des cons… atta, atta ! Mais ouai, c’vrai, pâquerette m’a parlé d’toi !

Dieu de la création, pour vous servir. Quoi que non, tout le monde savait maintenant que Lumière ne s'abaisserait jamais à servir un être humain. Plutôt se planter son katana de dieu en plein ventre, pour mourir. Car l'immortalité au service des êtres inférieurs lui semblait une bien pire punition. Mais trêve de réflexion pour le roi des dieux, qui avait apparemment été reconnu, si on s'en tenait au geste de Grim. Peut-être que l'inconscient allait prendre conscience de son erreur, bien qu'il semblait improbable que le rebelle mette un genou à terre pour vénérer son roi légitime. Après tout, n'avait-il pas promis d’assassiner tout les êtres issues du sang du Père des Dieux ? Le sourire narquois de l'homme aux yeux envoûtants ne laissa plus de place au doute : il allait sortir une bêtise plus grosse que lui, et refuser de se remettre à son niveau. Dommage pour le jeune homme : le dieu se fera un plaisir de lui montrer la différence qui régnait entre les deux espèces.

- T’es l’aut’e monoclard, l’bâtard qui a crée c’plateau. P’tain, ton monde t’ressemble, v’z’avez la même sale gueule. Immortels mais c’plétement pourris, r’pugnant.

L'atmosphère prit quelques degrés supplémentaires en à peine une seconde. La réplique de Grim avait touché un point sensible, aussi, le roi choisit de reprendre la parole en faisant un pas. Son aura avait explosé pendant une seconde, abîmant le sol autour du pas que qu'il venait de faire. Merde, c'était pas prévu, qu'il perde le contrôle, même une seconde, sur son aura divine. Insupportable. À cause de ce jeune con, le roi des dieux avait signalé sa position à tout ses frères et sœur. Il fallait que  Lumière passe ses nerfs, verbalement, sur le rebelle aussi insolent que le cancre de la classe face au professeur. Son masque impassible reprit sa place, et il se fendit d'un factice sourire complice. Puis, le roi des dieux lâcha comme une bombe à l'intention de Grim :

«  C'est gentil de me faire partager que ta mère n'était qu'une traînée, mais tu ne peux pas remettre en doute la légitimité de ma lignée. De plus, ce plateau est peut-être répugnant, mais il convient parfaitement pour vous loger, toi et tes semblables : ne dit-on pas que chaque déchet trouve sa poubelle ? »

Tout ce que fit la réplique de Lumière, c'est provoquer le rire du rebelle. Et ce dernier ouvrit les bras au roi des Dieu, comme s'il lui offrait la vie. Ce n'était pas ce qu'attendait Lumière, qui peinait à maintenir droit son impassibilité : pour preuve : son sourcil droit, qui se trouvait derrière le monocle, dansait un swing du haut en bas tellement le dieu était agacé par la prestation de sa proie. Depuis quand avait-elle le droit de se rendre et de se laisser tuer ? Ou était le plaisir de la chasse ? Il fallait trouver quelques chose pour répliquer, et vite. Le roi des dieux ne voulait pas que son adversaire se laisse mourir, cela le dégoutterait pendant au moins deux heures de sa vie d'immortel. Et deux heures de temps divin, cela tait bien trop pour un simple cafard comme Grim le rebelle.

- Eh bien, « Dieu », f’toi plais’ ! J’suis qu’un cafard, ton jeu s’ra forcément plus fort qu’le miens, la loyal tu dois pas c’naitre. Ça sert à rien d’battre mes cartes quand l’dversaire vaut pas une moitié d’cafard.

Le roi des dieux eut un sourire : il avait eut une idée pour répondre à l'insolence de son ennemi : en effet, il venait de se souvenir des longues heures qu'il avait passé à observer le plateau et les habitudes des rebelles, et surtout d'un détail qui l'avait marqué : une de ses humaines aux cheveux bleues, innocente, qui traînait chez les trèfles et dont le nom… Voilà de quoi mettre la pression au chef des rebelles. Le roi des dieux eut un sourire pour son adversaire, qui ne devait pas très bien le voir, vu que le parking était encore plongé dans le noir. Agitant sa main gantée de blanc vers le haut, il fabriqua deux globes de lumières qui se suspendirent dans les airs, pour éclairer la scène. Voilà, on y voyait mieux, d'un coup, n'est-ce pas ? Grim était dans un halo de lumière, et le roi des dieux dans un autre. Avec un sourire, Dieu défit le sabre déicide et le jeta au sol, avant de l'enfermer dans une malle crée par ses soins. Seul le contact de la main de Lumière pourrait ouvrir ce coffre au design futuriste. Puis, le maître du plateau écarta les bras, avec un sourire jusqu'aux oreilles, et se tourna vers Grim.

« Nous voici à arme égale, jaguar. Je vais te montrer que même comme ça, tu ne peux pas me battre. Et pour se faire, je te mets au défi de me faire toucher le sol avec mes épaules. Si tu y arrives, tu auras gagné ce combat, et je m'engage à te ramener sur terre, avec les deux personnes de ton choix. Sinon, tu devras me servir, comme il sied au cafard… Tu peux bien sûr refuser... »

Le roi des Dieux prit le temps de faire une pause mesurée dans son discours, en sondant l'impact de ce dernier sur le chef des rebelles. Visiblement, il restait sur ses gardes, malgré la preuve de bonne foi du chef des dieux, qui avait quand même accepté de reposer son katana pour la durée du combat.  Mais peut-être que la dernière partie de la tirade du maître du panthéon allait attirer le jaguar dans ses filets. Lumière prit le temps de baisser légèrement la tête et de faire naître un inquiétant sourire sur son visage, avant de lâcher avec la brutalité d'Hiroshima son atout le plus précieux.

« ...Mais peut-être que j'irais faire une visite de courtoisie à ta fille… Comment s'appelle-t-elle, déjà ? Elle a un nom de fleur ridicule… Marguerite… ? Pâquerette… ? Ah, non…. Edelweiss… »


Code by ¤ Aetyhs Affilion

_________________

Signature et avatar par Hurlement Sauvage ! Merci à lui !
Pour savoir dans quels autres Univers je me promène...

Lumière du Jugement dit : "Même les cafards savent dessiner !":
 


Dernière édition par Lumière du Jugement le Mer 27 Aoû - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Mer 27 Aoû - 21:57


Broken bottles in the hotel lobby
Seems to me like I'm just scared of never feeling it again
I know it's crazy to believe in silly things
It's not that easy
« Nous voici à arme égale, jaguar. Je vais te montrer que même comme ça, tu ne peux pas me battre. Et pour se faire, je te mets au défi de me faire toucher le sol avec mes épaules. Si tu y arrives, tu auras gagné ce combat, et je m'engage à te ramener sur terre, avec les deux personnes de ton choix. Sinon, tu devras me servir, comme il sied au cafard… Tu peux bien sûr refuser... »

On ne peut faire confiance aux dieux, à ce dieu.

Plissant les yeux face à cette lumière aveuglante, le rebelle s’habitua doucement à la lueur mais aussi à la vue de l’être divin. Peut-être belle gueule, mais si pourrit de l’intérieur que cela se voyait sur les pores de sa peau. Même avec cette preuve de bonne foi, Grim savait bien que Lumière gardait un fort avantage. Si on en croyait les dires de Flore, il pouvait très bien matérialiser n’importe quelle arme ou objet dangereux. Alors enfermer un simple katana, déicide ou non… quelle blague.

- ‘faut p’t’être pas me prendre pour un con, c’pas en lâchant ton cure-dent qu’ça va changer grand-chose. J’sais qu’tu peux m’lâcher une voiture sur la gueule, ou j’ne sais quoi. Puis ç’m’étonnerai que si j’te colle la tronche sur le bitume, t’sois d’bonne foi et m’renvoie s’terre…  ‘fin bon, t’m’excus’ras mais j’ai une rébellion à mener et c’pas en rentrant s’terre que ç’va aider.

Eh bien, c’est vrai, n’est-ce-pas ? Partir serait abandonner les rebelles et on n’y reprendrait plus Grim à vouloir la jouer solo.  Lorsqu’on est rebelle, c’est par choix et non par obligation. La terre, seul ? Jamais.

« ...Mais peut-être que j'irais faire une visite de courtoisie à ta fille… Comment s'appelle-t-elle, déjà ? Elle a un nom de fleur ridicule… Marguerite… ? Pâquerette… ? Ah, non…. Edelweiss… »

Edelweiss.

- Edelweiss.

Cela faisait des années que la panthère pensait à sa fille sans jamais prononcer son nom. Horrible mélodie lorsqu’elle sort de la gueule d’un serpent. Même Grim, en étant maitre de lui-même, perdit son sourire pour arborer une mine sombre à la limite du meurtre.

- Ne me raconte pas de connerie, bâtard. Ma fille est… sur terre. Tu ne… t’ne peux pas ‘ller la voir c’mme ça, t’peux pas quitter c’plateau, j’le sais t’bien.

C’est vrai, Grim cherchait à se rassurer face aux paroles de Lumière, car pendant un instant, il pensa que la chair de sa chair se trouvait elle aussi dans cet endroit maudit. Et ça, il ne l’accepterait pas.

Secouant la tête, le jaguar finit par récupérer son sourire narquois et son assurance légendaire. Même pas peur du grand méchant pingouin.

Ce n’est pas si simple.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Jeu 28 Aoû - 0:28




Moqueries et Fusibles.


Tu avais obtenu la plus magnifique des réactions en utilisant un seul mot, preuve, s'il était encore besoin de le montrer, que tu étais l'un des êtres les plus grandioses de la création. Que dire de plus ? Un mot, un seul, glissé au bon moment, et déjà le masque d'impassibilité du jaguar craquait, comme prêt à exploser. C'était un peu comme être un cambrioleur, en fin de compte : en introduisant la bonne clef de son passe-partout dans la serrure, elle s'ouvrait sans peine. Edelweiss. Rien que ce nom avait déclenché chez le jaguar une flopée d'émotion contradictoire, que tu te plaisais à déchiffrer sur son visage de cafard.

De la haine, qui dominait le tout, comme une épice mal dosée. Elle déformait le faciès de Grim en un masque sombre Halloween, et faisait briller ses yeux un désir de sang divin. Ensuite, Lumière entendant dans la façon de redire le nom de sa fille une rage, qui se lisait aussi dans la posture générale de Grim. Rage qui était à double tranchant, et qui souhaitait d'un côté couper le corps du dieu en deux, mais également le père incapable de défendre sa fille de l'autre. Il y avait également de la résignation et des regrets, qui offrait un arrière-goût de tristesse à la composition générale Peut-être regrettait-il les moments que la vie lui avait volé, ceux qu'il aurait pu, pardon, aurait dû passer avec sa fille. Lumière se demanda un instant s'il n'avait pas amorcé une mine.

Mais maintenant que la bombe était lancée, il ne pouvait pas la récupéré ; et si la bête assoiffée de sang se jetait à sa gorge, alors le roi des Dieux aurait gagné leur duel psychologique, en faisant craquer en premier le jaguar. Pourtant, ce dernier se contint, et réussit à ne pas céder à ses pulsions d'animal : égorger Lumière. Le roi des Dieux regarda sa proie, pendant plusieurs secondes, avant que ce dernier ne lâche une phrase qui se voulait pleine d'assurance, mais qui montrait les failles dans l'armure du jaguar de combat. Cela fit naître un sourire sur le visage du Dieu, qui y vit l'occasion d'enclencher la suite des opérations : Ragnarök, l'apocalypse guerrière, allait tomber sur la centrale nucléaire, et à cause du chef des rebelles. N'était-ce pas ironique ? Le Roi des Dieux se servait de sa proie et de sa rage, pour pouvoir prôner la légitime défense et assassiner tout les hérétiques qui se trouvaient dans ce lieu de révolution. N'était-ce pas l'apanage du parfait connard que Lumière était ? N'était-ce pas… Divin ?

- Ne me raconte pas de connerie, bâtard. Ma fille est… sur terre. Tu ne… t’ne peux pas ‘ller la voir c’mme ça, t’peux pas quitter c’plateau, j’le sais t’bien.

Le Jaguar retrouvait donc un sourire narquois bien vacillant, ce qui enclencha chez Dieu un grand éclat de rire. Il était clair que l'assurance de Grim allait bien vite tombée, suite au quelques mots que Lumière allait lâcher. Mais, pour donner plus de relief à ses propos, le roi des dieux avança d'un pas, avec un grand sourire moqueur aux lèvres, qui ne présageait rien de bon. Puis, il écarta les bras, et fit une révérence à Grim. Il attendit deux secondes, avant de se relever, et de lâcher, son rictus moqueur s'étirant d'une oreille à l'autre :

«  Brillant, brillant ! Je vois que notre cher ami sait utiliser ses méninges ! Ou, à défaut, répéter bêtement ce que ma chère sœur lui a enseigné. Mais, ce que tu ne sais pas… »

D'un coup, Lumière fit un bon en avant. Puis, il s'immobilisa, devant sa cible, et lui appuya sur le torse, en ricanant d'une manière fort peu agréable. Il se foutait littéralement de la face de Grim alors qu'il était à portée de mandale. N'était-ce la plus belle des provocations, de rire au nez de son ennemi, quand bien même il mesurait dix foutu centimètres de plus que soi ? Il rit, rit avant de lâcher sa tirade. Qui allait sans doute faire rentrer le chaton pathétique dans une colère noire. Lorsque Lumière eut fini de se moquer de son adversaire impuissant, il fit celui qui avait une larme de rire dans l’œil, et prit e temps de l'essuyer, avant de lâcher comme la chute d'une mauvaise blague au rebelle.

« C'est que ta fille est dans le plateau, et ce, depuis un bout de temps. C'est bêêête, heiiin ? »

Le roi des Dieux fit un pas en arrière et sentit le poing de Grim lui effleurer le bout de nez. Cela le surpris, bien sur, mais le costumé se fendit bien vite d'un autre sourire. Il profita de son esquive pour lancer ses bras en arrière et faire une pirouette, qui envoya ses pieds rapidement au niveau du visage du rebelle, et qui l'éloigna également de lui. Mais bien sur, le « coup » ne porta pas, puisque Lumière ne souhaitait pas encore blesser son investissement. Le Dieu se réceptionna sur ses jambes et recula d'un pas, tandis que devant lui fulminait le chef du clan des rats. Mais le roi des Dieux n'avait pas finit de tourmenter sa victime : se tenant à l'écart des mauvaises surprises, Dieu eut un sourire et lâcha une nouvelle bombe pour atomiser le moral de Grim.

« C'est dommage que ta fille ne soit pas avec toi, dans ton clan, non ? Je suis sur que tu aurais adoré la brûler de tes mains pour qu'elle intègre tes petits soldats… Et ta femme, Evangeline, aurait été fier de voir que tu avais déjà eu un enfant, non ? Quand je pense que ta gamine est aux mains du dangereeeeux roi de Trèfle, j'espère que tu ne lui as jamais fait de crasses dans le passé, comme… Je ne sais pas, tuer un de ses lieutenants ? Parce que sinon, je pense qu'il serait tenté de laisser quelques… Cicatrices de mauvais goûts à ta fille, pas toi ? »

Souple sur ses appuis, jambes légèrement fléchies, regard mobile, le roi des Dieux, derrière son chapeau rigolo et son monocle immaculé, se tenait prêt à esquiver les attaques de son adversaires. Il guettait le moindre geste trahissant l'envie de meurtre grandissante qu'il essayait de faire naître en Grim, le moindre frémissement de muscle. Bien sûr, Dieu avait beau être Dieu, il ne pouvait pas encore se focaliser avec une telle précision sur l'intégralité du monde : à vrai dire, il ne percevait en cet instant zéro que Grim, et uniquement Grim. C'est pourquoi, si un troisième individu se manifestait, Lumière n'en serait même pas prévenu par ses sens. Une chance pour les humains...

Code by ¤ Aetyhs Affilion

_________________

Signature et avatar par Hurlement Sauvage ! Merci à lui !
Pour savoir dans quels autres Univers je me promène...

Lumière du Jugement dit : "Même les cafards savent dessiner !":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Sam 6 Sep - 21:29


Hey hey it began with an ending
Hey hey we were fighting for the world
Hey hey my desire never ending
Hey hey the race the race

« C'est que ta fille est dans le plateau, et ce, depuis un bout de temps. C'est bêêête, heiiin ? »

Boom.

Hiroshima qui se répétait, et cela dans la tête du jaguar. L’explosion qui rase toute trace d’espoir à des kilomètres à la ronde, qui aplatit toute envie de vivre de mourir. Une bombe qui nourrit la haine et la vengeance, envoyant ces dernières à leur paroxysme. Seul la mort peut l’adoucir. S’il chercher Ragnarok, c’est seulement l’Armageddon qui lui sera offert en main propre.
Malgré toute la patience dont il avait fait preuve jusqu’à maintenant, le poing du jaguar pourfendit l’air pour s’abattre dans le visage si narquois du dieu face à lui. Echec. C’est l’air que frappa Grim, frôlant le divin visage de Lumière. Plus les paroles s’échappaient de la bouche de son face à face, plus le chef des rebelles voyait ses limites se fendre dangereusement, prêtes à laisser la rage prendre possession de lui. Et cela ne serait pas un avantage pour lui, bien au contraire. La cécité mentale dont il ferait preuve ne pourrait que le mener à la mort face à un être quasiment immortel… quasiment. S’attendant à une contre-attaque, voir à un mouvement de recul, Grim n’eut pas de problème à repousser les pieds du dieu quand celui chercha dans un salto arrière, à le toucher au visage. Puis pour se calmer et garder un minimum de sécurité, il recula d’un bon en arrière, poing serré et la gorge nouée par la colère.

« C'est dommage que ta fille ne soit pas avec toi, dans ton clan, non ? Je suis sur que tu aurais adoré la brûler de tes mains pour qu'elle intègre tes petits soldats… Et ta femme, Evangeline, aurait été fière de voir que tu avais déjà eu un enfant, non ? Quand je pense que ta gamine est aux mains du dangereeeeux roi de Trèfle, j'espère que tu ne lui as jamais fait de crasses dans le passé, comme… Je ne sais pas, tuer un de ses lieutenants ? Parce que sinon, je pense qu'il serait tenté de laisser quelques… Cicatrices de mauvais goûts à ta fille, pas toi ? »

Pourquoi il regrettait, s’en voulait et sentait sa colère lui brûler le cœur ? Parce qu’il savait qu’une fois encore, ses actes allaient de nouveau porter préjudice à sa fille, voir la condamner à mort. Les provocations du dieu de la création portaient petit à petit à leur but. Comment rester de marbre face à ces révélations qui touchait sa fille ? Plus de rébellion, plus de Né-Andarta, d’entraide ou quoi que ce soit. Juste sa fille, sa haine, et un déicide. Qui que ce soit, où que ce soit, Lumière devait mourir, personne ne l’en empêcherait.

- J’te r’mercirai presque d’m’avoir dis où s’trouvait ma fille, mais j’plus envie de t’casser la gueule en s’chant qu’c’est par t’faute qu’elle est là, ‘lors soit tu d’gages g’timent, soit j’te mets dehors à coup d’pied dans ton p’tit cul d’javelisé.

D’un geste ample et vif, le jaguar se saisit de ce qui se trouvait dans sa poche arrière avant de le ramener devant lui.

Tshk tshk.

La flamme du briquet avait illuminé à travers la nuit froide pour brûler une cigarette que portait Grim à ses lèvres. Quoi ? Une arme ou un objet défensif aurait-été plus approprié, c’est ça ? Peut-être, mais le jaguar, addict au tabac, ne se voyait pas entamer un combat qui risquait d’être plus qu’éprouvant sans sa dose. Puis jamais il n’avait dit ne pas être armé, en cet instant.

- J’veux pas t’donner d’leçon à toi, un si grand dieu, mais êt’e ‘ssi sûr d’toi, ç’va pas t’poser d’problème un jour ? Ricana le jaguar qui, sans avoir oublié ce que venait de dire Lumière, mettait de côté sa fille. Marcher aux sentiments le conduirait vers la défaite.

Le discours que donnait Grim n’avait ni-queue, ni-tête mais servait bien ses intentions. Car pendant que le dieu se plaisait à répondre avec entrain et arrogance, il ne voyait pas la menace arriver.

Un grondement résonna dans le parking désaffecté, et comme l’éclair pourfendant le ciel, un fauve sortit de l’ombre avant de se jeter sur l’homme tout de blanc vêtu. Une faule, aussi enragée que l’orage venait de frapper Lumière, un coup puissant de patte qui envoya valser à quelques mètres le dieu. Puis elle se tourna vers le chef des rebelles qui ne sourcillait pas avant de bondir sur lui d’un geste leste, mais brutale. Toujours rien, Grim n’avait pas bougé de sa place alors que le corps énorme du meurtrier arrivait près de lui. Contre toute attente, la bête atterrit aux pieds du rebelle et effectua un demi-tour pour se retrouver face à l’être divin qui n’avait sûrement pas aimé la petite blague.

Explication ? Depuis quelques temps, les rebelles avaient aménagés la centrale nucléaire de sorte à entreposer, avec sécurité, plusieurs monstres dans le but d’en faire des armes mortelles. Cela avait fonctionné avec les chiens errants, sorte de canidés zombies, puis avec d’autres, une petite entreprise forte dangereuse mais bien utile. Alors comme vous le comprenez, cette faule était l’un des monstres capturés et avait tué l’un de ses « dresseurs ». Peu enclin à obéir aux humains, elle avait prit certains des rebelles en affections et se prenait pour leur mère. Et une mère comme ça, ça se respecte.

L’aura si puissante du dieu avait réveillé plus d’un monstre à la ronde et la femelle y comprit. Note aux rebelles : pensez à réparer les fosses du faule.

- Ah j’te jure Ginger, j’t’ai d’jà dis d’pas t’foutre tes pattes dans l’merde, même si elle est divine.

Riant à gorge déployé, Grim regarda son petit chat de compagnie se lancer de nouveau sur le grand dieu qu’était Lumière. Un simple gain de temps avant de dévoiler la véritable puissance des Rebelles. En priant que le maitre de ce monde distordu tombe dans le panneau.

Tout ceci n’est qu’une course.
Revenir en haut Aller en bas

.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Sam 13 Sep - 16:35




Déchirure



Lorsque le poing du jaguar l'atteignit dans la figure alors que le Dieu faisait un effet de style, Lumière fut perturbée. Il rata le tempo de son salto et repoussa le sol de ses mains, d'une manière moins parfaite que celle qu'il avait prévu. Conséquence ? Le roi des dieux ne se rattrapa pas debout sur le sol, mais dans un position souple sur ses quatre appuies, comme un animal après avoir été projeté assez loin. Un filet doré coula de la plaie que le fauve venait de lui faire à la lèvre, que le roi des dieux essuya d'un geste dédaigneux de son gant blanc. Il avait raison, son instinct ne le trompait pas : les crocs de cette bête pouvaient lui déchirer la chair. En un sens, il sentait que s'il titillait suffisamment Grim, il pourrait avoir un beau combat. Le roi des dieux s'empressa alors de provoquer de nouveau la bête à face humaine en face de lui, pour qu'elle explose en une rage folle et vienne lui offrir le maximum d'elle-même.
Seulement, la bête n'était pas stupide, et masquait bien son jeu : la carte Edelweiss ne marchait plus, après cette réaction disproportionnée de la part du rebelle. Malgré la colère et la haine qui se mêlait d'une manière indécente au fond de ses yeux turquoises, et malgré ses biceps tendus à l’extrême, le fauve ne se jetait pas dans le piège. Au lieu de cela, il lança à son tour une provocation qui passa bien au-dessus du chapeau de Lumière, et sortit l'arme de combat la plus terrible du monde, qui faisait même trembler les dictateurs nord-coréens. Un… Briquet.
Objet de belle facture qui aurait pu figurer dans l'étagère de collection de machin humain pas trop mal de notre dieu le plus cool, il représentait une tête de jaguar, et la flamme en sortait par la gueule. Au bruit que Lumière entendit, il devina que le gaz était encore à moitié rempli. La douce lueur du briquet éclaira par en dessous le glorieux chef des rebelles, pendant que celui-ci se grillait une clope, devant Dieu. La fumée s'éleva, et Lumière jaugea de sa position son adversaire, son regard d'aigle braqué dans sa direction. Le jaguar parlait pour ne rien dire, cela devenait évident, mais pourtant le dieu ne s'en rendit pas compte : au lieu de ça, il attendit, sur ses gardes, une attaque de la part du chef des rebelles.
Curieusement, l'assaut ne vint pas de Grim, qui continuait de fumer devant le dieu d'un air impassible. Le grognement arriva sur le côté, et Lumière failli en sursauter de surprise. Qu'est-ce qui osait l'attaquer ? La main du Dieu se porta à sa hanche, mais il ne trouva pas sa lame à son côté : aussi, il ne put parer l'attaque de l'animal, qui l'envoya a quelques pas de là. Le Dieu parvint toutefois aisément à ne pas chuter, et épousseta ensuite son costume, qui comportait maintenant des traces de griffures perpendiculaires. La créature alla rejoindre son maître, et se mit face à Lumière, en grognant. Le dieu enleva alors la veste de son costume lacéré, et la jeta par terre avec un air dégoûté. Comment un humain pouvait-il se permettre de détourner les monstres du plateau de Jeu contre lui ? Contre le créateur de ce Pays des Merveilles ? La veste toucha le sol avec un bruit de tissu, et Lumière ôta également sa cravate, avant de se mettre à l'aise avec sa chemise. Il mourrait d'envie d'envoyer à la face de la bête sa rage, mais il se contenait : néanmoins, depuis que les vêtements de luxe avaient été retirés, le dieu dégageait une agressivité presque palpable.

« Tu as osé … Ruiner mon costume. Tu vas payer pour ça, tu le sais, cafard ? »
Grim lâcha une réplique que la décence m'interdit de reproduire ici, et envoya à nouveau la bête contre l'être divin. Dieu soupira, et claqua des doigts. Une rapière se matérialisa dans la main du dieu, qui fit un pas de côté pour éviter la charge de l'animal, d »un demi-pas. Le flanc de la Faule se trouvait désormais à découvert, et Lumière y enfonça sans ménagement la pointe de la lame, qui, fine comme une aiguille transperça certains muscles sans toucher pour autant les organes. Il allait toutefois falloir des jours pour que la plaie cicatrise… D'un geste souple, Lumière faucha du pied les pattes de la bête, et lui envoya un violent coup dans la nuque. Bienvenue au pays des rêves, Ginger.
Le roi des dieux lança ensuite sa lame au loin, et regarda Grim d'un air blasé. Il soupira, bien que ses yeux brillaient toujours de la même lueur malsaine, mélange de haine, de colère et de pulsation morbide, et tendis la main pour matérialiser une lance chinoise entre son pouce et son index. Puis, en faisant tournoyer la lame, il se plaça face au chef des rebelles, et se mit en position de combat, avant de lancer d'un ton qui trahissait quelques sentiments contradictoires, comme l'impatience, la colère, mais aussi l'excitation et un peu de plaisir sadique.
« Vu que tu as triché avec ton chien, comme le sale père d'une bâtarde indigne, je vais m'autoriser une arme qui n'est pas un katana. Mais rassure-toi, j'ai eu plusieurs millénaires d'insomnies pour maîtriser la lance chinoise. Je suis donc suffisamment efficace pour te tuer avec une arme si peu raffiné. »
Lumière fit un pas en avant et envoya sa lance en direction du visage de Grim, a toute vitesse. Frôlant le nez majestueux, la partie métallique alla trancher en deux la cigarette, qui s'écrasa en fumant sur le béton des parkings. Un sourire traversa le visage de Lumière, avant qu'il ne se remette en garde, pour enchaîner à toute vitesse sur un coup du plat de la main pour faire voler Grim au loin, en direction de l'un des murs. Le but ? Mettre à mal la garde du jaguar, et le pousser à se battre sans utiliser d'intermédiaire, qu'il soit humain ou animal. Relevant le genou au niveau du torse, lance en arrière et prête à frapper, gauche tendu en direction de Grim, le roi des dieux lui offrait une garde plus souple, que le chef des rebelles pouvait assez facilement pénétrer s'il esquivait la lame qui ne manquerait pas de se diriger vers sa tête, mais qui compliquait les interventions extérieures. Il fallait bien éviter la triche, n'est-ce pas ?


Code by ¤ Aetyhs Affilion

_________________

Signature et avatar par Hurlement Sauvage ! Merci à lui !
Pour savoir dans quels autres Univers je me promène...

Lumière du Jugement dit : "Même les cafards savent dessiner !":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ne-andarta.lebonforum.com
Invité
Invité
.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Jeu 30 Oct - 1:21

- Tu as osé … Ruiner mon costume. Tu vas payer pour ça, tu le sais, cafard ?

Oh mon dieu le tissu divin a été salement abîmé par le gros chat du rebelle, quelle manque de chance, vraiment… non mais, malgré toutes les saloperies que pourraient faire les humains, que ce soit en paroles ou en actes, le dieu des dieu s’offusquait pour un… vêtement ? Dieu de la création, c’est ce qu’ils disent tous ! Aucune logique, ce pingouin. Mais ne venez pas faire des réflexions à Grim car il a une diction étrange, ou je ne sais quoi… balayez devant votre porte avant d’aller voir chez les autres, franchement. De plus, Lumière venait de se mettre dans une tenue un peu plus décontractée, soit en chemise et… toujours avec ce chapeau haut de forme qui lui faisait gagner une vingtaine de centimètre. On comprend pourquoi il ne le retire jamais.

- Ouai, ‘fin j’le trouve mieux c’mme ça, ç’fait plus… mec. Haha.

Toujours le mot pour rire, celui-là, quelque soit les circonstances.

Mais les choses commençaient à mal tourner pour le rebelle, qui, lorsqu’il remarqua que Ginger venait de se faire mettre à mal, se disait qu’il fallait peut-être commencer à reconsidérer la situation présente. Un Dieu, ce n’est pas un dieu pour rien. Surtout qu’une fois la bête à terre et incapable de se relever, avec un air dédaigneux, l’être divin lança sa lame au loin, comme si tout cela l’ennuyait. Si cela avait  été le cas, personne ne le retenait, soyons d’accord. Mais le regard de Lumière ne présageait rien de bon, car malgré sa stature divine, un simple être humain avait réussit à l’énerver à un stade élevé, qui sait ce qu’il pourrait faire par vengeance.

Oh, oui, oui, Grim avait pleinement conscience qu’il pouvait mourir, que Lumière pouvait anéantir chaque particule d’air se trouvant dans la base des rebelles mais il n’en avait que faire. Avoir peur de mourir sur Né-Andarta, c’est comme avoir peur de vivre dans le monde réel. Grim se rappelait les paroles énoncées par Flore, sur la guerre, les enjeux, les « règles », ce genre de chose… et il se doutait que si Lumière venait à éliminer tous les rebelles, alors il y perdrait au change. Mais la folie n’est pas bonne stratège, et menée par elle, le Dieu pouvait devenir hors de contrôle. Le jaguar s’en fiche pas mal, il ne vit plus depuis longtemps, il survit.

Changement de tempérament, changement d’arme, aucune logique, encore, me diriez-vous, mais c’est un dieu. Pourquoi une lance Chinoise ? Pourquoi maintenant ? Qu’est ce que Lumière préparait encore et dans quel but ? Toutes ces questions, le chef des rebelles ne se les posaient pas.

- Vu que tu as triché avec ton chien, comme le sale père d'une bâtarde indigne, je vais m'autoriser une arme qui n'est pas un katana. Mais rassure-toi, j'ai eu plusieurs millénaires d'insomnies pour maîtriser la lance chinoise. Je suis donc suffisamment efficace pour te tuer avec une arme si peu raffiné.

- C’pas un chien mais un chat, t’sais même pas c’que t’as foutu sur c’plateau, br’vo. C’tait pas c’pable d’reconnaitre un chat d’chien… l’boulet.

Grim resta bloqué sur la tromperie du Dieu et n’avait point écouté sa grande déclaration d’assassinat, ainsi il ne savait pas que la lance chinoise était une arme grossière, que Lumière était un insomniaque compulsif et qu’il allait bientôt mourir. Quel dommage.

Sa cigarette qui s’échouait lamentablement par terre, tranchée en deux, le ramena à la dure réalité. Le combat venait de prendre une tournure plus sérieuse, et Grim le sentit passer. Rapide, voilà ce qu’était le Roi des dieux. Seulement les bras croisés pour atténué le coup, le jaguar se sentit projeter contre un mur du parking extérieur, ceux dont on se servait pour accrocher les pubs, tout en arquant le dos pour limiter les dégâts. Sans quitter la lumière meurtrière, Grim eu le souffle coupé, juste quelques instants, mais assez de temps pour lui faire perdre de nouveau son sourire.

Devant lui venait de s’ouvrir une occasion minime, voir inaccessible, mais existante. Dans des gestes souples et pourtant dévastateur, Lumière cherchait à planter la lame de sa lance en plein le crâne du jaguar, l’empêchant de fuir ou contre attaquer, du moins sur le moment même. Lorsque la lame ne fut qu’à quelques centimètres de lui, le rebelle ne décala que son visage, vers la droite tout en tendant le bras droit, encore, vers Lumière. Un bruit strident survint, celui du métal rencontrant le béton et le transperçant avec difficulté. Grim profita que la lance soit légèrement enfoncée pour attraper la hampe de l’arme et la faire pénétrer de plus belle, l’y coinçant pour un certain temps.

Lumière se tenait face à lui, le visage se tordant entre la haine et le rire, la mort se lisant dans ses yeux. La main du rebelle se posa sur celle du dieu, celle qui tenait la lance à son plus haut point et la serra, de manière à ce qu’il ne recule pas ou ne lâche l’arme. Et d’un coup, il fut complètement face à lui, et c’est le rebelle qui souriait, défiant férocement le dieu du regard. Récupérant sa main, Grim trouva cela fort amusant, de surplomber ainsi un dieu, puissant soit-il. Mais ce fichu chapeau gâchait un peu son plaisir, alors, comme si cela pouvait être la pire des attaques, le chef des rebelles empoigna les bords de ce haut de forme et d’un coup sec, tire le chapeau vers le bas, l’enfonçant bien sur le crâne de Lumière. C’est plus que du courage qu’il faudrait, pour le retirer de là, sachant que l’homme divin ne devait y voir grand-chose. Puis, juste comme ça, alors que le Dieu commençait à rager, Grim attrapa l’épaule de ce dernier de sa main gauche et plongea son poing droit dans son ventre.

Est-ce que Lumière ressentait la douleur, au moins ?

Cette question trotta dans l’esprit de Grim avant que ce dernier finisse par reculer. Prendre la lance, transpercer le dieu, c’était si simple. Mais totalement incongru. Dans l’état actuel, il ne pouvait tuer un dieu.

Le ciel clair de la lune commençait à s’obscurcir par les nuages, laissant les grondements des orages devenir le tempo principal de ce combat. Il ne fallut que quelques minutes pour que des éclairs commencent à illuminer le plateau, laissant même quelques uns de ces flashs s’abattre près des deux hommes, comme attirés par la puissance divine.

Mais est-ce seulement celle de Lumière ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar] Aujourd'hui à 23:50

Revenir en haut Aller en bas

Un dieu egocentrique, un Jaguar impulsif et un clair de lune orgueilleux [PV Grim HightJaguar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» L' arrivé de patte de jaguar [ 2ème partie ]» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!» Et Dieu créa la femme.» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?» L' arrivé de patte de jaguar
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: × La Centrale Nucléaire × :: No man's land-