21 pts30 pts25 pts41 pts28 pts


Rumeurs
• Il parait qu'Ordre Funeste déteste les instruments de musique car son frère Lumière jouait du piano très fort à l'heure de sa sieste quand il était petit.
• On raconte que lorsque vient la pleine Lune, on peut voir des Dryades dans la Forêt...
On murmure que LA SAINTE LAME NOM DE DIEU C'EST PAS RIEN est caché dans le Sanatorium... Et que celui qui prendra cette épée pourra commander au vent et vaincre les dieux... Info ou Intox ?
• Il se dit dans les couloirs du panthéon que Flore Ravageuse userait de rambourage pour améliorer ses formes.
Autres Rumeurs.
Notifications
• Pluie et nuage sont annoncé, avec des orages fréquents. Pensez à rester couvert et à l'abri de l'humidité qui favorise [b]les maladies.[/b]
• La forêt et la Ville sont affecté par la Pluie : la forêt est renforcée, les plantes semblent plus dangereuses et plus agressive.
• En ville, les monstres ont tendances à se montrer moins fréquemment à cause de la pluie.
• Le Monstre de Sable a disparu.
• Votre personnage peut être atteint de la fièvre Néandertalienne à cause de l'humidité. Cela peut être de votre volonté... ou de celle du staff. Son prochain rp devra être écrit dans un état fébrile, nauséeux. Votre personnage aura du mal à se concentrer et à communiquer avec autrui. Cette fièvre peut durer une semaine... Et peut entraîner la mort. La maladie croit en puissance les trois premiers jours, puis sa puissance diminue avec le temps.
Les Liens du Sang
Innokentiy
Fils de Evangeline
Sharon Chilton
Soeur de Sylver Gelidus
Merry Shark
Soeur de Seth Shark
L'Ingénieur
Meilleur Ami d'Atsuki Sengo et As de Trèfle.
Drusilla Giovanni
Ennemie d'Alexandro Derrechi
Maria Selimont
Amie de Sullivan Gordon et ancienne As de Trèfle.
Ruby Holsey
Soeur de Amber Holsey
Johanna Saddler
Mère de Leet Saddler
Mai Sun
Petite amie de Liang Tsao
Chad Stoneford
Demi-frère de Yuki Icesoul
Vladimir Dragomirov
Ex du chef des rebelles



 

Partagez|

L'aube d'une nouvelle contrée. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

.
MessageSujet: L'aube d'une nouvelle contrée. [Libre] Mer 10 Sep - 20:08

En revenant à moi j’avais du mal à ouvrir les yeux, Je me sentais comme éventré, perforé, empalé, enfourché, percé de part en part au niveau du tronc, entre temps je me remémorais ma mort qui était douloureuse, car je m’étais fait transpercer par mes anciens maîtres d’armes. Après cela j’allais un peu mieux et quand j’ai ouvert les yeux. Je me suis rendu compte que je me trouvais dans une étrange bâtisse rectangulaire dont les murs étaient faits de pierre lisse, la contenance de ce bâtiment était une table, un lit et une armoire. Une fois debout et opérationnel j’ai pu voir l’état de mes affublements j’ai décidé de fouiller le contenue de la garde-robe, à l’intérieur j’ai trouvé un braies marron légèrement défroqué, une cotte usée de couleur noire accompagné d'un mantel rouge et une paire de chaussure marron.

Pendant que je me changeais, je me suis demandé si j’étais loin de chez moi et combien de temps cela allait prendre pour retrouver mon père. Quelque instant plus tard j’étais fin prêt à repartir chez moi, jusqu’au moment où je me suis précipité vers la porte de la bâtisse, pris ma respiration et ouvert la porte. Puis j’ai avancé d’un pas, lever les yeux et regardé l’horizon qui n’existait pas à cause de bâtiments plus grand qu’un arbre millénaire en particulier les deux tours sortant d’un grand bâtiment. La plus part étaient gris, en ruines et déprimants. Suite à cette horrible vue je me suis écroulé, j’ai hurlé de toute mes forces, me disant que je me trouvais en enfer et que je ne pourrais jamais revoir les gens qui me tiennes à cœur. Après plusieurs minutes de désespoir, je me suis repris, j’ai séché mes larmes, respiré un bon coup et analyser la situation. Suite à cela je me suis mis en route car ça n’est pas en restant à pleurer ou bien à s’apitoyer sur son sort que je pourrais avancer, qui sait, un jour peut-être je retournerais chez moi et puis sur le chemin je pourrais sans doute trouver quelqu’un qui me dira où je me trouve. Après quelques heures de marches, j'ai atterri près d'une grande bâtisse, c'est à ce moment-là que j’ai entendu quelqu’un marcher et je me suis diriger vers cette personne qui pourrait peut-être m’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: L'aube d'une nouvelle contrée. [Libre] Dim 14 Sep - 21:37

Y a vraiment, mais alors vraiment rien de pire que de fouiller sans savoir ce que l'on cherche. Se faire envoyer par son roi pour aller chercher, je sais pas, quelque chose d'utile, c'est pas assez précis pour quelqu'un comme moi. Même si la plupart du temps je trouve un truc utile, mais juste savoir que je sais pas ce que je veux, ça m'insulte.

Comme cette fois où Ryan et moi avions été envoyés dans une usine pour chercher "quelque chose pouvant être utile au clan." Une des règles de clan est de ne plus s'aventurer en dehors de la base seul et pour x raison, Atsuki me met toujours avec Ryan. Sauf que Ryan Miller, c'est le gars que je trouve "pas si mal" les cinq premières minutes de la mission, et qui après me tombe sur les nerfs et ce, à chaque fois!

Cette fois donc, à l'usine, la dispute avait éclaté entre moi et Ryan. On se gueulait dessus, bien plus fort qu'à l'habitude, parce que l'échec avenant avait miné notre peu de patience. Ça virait en bousculades et propos très peu gentils quand j'ai remarqué quelque chose, en bas d'une cage d'escaliers: un pan de mur semblait très... courbé, comparé au reste de la bâtisse. J'ai posé une main dessus pour mieux analyser. Un truc très gros avait foncé dans le mur. Très gros et très lourd.

-Sérieux, mec, on dirait qu'une zamboni a déboulé les escaliers et a défoncé le mur! Y a plus rien de solide là-dedans, faut dégager pendant qu'on le peut encore. 

Mais l'américain a lancé une phrase. Une de trop, et là je jure que j'ai vu rouge, un miracle puisque d'habitude je vois orange. Mantis le robot était perché sur mon épaule et d'un coup, il s'est mis à biper.

-Impulsions nerveuses instables. Leet, calme-toi.

-Ta gueule, Mantis.

La dispute reprit, le ton de voix augmenta. Je gueulais maintenant, la situation ne pouvait vraiment pas être pire. On a descendu jusqu'au-rez de-chaussé et là j'ai craqué.

-Alors là Miller, tu me cherches!

Je l'ai attrapé avec toute la force que j'avais et je l'ai plaqué contre le mur avec la ferme intention de lui mettre un peu de plomb dans la tête. Sauf que les imprévus, ça me connait, ça arrive juste TOUT LE TEMPS. 'Fin bref, j'avais pas remarqué que ce mur-là était aussi en mauvais état et qu'il était plus que fragile.

Il y a eu un grand crac, un nuage de poussière m'a aveuglé et je me suis senti tomber. Moi et Ryan on s'est écrasé comme des merdes par terre et j'ai vaguement remarqué que nous étions de retour à l'extérieur. Ouep, maintenant on a tout fait, défoncer un mur inclus. J'ai aussi réalisé que j'écrasais Ryan de tout mon maigre poids. Je me suis redressé sur mes coudes.

-Putain de merde de...

J'ai entendu un bruit de pas. J'ai relevé la tête. J'ai entendu des bruits de pas qui approchaient. On avait fait un sacré chahut. Mantis était plus loin et il récupérait. La chance.

-Merde. Ryan, debout. Faut qu'on se pousse, quelqu'un approche.

Comme dit plus tôt, les imprévus, ça me connait. On s'est relevé et on a pas pris le bon chemin, et donc on s'est retrouvé face à face avec un autre type. Probablement le mec qu'on voulait éviter. J'avais ramassé mon robot et il gisait dans ma main gauche et instinctivement, je l'ai caché derrière mon dos. Physiquement, je ne vaux pas Ryan, mais psychologiquement je suis plus effrayant. J'ai donc pris ma voix la plus menaçante, imitant le criminel psychopathe que je ne suis pas.

-Hé, toi! Qu'est-ce que tu fais ici?

Voilà le plan: je l'intimide et Ryan achève le boulot.
Mais souvenez-vous: les imprévus, ça me connaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

.
MessageSujet: Re: L'aube d'une nouvelle contrée. [Libre] Lun 29 Sep - 1:37

Ryan était vraiment de mauvaise humeur. Depuis le début de leur mission, Leet et lui ne faisaient que se disputer. Et chaque engueulade était pire que la précédente. Il fallait dire qu'aucun des deux ne voulait rester calme. Ils devaient absolument passer leur frustration sur la première personne qu'ils voyaient, c'est-à-dire, leur propre partenaire. La belle affaire ! Les insultes et les répliques fusaient de toutes parts, ne faisant qu'ajouter de l'huile sur le feu.

À un moment, les deux hommes arrêtèrent leur dispute pour se faire la gueule. Cependant, Leet brisa le silence pour lui faire remarquer un pan de mur en très mauvais état. Ryan l'observa attentivement, se demandant ce qui avait bien pu le défoncer comme cela.

« Sérieux, mec, on dirait qu'une zamboni a déboulé les escaliers et a défoncé le mur ! Y a plus rien de solide là-dedans, faut dégager pendant qu'on le peut encore. »

Leet avait parlé. Sa phrase semblait plus qu'improbable pour le brun. Une zamboni ? Vraiment ? Ryan leva le regard au ciel et soupira.

« Voyons, Leet ! Je sais bien que les dieux du Plateau ne sont pas saints d'esprit, mais tu crois vraiment qu'ils seraient assez imbéciles pour balancer une zamboni sur le Plateau ? Et ça prétend avoir 200 de QI... »

Alors qu'il continuait sur sa lancée, l'homme s'interrompit en entendant des bips étranges provenant de Mantis. C'est alors qu'il réalisa que son compagnon était vraiment en colère. Il se sentit un peu mal d'avoir laissé parler sa frustration, mais ce sentiment s'estompa assez vite lorsque Leet se mit à lui renvoyer des critiques auxquelles ils répondait et ainsi de suite. Par le temps qu'ils descendent au rez-de-chaussée, la dispute avait presque tournée en concours d'insultes. C'en aurait été comique si les injures n'allaient pas aussi loin. Les deux hommes connaissaient les tabous de l'autre et n'hésitaient pas à s'en servir.

« Moi, au moins, j'attire les filles ! ramena Ryan. Toi, y'a que ton robot qui t'aime. Toutes les filles te fuient, sale puceau ! »

Il avait dépassé la limite et il le savait. La réaction de Leet ne se fit pas attendre.

« Alors là Miller, tu me cherches ! »

Il attrapa Ryan le plaqua dans le mur violemment. Peut-être même un peu trop. Lorsqu'un craquement inquiétant venant du mur résonna, Ryan paniqua. Le mur s'effrita et ils tombèrent tous les deux sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Un nuage de poussière s'éleva au-dessus d'eux et le brun se mit à tousser pour évacuer la poussière qu'il avait respirée. Il lui aurait été pratique de porter un masque comme celui de Leet à ce moment-là. D'ailleurs, il remarqua à peine que ce dernier était tombé sur lui, trop concentré à tenter de respirer.

Des bruits de pas attirèrent leur attention. Leet pressa Ryan à se relever et ils prirent la direction inverse de la source des pas. Enfin... C'est ce qu'ils croyaient jusqu'à ce qu'ils tombent sur l'auteur des bruits de pas. Il semblait un peu perdu aux yeux de Ryan qui eut presque pitié. Le pauvre, Leet allait probablement trouver le moyen de l'effrayer. D'ailleurs, il prenait déjà sa voix de méchant. Cette voix ridicule qu'il utilisait à l'occasion pour faire peur aux gens. Cependant, si le brun trouvait son partenaire ridicule, les autres qui ne le connaissaient pas mordaient souvent à l'hameçon.

C'est l'un des avantages d'avoir un physique comme celui de Leet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

.
MessageSujet: Re: L'aube d'une nouvelle contrée. [Libre] Aujourd'hui à 2:08

Revenir en haut Aller en bas

L'aube d'une nouvelle contrée. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Akuma prends le contrôle... (libre)» une nouvelle année-libre a tous-» Une nouvelle alliée ? [ Libre ]» A l'aube d'une nouvelle ère [Maîtres du Conseil]» [INTRIGUE] Même l'Aube à ses zones d'ombre [Libre]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Né-Andarta :: L'usine abandonnée-